Les trois premières rencontres auront lieu en ligne.

mGratuit sur réservation

Billets en ligne

15 Mai 2024

D L M M J V S

On se connaît, on se croise, on s’échange des courriels, on se promet un souper quand on aura le temps, mais on a trop peu d’opportunités de s’asseoir et de discuter, notamment de notre métier, avec nos collègues. Les rencontres sectorielles visent à rassembler les différents corps de métier des arts vivants, le temps d’un moment, pour parler de certains sujets. Ces rencontres, organisées et animées par un·e ou plusieurs membres de la communauté en question, se veulent une opportunité de faire connaissance plus en profondeur, de faire la lumière sur des questions qu’on se pose tous·tes, de mettre en place des initiatives facilitatrices et de discuter à bâtons rompus d’enjeux qui nous habitent. Les rencontres auront lieu en ligne, sauf la dernière (du 20 mai) qui aura lieu au café-bar du Théâtre Aux Écuries.

 

Rencontre du mercredi 15 mai 2024

→ L‘art comme moteur d’évolution / de révolutions / de changements au cours de l’histoire.

QUAND : le mercredi 15 mai de 17h à 19h
OÙ : au café du Théâtre Aux Écuries

Rencontre du vendredi 2 février 2024

Vendredi 2 février, de 12h à 13h, notre comité Éco-cool reçoit pour son dîner-causerie virtuel :

  • Benjamin Déziel, artiste de théâtre et cofondateur de la compagnie Les compagnons Baroques

→ Le dîner-causerie portera sur la thématique suivante : L’implication de la décroissance dans les arts de la scène

Il viendra nous partager ses recherches sur le spectacle décroissant et les réflexions qui l’habite depuis que les résultats sont connus. C’est une invitation à réfléchir ensuite ensemble sur l’implication du milieu des arts pour la transition socio-écologique ! Soyez là !

QUAND : le vendredi 2 février de 12h à 13h
OÙ : en virtuel – Pour recevoir le lien de connexion, merci de vous inscrire ici !

Rencontre du 11 décembre 2023
Lundi 11 décembre de 12h à 13h, notre comité Éco-cool reçoit pour son dîner-causerie virtuel :
→ Le dîner-causerie portera sur la thématique suivante : ʟᴇs ᴏʀɪᴇɴᴛᴀᴛɪᴏɴs ᴅᴇs ᴄᴏɴsᴇɪʟs ᴅᴇs ᴀʀᴛs ᴇɴᴠᴇʀs ʟᴀ ᴛʀᴀɴsɪᴛɪᴏɴ sᴏᴄɪᴏ-éᴄᴏʟᴏɢɪǫᴜᴇ.
Un bel espace pour recueillir de l’information et ensuite poser vos questions.
Lieu: Café

Gratuit sur réservation

Billets en ligne

16 Mai 2024

D L M M J V S

On se connaît, on se croise, on s’échange des courriels, on se promet un souper quand on aura le temps, mais on a trop peu d’opportunités de s’asseoir et de discuter, notamment de notre métier, avec nos collègues. Les rencontres sectorielles visent à rassembler les différents corps de métier des arts vivants, le temps d’un moment, pour parler de certains sujets. Ces rencontres, organisées et animées par un·e ou plusieurs membres de la communauté en question, se veulent une opportunité de faire connaissance plus en profondeur, de faire la lumière sur des questions qu’on se pose tous·tes, de mettre en place des initiatives facilitatrices et de discuter à bâtons rompus d’enjeux qui nous habitent. Les rencontres auront lieu au café-bar du Théâtre Aux Écuries.

 

Animée par

FLORE BAILLY

Passionnée de culture, Flore œuvre dans le domaine des arts de la marionnette dès 2013 en tant que chargée de communication et de diffusion pour plusieurs compagnies et festivals. Arrivée au Québec en 2017, elle fait escale dans le domaine du cirque et de la chanson avant d’atterrir à l’Ensemble contemporain de Montréal (ECM+) en tant que responsable des communications jusqu’en 2021, année où elle rejoint l’équipe du Théâtre Aux Écuries.
Flore occupe le poste de responsable de la diffusion pour plusieurs projets du Centre de services, sur du court terme en leur donnant des outils et des pistes pour leur diffusion. Elle accompagne également quelques compagnies sur du long terme dans la diffusion de leur production.

CAMILLE CHAVIGNER

Française d’origine, elle est arrivée à Montréal en 2013 dans le but de compléter son BFA à Concordia University. Là-bas, elle découvre une communauté culturelle qui lui fait questionner la place de l’artiste dans la gestion des entreprises artistiques. De ce fait, elle intègre plus tard la maîtrise en management des organismes culturels de HEC Montréal où elle découvre davantage le monde de l’art vivant. Conquise par sa collectivité active et son ample caractère humain, elle oriente ses intérêts professionnels et personnels vers ce nouvel univers qui s’ouvre à elle. Elle occupe le poste de responsable diffusion et développement au sein du Théâtre de la Pire Espèce depuis maintenant presque 3 ans et du collectif La Ruée vers l’or depuis plus d’un an.

Lieu: Café

Gratuit sur réservation

Billets en ligne

15 Mai 2024

D L M M J V S

On se connaît, on se croise, on s’échange des courriels, on se promet un souper quand on aura le temps, mais on a trop peu d’opportunités de s’asseoir et de discuter, notamment de notre métier, avec nos collègues. Les rencontres sectorielles visent à rassembler les différents corps de métier des arts vivants, le temps d’un moment, pour parler de certains sujets. Ces rencontres, organisées et animées par un·e ou plusieurs membres de la communauté en question, se veulent une opportunité de faire connaissance plus en profondeur, de faire la lumière sur des questions qu’on se pose tous·tes, de mettre en place des initiatives facilitatrices et de discuter à bâtons rompus d’enjeux qui nous habitent. La rencontre aura lieu au café-bar du Théâtre Aux Écuries.

 

Animée par

MARIE-HÉLÈNE CHAUSSÉ

 

ÉMILIE GROSSET

Lieu: Café

Gratuit sur réservation

Billets en ligne

10 Juin 2024

D L M M J V S

On se connaît, on se croise, on s’échange des courriels, on se promet un souper quand on aura le temps, mais on a trop peu d’opportunités de s’asseoir et de discuter, notamment de notre métier, avec nos collègues. Les rencontres sectorielles visent à rassembler les différents corps de métier des arts vivants, le temps d’un moment, pour parler de certains sujets. Ces rencontres, organisées et animées par un·e ou plusieurs membres de la communauté en question, se veulent une opportunité de faire connaissance plus en profondeur, de faire la lumière sur des questions qu’on se pose tous·tes, de mettre en place des initiatives facilitatrices et de discuter à bâtons rompus d’enjeux qui nous habitent. Les rencontres auront lieu au café-bar du Théâtre Aux Écuries et à la MIAM. 

 

Rencontre du 6 novembre
Pour la première rencontre entre profesionnel·le·s de la marionnette du lundi 6 novembre, animée par Lucile Prosper et Ingrid Holler (agente de diffusion de l’AQM), la diffusion sera au centre de la discussion. Ce sera l’occasion de discuter avec Flore Bailly du Théâtre Aux Écuries, Hubert Côté des Voyagements et Louise Lapointe de Casteliers de ce sujet essentiel et pour l’AQM de présenter son nouveau programme d’aide à la diffusion.
Rencontre du 15 janvier

Nous sommes ravis de vous convier à une rencontre sectorielle entre professionnel·le·s de la marionnettes, destinée particulièrement celles et ceux pratiquant la manipulation et l’interprétation, toutes techniques marionnettiques confondues.

Cette réunion a pour objectif de créer un espace propice à la discussion des enjeux spécifiques à ces pratiques, de favoriser la rencontre des artistes dans un cadre convivial et bienveillant, et de promouvoir l’établissement d’une communauté de pratique forte, vibrante et solidaire au sein de notre association. De plus, cette rencontre prépare le terrain pour un cercle de pratique dédié à l’improvisation.

Votre présence et contribution sont essentielles pour construire ensemble un espace de développement et d’échange. Nous encourageons chacun d’entre vous à partager vos idées, défis et succès afin de renforcer la cohésion au sein de notre communauté artistique.

Nous sommes impatient·e·s de vous retrouver pour ce 5 à 7 inspirant dédié à l’art de la marionnette, à l’interprétation et à la manipulation. Rencontre animée par Zach Fraser.

Rencontre du 4 mars

Nous sommes ravis de vous convier à une rencontre sectorielle entre professionnel·le·s de la marionnettes, destinée particulièrement celles et ceux pratiquant la manipulation et l’interprétation, toutes techniques marionnettiques confondues.

Cette réunion a pour objectif de créer un espace propice à la discussion des enjeux spécifiques à ces pratiques, de favoriser la rencontre des artistes dans un cadre convivial et bienveillant, et de promouvoir l’établissement d’une communauté de pratique forte, vibrante et solidaire au sein de notre association. De plus, cette rencontre prépare le terrain pour un cercle de pratique dédié à l’improvisation.

Votre présence et contribution sont essentielles pour construire ensemble un espace de développement et d’échange. Nous encourageons chacun d’entre vous à partager vos idées, défis et succès afin de renforcer la cohésion au sein de notre communauté artistique.

Nous sommes impatient·e·s de vous retrouver pour ce 5 à 7 inspirant dédié à l’art de la marionnette, à la création et à la fabrication.

Thématiques

L’Association québécoise des marionnettistes (AQM) se joint Aux Écuries cette saison pour organiser des rencontres sectorielles portant sur les différents enjeux des arts de la marionnette. Quatre rencontres sont au programme et porteront sur des sujets différents. Le dernier 5@7 du 10 juin sera l’occasion de célébrer la fin de la saison culturelle à la Maison internationale des arts de la marionnette (MIAM). Vous pouvez d’ores et déjà ajouter ces dates à vos agendas:

  • Diffusion // lundi 6 novembre 2023
  • Interprétation et minupulation // lundi 15 janvier 2024
  • Création / fabrication // lundi 4 mars 2024
  • Fête de fin d’année // lundi 10 juin 2024, à la MIAM

Rencontre du 26 octobre : réfléchir ensemble au dialogue que nous entretenons avec les concepteur·rice·s avec qui nous créons nos spectacles

Lieu: Café

Cet événement est passé.

On se connaît, on se croise, on s’échange des courriels, on se promet un souper quand on aura le temps, mais on a trop peu d’opportunités de s’asseoir et de discuter, notamment de notre métier, avec nos collègues. Les rencontres sectorielles visent à rassembler les différents corps de métier des arts vivants, le temps d’un moment, pour parler de certains sujets. Ces rencontres, organisées et animées par un·e ou plusieurs membres de la communauté en question, se veulent une opportunité de faire connaissance plus en profondeur, de faire la lumière sur des questions qu’on se pose tous·tes, de mettre en place des initiatives facilitatrices et de discuter à bâtons rompus d’enjeux qui nous habitent. Toutes les rencontres auront lieu au café-bar du Théâtre Aux Écuries. 

 

Rencontre du 22 février : le travail du corps

Après avoir abordé la question du dialogue avec les concepteur·rice·s avec qui nous créons nos spectacles, cette fois ci la rencontre du 22 février abordera la question du travail du corps. Cette réflexion se prolongera dans la salle du Théâtre Aux Écuries où se joue Maelström. À l’instar des autres productions du Théâtre I.N.K., Annie Ranger, codirectrice de la compagnie, signe une mise en scène qui intègre le mouvement et la danse au cœur de l’interprétation théâtrale.

Rencontre du 26 octobre : réfléchir ensemble au dialogue que nous entretenons avec les concepteur·rice·s avec qui nous créons nos spectacles

Après avoir abordé la mise en scène sans texte préalable et la relation entre metteur·e·s en scène et acteur·rice·s lors de nos rencontres de la saison dernière, je vous propose de réfléchir ensemble au dialogue que nous entretenons avec les concepteur·rice·s avec qui nous créons nos spectacles.

Comment s’établit-il ? De quelle manière, avec quels outils ou supports partagés ? Comment développer un langage commun et ce, même si les pratiques de l’un·e ou de l’autre ne sont pas nécessairement rattachées à des univers esthétiques semblables ? Ce dialogue avec les scénographes et autres concepteur·rice·s repose-t-il sur un principe d’évocation d’un ailleurs ou plutôt sur la génération d’états ? Dans le cas d’une écriture de plateau, comment la collaboration est-elle amenée à se transformer ? Qu’advient-il du rôle des concepteur·rice·s quand l’espace, la lumière, les costumes ou le son sont les bougies d’allumage d’un projet ? Ou que la mise en scène repose sur un concept fort lié à l’un ou l’autre des aspects scénographiques qui participent concrètement à la dramaturgie ?

Cette réflexion se prolongera dans la salle du Théâtre Aux Écuries où se joue L’espèce fabulatrice. La distribution, composée de personnes ayant en commun de s’être effondrées au cours de leur vie, tente de maintenir vivants des tournesols dans une serre, au fur et à mesure que les représentations s’accumulent.

Animée par

ANNE-MARIE GUILMAINE

 

MARILYN PERREAULT se joindra à l’animation le 2 avril

Par :  Flore Bailly et Camille Chavigner

Pour : Les professionnel·le·s en arts vivants

Gratuit sur réservation

Super offre : bénéficiez gratuitement d’un billet pour la représentation de Bonnes Bonnes juste après la rencontre (dans la limite des quantités disponibles, premier·e arrivé·e, premier·e servi·e. Flore et Camille communiqueront avec vous pour plus de détails)

Lieu: Café

Cet événement est passé.

On se connaît, on se croise, on s’échange des courriels, on se promet un souper quand on aura le temps mais on a trop peu d’opportunités de s’asseoir et de discuter, notamment de notre métier, avec nos collègues. Les rencontres sectorielles visent à rassembler les différents corps de métier des arts vivants le temps d’un moment pour parler de sujets. Ces rencontres, organisées et animées par un·e ou plusieurs membre·s de la communauté en question, se veulent une opportunité de faire connaissance plus en profondeur, de faire la lumière sur des questions qu’on se pose tou·te·s, de mettre en place des initiatives facilitatrices et de discuter à bâtons rompus d’enjeux qui nous habitent.

Rencontre du 13 avril

Formule 5@7

Une consommation sera offerte 🙂

Animée par FLORE BAILLY et CAMILLE CHAVIGNER

FLORE BAILLY

Passionnée de culture, Flore œuvre dans le domaine des arts de la marionnette dès 2013 en tant que chargée de communication et de diffusion pour plusieurs compagnies et festivals. Arrivée au Québec en 2017, elle fait escale dans le domaine du cirque et de la chanson avant d’atterrir à l’Ensemble contemporain de Montréal (ECM+) en tant que responsable des communications jusqu’en 2021, année où elle rejoint l’équipe du Théâtre Aux Écuries.
Flore occupe le poste de responsable de la diffusion pour plusieurs projets du Centre de services, sur du court terme en leur donnant des outils et des pistes pour leur diffusion. Elle accompagne également quelques compagnies sur du long terme dans la diffusion de leur production.

.

.

.v

 

CAMILLE CHAVIGNER

Française d’origine, elle est arrivée à Montréal en 2013 dans le but de compléter son BFA à Concordia University. Là-bas, elle découvre une communauté culturelle qui lui fait questionner la place de l’artiste dans la gestion des entreprises artistiques. De ce fait, elle intègre plus tard la maîtrise en management des organismes culturels de HEC Montréal où elle découvre davantage le monde de l’art vivant. Conquise par sa collectivité active et son ample caractère humain, elle oriente ses intérêts professionnels et personnels vers ce nouvel univers qui s’ouvre à elle. Elle occupe le poste de responsable diffusion et développement au sein du Théâtre de la Pire Espèce depuis maintenant 2 ans. (Crédit photo : Dylan Schaub)

v

.

.

 

Par :  Émilie Grosset et Marie-Hélène Chaussé

Pour : Les professionnel·le·s en arts vivants

Gratuit sur réservation

Événement Facebook

Lieu: Café

Cet événement est passé.

On se connaît, on se croise, on s’échange des courriels, on se promet un souper quand on aura le temps mais on a trop peu d’opportunités de s’asseoir et de discuter, notamment de notre métier, avec nos collègues. Les rencontres sectorielles visent à rassembler les différents corps de métier des arts vivants le temps d’un moment pour parler de sujets. Ces rencontres, organisées et animées par un·e ou plusieurs membre·s de la communauté en question, se veulent une opportunité de faire connaissance plus en profondeur, de faire la lumière sur des questions qu’on se pose tou·te·s, de mettre en place des initiatives facilitatrices et de discuter à bâtons rompus d’enjeux qui nous habitent.

Rencontre du 16 janvier

Formule : 10h – 12h 

Croissants et cafés offerts

Rencontre du 15 mai

Heure: 10h à 12h

Croissants et cafés seront offerts.

Pour cette dernière rencontre de la saison, nous vous invitons à venir co.réfléchir  à partir de cette thématique:
Le développement des publics est-il nécessairement relié à la médiation culturelle ?
Pistes de réflexion pour échanger sur nos stratégies et pratiques dans nos écosystème culturels

 

Animée par ÉMILIE GROSSET et MARIE-HÉLÈNE CHAUSSÉ

ÉMILIE GROSSET

Émilie Grosset œuvre dans le milieu culturel depuis plus de 10 ans. Elle a travaillé pour le Théâtre National de Bretagne (TNB) en France en tant que chargée de développement des publics et coordinatrice des études pour l’École supérieure d’art dramatique. Arrivée à Montréal en 2017, elle a été gérante de salle pour le Théâtre de la Chapelle, responsable de la billetterie pour le Théâtre Aux Écuries et occupe actuellement le poste de responsable des communications et de la médiation pour La Pire Espèce.

.

.

.v

v

.

.

 

MARIE-HÉLÈNE CHAUSSÉ

Marie-Hélène a terminé une formation en études théâtrales à l’Université du Québec à Montréal en 2014. Elle délaisse le cube noir de la représentation et se tourne vers des explorations in situ dans l’espace public. La poésie, l’art action, l’installation, le théâtre et la déambulation sont au cœur de ses projets. Travailleuse culturelle depuis près de 7 ans, elle agit en tant que médiatrice, assistante de programmation, chargée de projet et femme à tout faire pour différentes organisations montréalaises (DARE-DARE, ATSA – Quand l’art passe à L’action, Maison Théâtre, Des mots d’la dynamite, Coup d’Éclats et Debout Actes de paroles). Depuis décembre 2022, elle est Responsable du développement des publics et de la médiation au Théâtre Aux Écuries.

Par : Les Écos-cool

Pour : Les professionnel·le·s en arts vivants

: Comme l’an dernier, les rencontres auront lieu en virtuel et la dernière rencontre (17 avril) se fera en personne au Théâtre Aux Écuries

Gratuit sur réservation

Événement Facebook

Cet événement est passé.

On se connaît, on se croise, on s’échange des courriels, on se promet un souper quand on aura le temps mais on a trop peu d’opportunités de s’asseoir et de discuter, notamment de notre métier, avec nos collègues. Les rencontres sectorielles visent à rassembler les différents corps de métier des arts vivants le temps d’un moment pour parler de sujets. Ces rencontres, organisées et animées par un·e ou plusieurs membre·s de la communauté en question, se veulent une opportunité de faire connaissance plus en profondeur, de faire la lumière sur des questions qu’on se pose tou·te·s, de mettre en place des initiatives facilitatrices et de discuter à bâtons rompus d’enjeux qui nous habitent.

Rencontre du 5 décembre | VIRTUEL

La rentrée des Écos-cool ! 

Jasette, accueil des nouveaux·elles et points sur les différents outils lancés récemment ! 

Formule : 12h – 13h

Lunchons sur Zoom ensemble ! 

 

Rencontre du 6 mars | VIRTUEL

Thème de la rencontre : Démystifier le plan d’action écoresponsable. Caroline Larocque du Conseil Québécois des Événements Écoresponsables participera à la discussion.

Formule : 12h – 13h

Lunchons sur Zoom ensemble ! 

 

Rencontre du 17 avril | EN PERSONNE DANS NOTRE CAFÉ !

Thème à venir

Formule : 5@7

Trinquons ensemble au Café du Théâtre Aux Écuries ! 

 

Animée par LES ÉCOS-COOL

 

Le comité des Écos-cool du Théâtre Aux Écuries est composé de personnes de différentes compagnies de théâtre mais aussi de différentes spécialités afin de couvrir tous les aspects possibles du domaine.

 

Par : Clara Bich et Émilie Grosset

Pour : Les professionnel·le·s en arts vivants

Gratuit sur réservation

Événement Facebook

Lieu: Café

Cet événement est passé.

On se connaît, on se croise, on s’échange des courriels, on se promet un souper quand on aura le temps mais on a trop peu d’opportunités de s’asseoir et de discuter, notamment de notre métier, avec nos collègues. Les rencontres sectorielles visent à rassembler les différents corps de métier des arts vivants le temps d’un moment pour parler de sujets. Ces rencontres, organisées et animées par un·e ou plusieurs membre·s de la communauté en question, se veulent une opportunité de faire connaissance plus en profondeur, de faire la lumière sur des questions qu’on se pose tou·te·s, de mettre en place des initiatives facilitatrices et de discuter à bâtons rompus d’enjeux qui nous habitent.

Rencontre du 21 novembre

Thème à venir

Formule : 17h – 19h  

Prenons une bière ensemble ! 

Rencontre du 24 avril

Thème à venir

Animée par CLARA BICH et ÉMILIE GROSSET

ÉMILIE GROSSET

Émilie Grosset œuvre dans le milieu culturel depuis plus de 10 ans. Elle a travaillé pour le Théâtre National de Bretagne (TNB) en France en tant que chargée de développement des publics et coordinatrice des études pour l’École supérieure d’art dramatique. Arrivée à Montréal en 2017, elle a été gérante de salle pour le Théâtre de la Chapelle, responsable de la billetterie pour le Théâtre Aux Écuries et occupe actuellement le poste de responsable des communications et de la médiation pour La Pire Espèce.

.

.

CLARA BICH

Clara Bich travaille depuis sept ans entre la France et le Canada. Après l’obtention de diplômes en art dramatique, en histoire de l’art et en cinéma lors de ses études à Paris, notamment à la Sorbonne-Nouvelle (France), elle réalise une maîtrise de second cycle en séries télévisées à l’Université de Montréal. Vidéaste et monteuse, elle collabore avec plusieurs compagnies et établissements théâtraux québécois et participe à la création de courts, moyens et longs-métrages de fiction et de documentaire. Directrice des communications du Théâtre Aux Écuries, elle est également critique culturelle, rédactrice de contenus et consultante en communication. Elle dort peu, voit beaucoup de spectacles, et parle un peu trop souvent de l’art Cyril Teste, du film Arrival et de la série Sense8

.

.

.

.

 

Par : Système Kangourou

Pour : Les professionnel·le·s en arts vivants

Gratuit sur réservation

Événement Facebook

Lieu: Café

Cet événement est passé.

On se connaît, on se croise, on s’échange des courriels, on se promet un souper quand on aura le temps mais on a trop peu d’opportunités de s’asseoir et de discuter, notamment de notre métier, avec nos collègues. Les rencontres sectorielles visent à rassembler les différents corps de métier des arts vivants le temps d’un moment pour parler de sujets. Ces rencontres, organisées et animées par un·e ou plusieurs membre·s de la communauté en question, se veulent une opportunité de faire connaissance plus en profondeur, de faire la lumière sur des questions qu’on se pose tou·te·s, de mettre en place des initiatives facilitatrices et de discuter à bâtons rompus d’enjeux qui nous habitent.

Rencontre du 4 novembre

Les filles de Système Kangourou vous accueillent au bar du Théâtre Aux Écuries pour jaser de mise en scène! Comment se vivent les processus de création quand il n’y a pas de texte au préalable, ni même d’auteur·trice attitré.e au projet ? Y-a-t’il tout de même de la parole et si oui, est-elle improvisée ou un texte finit-il par s’écrire au fil des improvisations ? Dans un tel cas, comment s’écrit et se partage le crédit lié au texte ? S’il n’y a que des actions et du mouvement, comment la partition scénique se développe-t-elle ? Par quels types de jeux, d’improvisations ? Ces types d’écritures de plateau peuvent-ils être édités ? Si ceux-ci supposent un processus plus collaboratif, est-ce qu’une réelle horizontalité est possible ou utopique ?

Formule : 17h – 19h

Prenons une bière ensemble ! 

Rencontre du 27 avril

Thème à venir

Animée par SYSTÈME KANGOUROU

Guidées par le désir d’injecter à la pratique théâtrale des éléments de l’art de la performance, Claudine Robillard et Anne-Marie Guilmaine fondent la compagnie de création interdisciplinaire Système Kangourou en 2006. Elles créent des événements performatifs in situ et des productions en salle, dont les plus récentes sont Non Finito (2017), Le pouvoir expliqué à ceux qui l’exercent (sur moi) (2019) et Bermudes (dérive) (2021). Le contact avec la communauté est non seulement la bougie d’allumage de leur dramaturgie, mais s’incarne à même le plateau. Des performeur·euse·s y côtoient des citoyen·ne·s et les un·e·s comme les autres sont invité·e·s à porter sur scène leurs propres récits dans des installations scénographiques surprenantes, sortes d’écrins poétiques à la présence brute.

 

Photo : © Julie Artacho

En savoir plus

.

.