Les finissant·e·s en théâtre du Cégep St-Hyacinthe partent en tournée avec leur 3e production ! Ils profiteront de deux jours d’entrée en salle au Théâtre Aux Écuries pour vivre cette expérience pédagogique, à l’extérieur de leur lieu de création. Les représentations ne seront pas publiques.

Lieu: L'Arène

Cet événement est passé.

Les finissant·e·s en théâtre du Cégep St-Hyacinthe partent en tournée avec leur 3e production ! Ils profiteront de deux jours d’entrée en salle au Théâtre Aux Écuries pour vivre cette expérience pédagogique, à l’extérieur de leur lieu de création. Les représentations ne seront pas publiques.

 

 

Dans Ce soir on improvise, on fait semblant d’improviser. Les spectateur·trice·s  deviennent complices des interprètes de cette pièce qui déconstruit le rapport entre l’illusion et la réalité en révélant les ficelles du théâtre à travers une histoire  de désir, de haine et de jalousie. Le texte, adapté en 1994 par Diane Pavlovic  et Claude Poissant, nous amène à Saint-Hyacinthe où une troupe d’interprètes répètent une pièce de Pirandello racontant l’histoire d’une famille italienne typique. Une metteuse en scène tente de garder le contrôle sur le spectacle alors que la troupe ne cesse de remettre son autorité en question. 

 

Prolifique auteur de renommée internationale, Luigi Pirandello (1867-1936) a  reçu le prix Nobel de littérature en 1934. Romancier, nouvelliste et dramaturge,  il a écrit 43 pièces en 20 ans. Ses textes les plus célèbres évoquent le théâtre  dans le théâtre et apportent une réflexion sur le paradoxe et l’absurdité de la vie. 

 

Nicolas Gendron met en scène ce spectacle. Depuis sa formation à l’École de  théâtre professionnel du Collège Lionel-Groulx, d’où il ressort avec une bourse  d’excellence en 2009, il a pris part à une trentaine de productions théâtrales en  tant que comédien, auteur, metteur en scène ou adaptateur. Avec sa compagnie  ExLibris, il signe sa première mise en scène en 2014 avec l’adaptation du  roman Et au pire, on se mariera, de Sophie Bienvenu, qui connaît un vif succès.  C’est avec un grand plaisir que l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe  l’accueille pour la première fois en ses murs.

.

LE PÈRE 
Ch’pas capable de mourir, je les regarde jouer pis ça me donne envie  de rire, pas de mourir. Considérez-moi comme déjà mort pis on n’en  parle pus. 

METTEUSE EN SCÈNE 
Non. Vous parlez, vous jouez la scène, vous mourrez après. 

LE PÈRE 
Parfait. La v’là votre scène. (Il se laisse tomber.) Je suis mort! 

 

Crédits
ÉQUIPE DU SPECTACLE
Habilleuses : Laurie Desrochers, Claudelle Dextraze, Lindsay Marbach et Victoire Nativel 
Machinistes : Enes Ammar, Thomas Aubut, Sarah Benoit, Félix-Antoine Boileau,  Ralph Boissé, Sarah-Maude Boulet, Satiana Boucher Bédard, Laurianne Fecteau Pageau, Justin Lalande, Louis-Philippe Lussier, Jacob Lussier, Félix Lefebvre, Mickaël Paré, Michael Pereira, Heldy Zack Soupraya, Eve Picard et Fabienne Theis  
Régie lumières : Clara Bathalon 
Régie son : Alexandra Morissette 
Régie générale : Karine Massé et Romane Bocquet 
Conception du tableau documentaire : Nicolas Gendron, Raphaëlle Guérin et Marie Perna 

 

RESPONSABLES DE L’ENCADREMENT

 

INTERPRÉTATION 
Techniques vocales et diction : Mélissa Dion Des Landes 
Mouvement : Gabrielle Bertrand-Lehouillier 
Chant : Frédérike Bédard 
Accordéon : Michel-Maxime Legault 

 

PRODUCTION 
Conception du décor et peinture scénique : Cassandre Châtonnier Conception d’éclairage : Anne-Marie Rodrigue Lecours 
Conception d’accessoires et de costumes : Marc-André Coulombe  Conception sonore : Simon Bellefleur 
Direction de production – Assistance à la mise en scène et régie : Guy Côté Direction technique : Leon Perreault 

 

AIDE À LA RÉALISATION DE CETTE PRODUCTION
Soutien technique : Julien Boisvert et Alexandra Dubé-Girard 
Décor : Catherine Fasquelle et Leon Perreault 
Coupe : Marielle Parenteau 
Costumes : Catherine Lemieux-Boyer et Patsy Boulais 
Administration : Anique Bousquet 
Captation : Camion Productions camionproductions.org

À propos de l'école de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe

À venir

Remerciements

À Robert Laurin pour avoir eu la gentillesse de nous prêter son accordéon pour le spectacle.

À tous les étudiants qui ont participé à la réalisation de ce spectacle.
Au personnel des différents services du Cégep de Saint-Hyacinthe ainsi qu’à tous les autres collaborateurs pour leur continuelle et précieuse implication.
Salutations chaleureuses et reconnaissance toute spéciale à la famille Perna, à commencer par Marianna Bonnasoro, Normand Dupasquier, Angel Perna et Domenico Piazza.

Enfin, toute notre gratitude à Diane Pavlovic et Claude Poissant pour leur précieuse confiance.

Mot du metteur en scène - Nicolas Gendron

Bonsoir cher public, où que vous soyez. 

Le vrai et le faux, en 2021, ont-ils été vidés de leur sens? Allons-nous oublier, à force de nous distancier, comment entrer en contact avec l’autre? Que se cache-t-il dans le hors-cadre de nos écrans, petits et grands? L’art et le théâtre sont-ils des denrées essentielles pour l’âme, à défaut de remplir l’estomac? 

C’est toujours grisant d’entrer en salle de répétition avec mille et une questions, et  d’en ressortir avec quelques réponses, mais surtout mille et une autres questions.  Et pas les mêmes qu’à la ligne de départ. Pirandello, en son temps, a voulu brasser  la cage des codes théâtraux, et depuis, entre la commedia dell’arte, le néoréalisme  italien et l’improvisation sportive de la LNI, notre regard s’est habitué à ces  explorations « sans filet ». Malgré tout, il émane toujours de cette pièce, du moins  à mes yeux, la beauté et la complexité du collectif, le paradoxe artistique mais  aussi humain qu’est celui de savoir créer dans la contrainte, et le concept fuyant et  plus grand que nature de la liberté. Couvre-feu tant que vous voudrez, mais jamais  couvre-flamme! Au passage se profilent les thèmes inusables et insondables de  l’honneur, de l’amour, de la jalousie et de la place de l’art dans nos vies. Il y a pires  combustibles, vous en conviendrez. 

Ce soir, il ne faut donc pas chercher à tout comprendre, car il s’agit bien d’une  histoire trouée. Mais comme le disait le poète au chapeau feutré, tout est dans  la lumière qu’on y laisse entrer. J’imaginais déjà Ce soir on improvise comme le  spectacle des retrouvailles. Mais où que vous soyez, cher public, bondissez avec  nous dans l’arène, car la vie vaut toujours la peine d’être réinventée, bousculée  et… jouée. 

Je n’aurais pas pu espérer mieux, pour ce baptême professoral dans une école  de théâtre, que de côtoyer ces jeunes artistes au talent de feu, aux convictions  profondes et à la solidarité manifeste, sur scène comme en coulisses. Je les  remercie de tout mon cœur de m’avoir fait une place dans leur troupe. Et d’avoir  enduré mes métaphores des plus improvisées! 

Comment on dit, déjà? MERDA! 

« Mesdames et messieurs, le spectacle va enfin commencer… » Nicolas Gendron 

Par : Les Productions de L’Instable

Horaires :

20h : Félix Beaulieu-Duchesneau
21h : Amélie Geoffroy
22h : Salomé Corbo
23h : Sophie Caron
23h45 : DöX Föx

Accéder au Facebook Live

Accéder aux coulisses en direct

Cet événement est passé.

Le Théâtre Aux Écuries est heureux d’annoncer que DOMPTEUR, des Productions de L’Instable reviendra cette année dans le cadre de la Nuit Blanche à Montréal organisée par Montréal en Lumière ! 

Cette année, profitez, dans le confort de votre salon, de 4 versions de ce spectacle d’improvisation et, dès 23h45, le duo électro-pop-rock DöX FöX présentera son nouveau concert web multi-média ! Rires, improvisations et musique sont au rendez-vous ! Le tout en direct du Théâtre Aux Écuries

Accéder au Facebook Live

Accéder aux coulisses en direct

Crédits

Dompteurs : Frédéric Barbusci  et Christian Laurence

Conception musicale en direct : Dominiq Hamel 

Distribution : Félix Beaulieu-Duchesneau, Sophie Caron, Salomé Corbo, Amélie Geoffroy

Technique : Curiosity Interactive

Production : Productions de L’Instable  

À propos - Productions de L'Instable

Fondées en 2011 par le comédien Frédéric Barbusci, les Productions de L’Instable ont pour mission de proposer de nouvelles structures de création et de nouveaux espaces pour le théâtre d’improvisation. La compagnie souhaite ainsi encourager la recherche dans sa discipline, favoriser l’exploration théâtrale et repousser les possibles de l’acteur-créateur. Depuis sa fondation, une cinquantaine de spectacles aux formes inusitées ont été produits à Montréal, soit en autoproduction dans des salles accueillant l’expérimentation artistique (Espace Libre, MTL Improv, Le Balcon, O Patro Vys, etc.), soit en codiffusion avec les plus grands festivals de la région (Francofolies, Festival de Jazz, Juste pour rire, etc.).

 

En 2018, Frédéric  Barbusci et Rachel Gamache s’allient aux conceptrices Julie Basse (lumières) et Odile Gamache (espace) afin de réfléchir aux façons de créer de nouveaux espaces, conçus et scénographiés expressément pour permettre d’explorer les possibilités de la performance théâtrale spontanée.

 

Les Productions de L’Instable ont également à coeur la promotion de leur mission. Depuis 2016, elles offrent des formations en jeu improvisé au grand public et en entreprises. De plus, elles vendent leurs spectacles et leurs formations à divers organismes culturels et aux écoles afin d’autofinancer ses activités de recherche et création. Nous proposons des démarches de création différentes en mettant l’accent sur l’exploration, sur les possibilités de l’interprétation théâtrale et en valorisation l’improvisation théâtrale comme outil de création. 

 

Depuis l’automne 2016, Frédéric Barbusci, dans son rôle de directeur artistique, rencontre les artisans du théâtre improvisé d’ici et d’ailleurs pour connaître leur approche de la discipline et discuter de leur vision artistique. Ces rencontres sont enregistrées sur le vif et diffusées sous forme de baladodiffusion (Pas d’impro, sur baladoquebec.ca, ITunes et Spotify). Elles regorgent d’informations sur les contextes et démarches de création actuelles en théâtre improvisé, de même que sur le travail et les motivations des comédiens et comédiennes qui se risquent sur les scènes du spontané.

 

.

.

Site officiel

Facebook

Instagram

 

..

.

 

À propos - Curiosity Interactive

Curiosity Interactive est un studio de création multimédia offrant des services de production d’expériences interactives immersives pour des fins de marketing, de design architectural et de visibilité numérique dans l’espace public.

Leur site web

EN SAVOIR PLUS SUR LA COLÈRE DES DOUX

Par : Le Théâtre du Futur

Événement 100% gratuit mais sur réservation obligatoirement

Événement Facebook 

 

 

Cet événement est passé.

Alors que l’expérience virtuelle immersive LA COLÈRE DES DOUX, à mi-chemin entre un show de musique funk, un site web interactif, de la relaxation ASMR, du cinéma d’animation expérimental et du théâtre est accessible du 7 au 30 mai 2021, en tout temps ici, l’équipe du Théâtre du Futur se livrera à vous le temps de trois soirées d’exception !

Le jeudi 13 mai

Le jeudi 20 mai

Le jeudi 27 mai

Réservation obligatoire

Au cours de ces trois rencontres, qui auront lieu à 20h, vous pourrez rencontrer le Futur, dialoguer avec le Futur et même côtoyer (virtuellement!) le Futur sous la forme d’un Zoom 100% gratuit !

Au menu : des anecdotes croustillantes sur les 10 ans de la compagnie, des récits pas piqués des vers sur leur nouvelle création multimédia, des rires, des fous-rires et des questions étonnantes ! On a hâte de vous y voir !

 

Le Théâtre du Futur

Le Théâtre du Futur est une compagnie de théâtre de création établie à Montréal. La compagnie est née en 2011 lorsque Olivier Morin, Guillaume Tremblay et Navet Confit ont croisé leurs rayons de l’amour pour créer Clotaire Rapaille, l’Opéra Rock. L’année suivante, les auteurs-interprètes conçoivent le scandaleux L’Assassinat du Président avant de compléter leur Trilogie du Futur avec Épopée Nord en 2015. En 2016, ils créent La Vague parfaite, un opéra surf d’une rare élégance, puis suivent Les Secrets de la vérité (2018) et Le Clone est triste (2019). Le Théâtre du Futur fait partie du collectif de direction artistique du Théâtre Aux Écuries. Leur Mandat : Sauver le Québec, le Monde et éventuellement l’univers.

.

Site web

Facebook.

Les 10 ans du Théâtre du Futur !

Cette année, en 2021, le Théâtre du Futur fête ses 10 ans ! Pour l’occasion, ils vous réservent de belles surprises ! Vous en saurez plus très rapidement !

6 décembre à 19 h 30
7 décembre à 19 h 30
8 décembre à 19 h 30 et 21 h 30
9 décembre à 16 h

Durée de la représentation : 60 minutes

Lieu: L'Arène

Cet événement est passé.

Venez vivre cette grande noirceur traversée par des éclats de lumières, habitée par des danseurs-fantômes. Venez tendre l’oreille pour découvrir tous ces bruits produits par les pieds de ceux qui peuplent cet espace poétique. Une expérience pour meubler l’imaginaire des spectateurs, le faire vibrer, capter son attention.

 

Crédits

Chorégraphies de Lük Fleury, Sandrine Martel-Laferrière et Ian Yaworski.

BIGICO

Depuis 2005, la BIGICO est un diffuseur spécialisé qui soutient et orchestre le développement du mouvement de la gigue contemporaine.

Au sein du milieu de la danse au Québec, les opportunités de diffusion pour les artistes du mouvement de la gigue contemporaine demeurent limitées, étant donné la niche spécialisée de cette pratique. La BIGICO se doit d’assumer également un chapeau de producteur, en organisant divers événements récurrents, en vue de diffuser adéquatement les créations des artistes : Biennale de gigue contemporaine, OFF BIGICO, Soirée d’improvisation giguée, Gigue in the dark, Séminaire chorégraphique. Ce nouveau modèle de fonctionnement, d’un diffuseur qui agit à titre de producteur, est tributaire d’une volonté indéfectible d’assurer la viabilité d’un marché professionnel, qui aspire à se développer de manière saine et ambitieuse.

La BIGICO crée des opportunités uniques de faire valoir sur la place publique l’inventivité d’une société de gigueurs en pleine effervescence. La BIGICO met donc de l’avant la collégialité en regroupant des créateurs contemporains, chorégraphes et interprètes, qui s’expriment pour que la gigue soit vivante, vibrante et percutante en ce XXIe siècle. Elle rassemble plusieurs visions chorégraphiques assurant la vitalité d’un mouvement en constante mutation. Une gigue d’art, constamment régénérée, sous l’emprise de la recherche, dans un vif esprit de modernisation.

La BIGICO joue un rôle d’ambassadeur pour faire redécouvrir toute la richesse qui émane de ce fleuron de notre patrimoine. Cette langue des pieds nous appartient encore, une langue commune qui fait courir le bruit de sa pertinence dans la société québécoise d’aujourd’hui.

18 et 19 janvier à 19 h 30
20 janvier à 16 h

Lieu: L'Arène

Cet événement est passé.

Chorus se veut un travail de création chorégraphique en gigue contemporaine de Jonathan C. Rousseau basé sur l’improvisation giguée, impliquant trois gigueurs et gigueuses ainsi qu’un musicien. Tout en voulant reproduire l’aspect informel du jam sur scène, il explore différentes techniques d’improvisation, notamment le soundpainting, ce mouvement artistique multidisciplinaire utilisant un langage gestuel servant à la composition instantanée de son et de musique et permettant ainsi la création spontanée.

BIGICO

 

Depuis 2005, la BIGICO est un diffuseur spécialisé qui soutient et orchestre le développement du mouvement de la gigue contemporaine.

Au sein du milieu de la danse au Québec, les opportunités de diffusion pour les artistes du mouvement de la gigue contemporaine demeurent limitées, étant donné la niche spécialisée de cette pratique. La BIGICO se doit d’assumer également un chapeau de producteur, en organisant divers événements récurrents, en vue de diffuser adéquatement les créations des artistes : Biennale de gigue contemporaine, OFF BIGICO, Soirée d’improvisation giguée, Gigue in the dark, Séminaire chorégraphique. Ce nouveau modèle de fonctionnement, d’un diffuseur qui agit à titre de producteur, est tributaire d’une volonté indéfectible d’assurer la viabilité d’un marché professionnel, qui aspire à se développer de manière saine et ambitieuse.

La BIGICO crée des opportunités uniques de faire valoir sur la place publique l’inventivité d’une société de gigueurs en pleine effervescence. La BIGICO met donc de l’avant la collégialité en regroupant des créateurs contemporains, chorégraphes et interprètes, qui s’expriment pour que la gigue soit vivante, vibrante et percutante en ce XXIe siècle. Elle rassemble plusieurs visions chorégraphiques assurant la vitalité d’un mouvement en constante mutation. Une gigue d’art, constamment régénérée, sous l’emprise de la recherche, dans un vif esprit de modernisation.

La BIGICO joue un rôle d’ambassadeur pour faire redécouvrir toute la richesse qui émane de ce fleuron de notre patrimoine. Cette langue des pieds nous appartient encore, une langue commune qui fait courir le bruit de sa pertinence dans la société québécoise d’aujourd’hui.

Spectacle : 20h
6 à 8 : lancement conjoint du livre et de l’album dans le café-bar du théâtre

Tarifs 
Régulier : 20$
30 ans et moins : 15$

L’achat d’un billet comprend le téléchargement de l’album Engagement, lutte, clan et respect.

Lieu: L'Arène

Cet événement est passé.

Navet Confit dévoilera son 8e album Engagement, lutte, clan et respect via Lazy At Work le 12 avril prochain ainsi qu’un premier recueil de textes de chansons, illustrations, poésie, courtes nouvelles et autres intitulé Les films, les desserts, les chaises, les souvenirs, les voyages, la radio, les vedettes, le journal, les rêves, les fantômes, les monsieurs, les animaux, les insectes, les médicaments, les voitures, les énumérations, la répétition et les énumérations aux éditions Somme toute le 9 avril.


Afin de célébrer le tout en repoussant les limites de ses créations, Navet Confit proposera un spectacle pluridisciplinaire dans lequel l’univers de ses chansons et de son recueil prendront vie pour un soir seulement le 18 avril à 20h. Dans ce spectacle, il met en scène une série de tableaux abstraits et impressionnistes présentés avec l’anti-humour qu’on lui connaît, dans une volonté de déconstruire les codes de la diffusion de musiques en marge.


Dès 18h, vous pourrez vous procurez livre et album dans une ambiance conviviale!

Crédits

Cet exercice de synthèse sera réalisé avec ses fidèles acolytes des débuts : Lydia Champagne (batterie), Carl-Éric Hudon (guitare et machines), Émilie Proulx (basse) et les invité(e)s Mat Vézio et Géraldine. L’équipe de création comprendra aussi l’artiste visuel Martin Lachapelle (projections vidéo), l’éclairagiste Marie-Aube St-Amant Duplessis, la scénographe Estelle Charron et la sonorisatrice Catherine Sabourin.

S’ajoutent à ces collaborations de longue date de nouveaux venus : la claviériste Sheenah Ko (The Besnard Lakes), la chorégraphe et interprète Geneviève Jean-Bindley et les comédien(ne)s Catherine Le Gresley et Maxime Brillon. Navet Confitprofitera aussi de l’occasion pour présenter Nüshu, groupe de math-punk-noise qu’il a rejoint récemment.

 

Navet Confit

Auteur, compositeur, interprète, arrangeur, mixeur et réalisateur d’albums, Navet Confit est un discret et affable polymathe indie avec une propension pour les sourires en coin. Depuis 2011, il a aussi signé les conceptions sonores de plus d’une vingtaine de pièces de théâtre (dont celles du Théâtre du Futur, compagnie qu’il a co-fondée). Tenant d’autodérision, d’odes au futile et de listes trop longues, il va continuer de déranger poliment, sans convention ni compromis.

20h

Régulier 18$
16 ans et moins 12$

Cet événement est passé.

QUELS CONTES ÉMERGENT DES TUNNELS DE MINES, DES FORÊTS ÉPINEUSES OU DU LAC TÉMISCAMINGUE?


Viens t’asseoir. Prends le temps d’arriver, de t’installer. Fais comme chez toi. Nous autres, on t’accueille avec de la musique, des sourires, pis un brin de jasette. Fais rien. On te dorlote à soir avec nos chansons pis nos histoires. Des contes qu’on a ramené de chez nous, en haut du 49e parallèle; des légendes qui traînaient dans la cours arrière. On leur fait faire un tour dans la métropole le temps d’une bière. Profites-en, sont pas souvent dans le coin.

Crédits

Production : Théâtre en Quec’Part
Textes : Julie Renault et Frédérik Fournier
Interprétation : Julie Renault, Frédérik Fournier, Élisabeth Tremblay
Musique : Julie Renault et Élisabeth Tremblay
Oeil extérieur : Matthew Fournier, Philippe Soldevila, Nathalie-France Forest

Le Théâtre en Quec’Part 

Le théâtre en Quec’Part n’appartient à aucun lieu précis, son objectif principal étant de créer des ponts entre les compagnies de théâtre des grands centres et les compagnies de théâtre en région, poussant ainsi les artistes à sortir de leur cadre créatif habituel. Menée de front par deux abitibiens d’origine habitants maintenant Montréal, en Quec’Part a comme philosophie de s’ouvrir à ce qui se fait ailleurs pour axer la création vers la coopération et l’enrichissement mutuel.

Par : Sylvie Pouliot

Lecture par : Jasmine Dubé et Liliane Boucher

Modératrice : Alice Germain

Comment : à venir

Pour qui : tout public

Horaire : 11h

Événement Facebook

 

Cet événement est passé.

Le club de lecture est une invitation aux familles à venir découvrir quelques joyaux de notre littérature jeunesse québécoise. L’autrice Jasmine Dubé sera aux côtés de l’actrice Liliane Boucher pour présenter l’une de ses pièces de théâtre à vos petit·e·s. Des activités à faire à la maison à la suite des lectures vous seront proposées pour prolonger votre expérience avec nous. (dès 6 ans). 

Sera lu : 

Pierrette Pan ministre de l’Enfance et des Produits dérivés (1995, édition Léméac)

Pierrette Pan, ministre de l’Enfance et des Produits dérivés, affirme que les enfants la dérangent, l’empêchent de travailler, la rendent de mauvaise humeur, la troublent, l’horripilent, bref, ils la mobilisent. Son adjointe Marie Darling l’amènera à révéler pourquoi elle est si négative avec les enfants. Avec ce texte, Jasmine Dubé aborde la question des enfants et de la place qu’ils occupent dans notre société.

Créé au Rendez-vous international de théâtre jeune public à Montréal, ce texte a été repris par des compagnies européennes et canadiennes.

.

.

.

.

.

.

 

.

.

.

.

.

 

À propos de Jasmine Dubé (crédit photo : Angelo Barsetti)

Cofondatrice et directrice artistique du Théâtre Bouches Décousues (TBD), Jasmine Dubé est comédienne, autrice et metteure en scène. Sa première pièce, Bouches décousues, a été jouée plus de 350 fois au Québec et en Europe. Petit monstre s’est méritée le prix de la meilleure production « jeunes publics » de l’Association québécoise des critiques de théâtre en 1992. La bonne femme a remporté trois Masques décernés par l’Académie québécoise du théâtre en 1996 : Production « jeunes publics », Texte et Mise en scène. Ma petite boule d’amour (2018), Le pingouin (2002), La mère merle (2000) et Le bain (1998) ont reçu le prix du public à Beloeil. La série Nazaire s’est retrouvée finaliste des prix Chronos 1997, en France et en Suisse. En 1998, l’album L’ourson qui voulait une Juliette a reçu le prix Alvine-Belisle, choix des bibliothécaires pour le meilleur livre jeunesse. Certains de ses textes sont traduits en anglais, portugais, espagnol, grec, innu-aimun et en italien. En 1996, Jasmine Dubé a reçu le prix Arthur-Buies pour l’ensemble de son œuvre. En 1998, Artquimédia lui décernait l’Agathe de distinction pour son rayonnement artistique à l’échelle nationale et internationale et elle recevait de la Renaissance française, la médaille du Rayonnement Culturel. En 2006, TBD était le lauréat du Grand prix du Conseil des arts de Montréal pour « son apport immense à la vit alité et au développement du théâtre d’ici ». En juin 2010, on inaugurait la bibliothèque Jasmine-Dubé à Amqui. En 2013 elle recevait le Prix Raymond-Plante pour son travail exceptionnel en littérature jeunesse.

.

 

À propos de Liliane Boucher (source)

Cofondatrice de Samsara Théâtre, Liliane Boucher est titulaire d’un diplôme en interprétation théâtrale de l’Option théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe (2008). Elle complète actuellement une maîtrise à l’École Supérieure de Théâtre de l’UQAM, cherchant à arrimer son grand amour de la comédie et son désir de confronter le rire libérateur à une pensée critique. Comédienne, metteure en scène, autrice et productrice, elle a créé, au sein de la compagnie, les spectacles Samsara, Anna, et Déjà, au début…, une ode à la petite enfance fort saluée lors de sa grande tournée au Québec et en Asie. Depuis 2013, elle vit une véritable immersion dans le travail de l’artiste Julie Vincent (Singulier Pluriel), en se joignant à la distribution du spectacle bilingue Soledad au hasard, en tournée au Québec et en Amérique du Sud. Elle poursuit cette collaboration lors de la création du spectacle La Mondiola, théâtre en appartement inspiré des traditions théâtrales d’Amérique latine. En marge de sa passion pour le théâtre, elle fonde, en 2004, l’organisme Art Partage qui favorise l’émergence en art médiatique et encourage le développement du cinéma d’auteur en région (Au Feu !, Les Toiles filantes, KinoDakar, Ciné-Nicaragua, Kino-Karavane, Court Toujours, Triple W et la Semaine du Cinéma de Lanaudière).

Lectures réalisées par l’autrice : Jennifer Couëlle

Animé par : Sylvie Pouliot

Modératrices : Marie-Frédérique Gravel et Alice Germain

Comment : en virtuel

Pour qui : tout public

Horaire : 11h00 – 12h00

Événement Facebook

 

Cet événement est passé.

Le club de lecture est une invitation aux familles à venir découvrir quelques joyaux de notre littérature jeunesse québécoise. L’autrice jeunesse Jennifer Couëlle interprétera quatre de ses livres pour vos petit·e·s. Vous pouvez arriver avec vos enfants d’âges différents, et partir au moment de votre choix… ou rester avec nous jusqu’au bout ! Des activités à faire à la maison à la suite des lectures vous seront proposées pour prolonger votre expérience avec nous. (dès 3 ans)

Livres lus : 

Le Bisou (2014, édition Dominique et compagnie, illustré par Jacques Laplante)

Le bisou est une petite chose que l’on fait qui a une importance terrible. Il s’en fait d’ailleurs à toutes les sauces, les bisous… Cet album tout en poésie et en finesse, qui dépeint le mot «bisou» à travers le regard de l’enfance, est une ode à l’affection de tous les jours !

.

 

.

.

 

.

 

.

.

.

 

Le cœur dans la tête (2005, édition Pour penser à l’endroit, illustré par Katia Belsito)
.

Le grand-père d’Éloi est à l’hôpital. Aujourd’hui il va être opéré. Le docteur va lui ouvrir le cœur pour le réparer. Éloi a peur. Il adore son grand-père, et se demande s’il va guérir…

.

.

.

.

 

.

 

 

.

 

.

.

Espoir (2020, édition Dominique et compagnie, illustré par Sophie Benmouyal)

 

Une petite fille attend que son vœu le plus cher se réalise. Elle a confiance. Un album rempli d’espoir, qui rend le soleil plus lumineux.

.

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

.

 

.

Le monde de Méry (lecture d’extraits – 2019, édition Dominique et compagnie, illustré par Ninon Pelletier)

«J’écoute crier les oiseaux de la jungle dans mes écouteurs, parce qu’ils font plus de bruit que le bruit dans ma tête. Je regarde vivre la vie et j’ai beaucoup de questions. Alors j’ai décidé d’écrire un journal de pensées.» Méry a onze ans, des parents écolos, un ami végétarien et un chien imaginaire. Il cherche à comprendre le monde dans lequel il vit et à calmer son esprit hyper-éveillé.

Les extraits qui seront lus s’adressent aux enfants à partir de l’âge de 10 ans.

.

.

.

.

 

 

.

.______________

 

____________________________________________

JENNIFER COUËLLE

Jennifer Couëlle écrit pour les enfants en s’intéressant de très près à leurs émotions – elle les met en scène dans des univers où le quotidien est magnifié par l’imaginaire. Ses quelques trente albums, livres, nouvelles et recueils de poésie – dont plusieurs ont été finalistes pour des prix littéraires au Québec, en Ontario et en France – sont publiés chez Dominique et compagnie, Planète rebelle, l’Isatis, La Bagnole (Québec), Pajama Press (Ontario), Pour penser à l’endroit et Riveneuve Éditions (France).  Jennifer est également traductrice spécialisée pour les milieux de la littérature jeunesse (Barefoot Books, États-Unis; Planète rebelle, Québec) et des musées et galeries d’art. Elle est historienne de l’art de formation, avec un passé professionnel de critique d’art, de commissaire d’expositions et de journaliste culturelle qui a aiguisé son regard et sa pensée.

Par : Simon Boulerice

Modératrice : à venir

Comment : en virtuel

Pour qui : tout public

Horaire : 14h00

Événement Facebook

 

1 billet = 1 enfant

 

Cet événement est passé.

Le club de lecture est une invitation aux familles du quartier Villeray et d’ailleurs à Montréal à venir découvrir quelques joyaux de notre littérature jeunesse québécoise. Deux comédien·ne·s interpréteront différents textes pour les enfants autour de vous, allant de 4 à 12 ans. Des activités à faire à la maison à la suite des lectures vous seront proposées pour prolonger votre expérience avec nous.

****

Avant l’arrivée des fêtes, le Théâtre Aux Écuries offre aux jeunes lecteur·trice·s une rencontre avec Simon Boulerice dans le cadre de ses clubs de lecture ! 

Simon Boulerice présentera son parcours littéraire, puis il lira trois œuvres jeunesse qui célèbrent la différence. S’en suivra une discussion avec le public. Les trois oeuvres lu par Simon aborderont la différence, l’empathie et la flamboyance. Les enfants pourront participer à cette rencontre muni de papiers et de crayons. 

****

Lectures prévues 

LES ENFANTS À COLORIER

Cet album présente quatorze portraits d’enfants beaux et parfaitement atypiques. Ils sont jeunes, mais ils affichent déjà leurs couleurs haut et fort, sans peur et sans compromis. Les enfants à colorier célèbrent l’enfance et l’unicité grâce à des textes accompagnés de légendes poétiques et à des personnages aussi attachants que brillamment illustrés !

Par Simon Boulerice, illustrations de Paule Thibault, Éditions Fonfon

.

.

FLORENCE ET LÉON

Un album touchant d’un auteur chouchou abordant la différence… et l’amour!

Florence a un problème aux poumons, mais enseigne la natation ; pour elle, c’est toujours comme si elle respirait dans une paille. Léon a un problème aux yeux et est agent d’assurance ; pour lui, c’est toujours comme s’il regardait par le trou d’une paille. Leur rencontre chamboulera leurs vies. Et si les différences pouvaient devenir une force ? Et si l’amour pouvait naître au bout d’une paille ?

Par Simon Boulerice, illustrations de Delphie Côté-Lacroix, Éditions Québec-Amérique

.

.

LE PELLETEUR DE NUAGES

 

Elliot adore les nuages, mais il déteste les taches blanches qui sont apparues sur ses mains et grandissent un peu plus chaque jour. À l’école, ses camarades de classe, intrigués, commencent à poser des questions.
— Pourquoi changes-tu de couleur ? Vas-tu devenir tout blanc comme Michael Jackson ?
Elliot a honte de ses mains qui se décolorent, mais il est aussi inquiet : Jusqu’où cela ira-t-il ? Si toute ma couleur disparaît, est-ce que je vais disparaître, moi aussi ? se demande-t-il.
Grâce à son imagination débordante, celui que son père surnomme affectueusement  le pelleteur de nuages trouvera enfin un sens et une beauté à cette différence…

Par Simon Boulerice, illustré par Josée Bisaillon, Éditions La Courte Échelle

.

.

Animée par 

SIMON BOULERICE

Simon Boulerice est un touche-à-tout épanoui. Chroniqueur radio (Plus on est de fous, plus on lit !) et télé (Cette année-là, Sucré salé, Bonsoir Bonsoir), il navigue également entre le jeu, la mise en scène, mais surtout l’écriture. Il écrit du théâtre, de la poésie et des romans, tant pour adultes que pour enfants. Parmi sa cinquantaine de titres, il est l’auteur des célébrés Simon a toujours aimé danser, Martine à la plage, JavotteEdgar Paillettes, PIGLes Garçons courent plus viteFlorence et Léon, Le Dernier qui sort éteint la lumière et L’Enfant mascara. Ses œuvres, traduites en sept langues, ont été nommées, notamment, au Gouverneur Général, aux Prix des libraires et aux Prix de la critique. Pour la télé, il scénarise pour la nouvelle mouture de Passe-Partout en plus de signer tous les textes de la série Six degrés, qui sera prochainement présentée à Radio-Canada.