Janvier 2022

D L M M J V S

Cette résidence a pour objet le démarrage ou la poursuite d’une œuvre en théâtre ou en nouvelles pratiques artistiques dans les studios de la Maison du Conseil des arts de Montréal et ceux du Théâtre Aux Écuries.

Elle vise à répondre aux enjeux et besoins des artistes montréalais.e.s issu.e.s de la diversité culturelle en leur offrant des conditions de création stimulante. Elle s’adresse aux collectifs d’artistes issus de la diversité culturelle ainsi qu’aux organismes de la diversité incorporés depuis 7 ans ou moins. L’organisme ou le collectif choisi recevra des cachets artistiques, l’accès à des studios de création de qualité, un accompagnement professionnel artistique ou en gestion, des opportunités de réseautage de même que l’occasion de créer du matériel audiovisuel promotionnel.

 

Lieu: L'Arène

Novembre 2021

D L M M J V S

Par l’aspect percussif et rythmique des pieds, la gigue québécoise et le flamenco ont des affinités naturelles. Tributaires des soirées d’improvisations depuis 2018, de nombreux  interprètes des deux pratiques ont partagé des moments de créations spontanées décoiffants. Voici enfin le tournoi avec quatre équipes mixtes. Deux demi-finales. Une finale. L’apothéose!

 

BIGICO

Depuis 2005, la BIGICO est un diffuseur spécialisé qui soutient et orchestre le développement du mouvement de la gigue contemporaine.

Au sein du milieu de la danse au Québec, les opportunités de diffusion pour les artistes du mouvement de la gigue contemporaine demeurent limitées, étant donné la niche spécialisée de cette pratique. La BIGICO se doit d’assumer également un chapeau de producteur, en organisant divers événements récurrents, en vue de diffuser adéquatement les créations des artistes : Biennale de gigue contemporaine, OFF BIGICO, Soirée d’improvisation giguée, Gigue in the dark, Séminaire chorégraphique. Ce nouveau modèle de fonctionnement, d’un diffuseur qui agit à titre de producteur, est tributaire d’une volonté indéfectible d’assurer la viabilité d’un marché professionnel qui aspire à se développer de manière saine et ambitieuse.

La BIGICO crée des opportunités uniques de faire valoir sur la place publique l’inventivité d’une société de gigueurs en pleine effervescence. La BIGICO met donc de l’avant la collégialité en regroupant des créateurs contemporains, chorégraphes et interprètes, qui s’expriment pour que la gigue soit vivante, vibrante et percutante en ce XXIe siècle. Elle rassemble plusieurs visions chorégraphiques assurant la vitalité d’un mouvement en constante mutation. Une gigue d’art, constamment régénérée, sous l’emprise de la recherche, dans un vif esprit de modernisation.

La BIGICO joue un rôle d’ambassadeur pour faire redécouvrir toute la richesse qui émane de ce fleuron de notre patrimoine. Cette langue des pieds nous appartient encore, une langue commune qui fait courir le bruit de sa pertinence dans la société québécoise d’aujourd’hui.

Plus d’infos à venir durant le mois de septembre. 

Lieu: L'Arène

Novembre 2021

D L M M J V S

Tout en voulant reproduire l’aspect informel du jam sur scène avec l’improvisation, le chorégraphe explore différentes techniques d’improvisation, notamment le soundpainting, ce mouvement artistique multidisciplinaire utilisant un langage gestuel servant à la composition instantanée de son et de musique. Favorisant ainsi la création spontanée.

 

BIGICO

Depuis 2005, la BIGICO est un diffuseur spécialisé qui soutient et orchestre le développement du mouvement de la gigue contemporaine.

Au sein du milieu de la danse au Québec, les opportunités de diffusion pour les artistes du mouvement de la gigue contemporaine demeurent limitées, étant donné la niche spécialisée de cette pratique. La BIGICO se doit d’assumer également un chapeau de producteur, en organisant divers événements récurrents, en vue de diffuser adéquatement les créations des artistes : Biennale de gigue contemporaine, OFF BIGICO, Soirée d’improvisation giguée, Gigue in the dark, Séminaire chorégraphique. Ce nouveau modèle de fonctionnement, d’un diffuseur qui agit à titre de producteur, est tributaire d’une volonté indéfectible d’assurer la viabilité d’un marché professionnel qui aspire à se développer de manière saine et ambitieuse.

La BIGICO crée des opportunités uniques de faire valoir sur la place publique l’inventivité d’une société de gigueurs en pleine effervescence. La BIGICO met donc de l’avant la collégialité en regroupant des créateurs contemporains, chorégraphes et interprètes, qui s’expriment pour que la gigue soit vivante, vibrante et percutante en ce XXIe siècle. Elle rassemble plusieurs visions chorégraphiques assurant la vitalité d’un mouvement en constante mutation. Une gigue d’art, constamment régénérée, sous l’emprise de la recherche, dans un vif esprit de modernisation.

La BIGICO joue un rôle d’ambassadeur pour faire redécouvrir toute la richesse qui émane de ce fleuron de notre patrimoine. Cette langue des pieds nous appartient encore, une langue commune qui fait courir le bruit de sa pertinence dans la société québécoise d’aujourd’hui.

Les finissant·e·s en théâtre du Cégep St-Hyacinthe profiteront du Théâtre aux Écuries pour vivre une expérience pédagogique, à l’extérieur de leur lieu de création.

Lieu: L'Arène

Mars 2022

D L M M J V S

01 Avril 2022

D L M M J V S

Les finissant·e·s en théâtre du Cégep de St-Hyacinthe profiteront du Théâtre Aux Écuries pour vivre une expérience pédagogique, à l’extérieur de leur lieu de création.

 

Plus d’infos à venir en 2022.

Par : LA SERRE – arts vivants

Comment : en présence

Durée : 2h30

Pour : tout public

Horaires

Vendredi : 20h

Samedi – dimanche : 15h et 20h

Tarifs : 

Régulier : 28$

Réduit : 17$ – 25$ (détails en billetterie)

#VEIYAH2021

Lieu: L'Arène

Cet événement est passé.

Ayant vécu une fin de parcours scolaire fragilisé par les circonstances pandémiques, une trentaine de diplômé·e·s en arts vivants sont invités par LA SERRE – arts vivants à prendre d’assaut les différents espaces du Théâtre Aux Écuries pour y jeter les bases d’un projet et interroger leur démarche artistique. Au terme d’une semaine de résidence intensive, chaque groupe d’artistes sera amené à concevoir et à présenter une courte performance lors d’une fin de semaine festive. C’est l’occasion tout indiquée pour découvrir ce qui anime la relève en arts vivants !

↓ Les 8 projets sont disponibles juste là, plus bas ↓

 

 

Le public est invité dans l’Arène du Théâtre Aux Écuries pour découvrir huit courtes formes de 10 minutes chacune.

****

Cette année seront accueilli·e·s des finissant·e·s de 7 établissements d’enseignement:

  • Collège Lionel-Groulx
  • Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec
  • École de danse contemporaine de Montréal
  • École supérieure de théâtre de l’UQAM
  • École nationale de cirque
  • École nationale de théâtre du Canada
  • Université Concordia

****

 VOUS ÊTES ICI est un événement produit par La SERRE – arts vivants en partenariat avec le Théâtre Aux Écuries. 

 Une présentation de la Caisse Desjardins de la Culture

 

 

Avec le soutien de:

 

LA SERRE – arts vivants remercie le Conseil des arts et des lettres du Québec de son appui financier.

 

Les projets

NOTHING HAPPENS BUT HER

Mathilde K. Richer
Andrea Ramírez Falcón

École nationale de cirque

BIOS

Joannie Vignola
Catherine Alepin
Mathilde Boudreau
Sarah Godard
Marie-Pier Jacques
Zachary Noël-Ferland

École supérieure de théâtre de l’UQAM

ÊTRE LE FRÈRE DE MÉLISSA

Matthew Bernier-Hudanish
Mélissa Bernier-Hudanish
Laurence Laprise
Manon Pocq-Saint-Joan

École supérieure de théâtre de l’UQAM

CONJURATIONS

Myriam Le Ber Assiani
Antoine Racine

École supérieure de théâtre de l’UQAM + Université Concordia

FRAIS


Nikita Peruzzini
Léonie Bélanger
Lou Amsellem
Philippe Dépelteau
Laurent Déry
Sabrina Dupuis
Raphaël Samson

École de danse contemporaine de Montréal + Département de Danse de l’UQAM

THE TIME PEDDLER

Tiffanie Boffa
Abi Stushnoff

Université Concordia

TA MAISON, JE M'Y DÉPOSE

Delphine Bertrand
Maryanna Chan
Janie Faucher-Roy

École nationale de théâtre du Canada + Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec

PAYÉE CASH

Joey Arsenault-Cloutier
Xavier Duranceau
Cloé Gélinas Dupont
Rose-Anne Girard
Catherine Huard
Sacha Rancourt

Collège Lionel-Groulx

À propos

LA SERRE – arts vivants

Parce qu’elle croit que l’art est essentiel pour lier l’individu à sa communauté, LA SERRE – arts vivants est un pôle de création qui provoque des rencontres et qui met à la disposition des artistes émergents des environnements favorables à la création d’œuvres significatives ainsi qu’à leur rayonnement.

LA SERRE est un incubateur structurant pour l’amélioration des conditions d’exercice des artistes émergents en arts vivants. Elle les accompagne dans le déploiement de leurs œuvres à partir de l’idéation jusqu’à leurs rencontres avec les publics. Elle aide l’artiste à développer son autonomie, sa maturité organisationnelle et son indépendance artistique. LA SERRE agit comme activateur de collaborations entre les artistes et les différents partenaires locaux, nationaux et internationaux ainsi qu’entre les artistes de différentes disciplines artistiques et d’autres secteurs d’activités. Artistiquement, LA SERRE privilégie des projets qui tissent des liens évocateurs entre les arts et la société et qui favorisent la rencontre entre les différents champs disciplinaires et sectoriels. Le mandat de LA SERRE se déploie en trois axes d’activités : Artistes, Événements et Ateliers. Pour plus de renseignements : laserre.ca.

Site internet
Facebook
Instagram
Twitter

Crédits

Catherine Alepin, Lou Amsellem, Joey Arsenault-Cloutier, Léonie Bélanger, Matthew Bernier-Hudanish, Delphine Bertrand, Tiffanie Boffa, Mathilde Boudreau, Maryanna Chan, Philippe Dépelteau, Laurent Déry, Sabrina Dupuis, Xavier Duranceau, Janie Faucher-Roy, Cloé Gélinas Dupont, Rose-Anne Girard, Sarah Godard, Marie-Pier Jacques, Mathilde K. Richer, Laurence Laprise, Myriam Le Ber Assiani, Zachary Noël-Ferland, Nikita Peruzzini, Manon Pocq-Saint-Joan, Antoine Racine, Andrea Ramírez Falcón, Sacha Rancourt, Abigail Stushnoff, Joannie Vignola, Evelynn Yan

 

Crédit photos : © Charles-Olivier Bourque

Lectures réalisées par l’autrice : Annie Bacon

Animé par : Sylvie Pouliot

Comment :

en virtuel à 11h

en présence à 14h

Tarifs : 

Virtuel : 10$

Présence : 15$

Événement Facebook

20 Mars 2022

D L M M J V S

Le Club de lecture est une invitation aux familles à venir découvrir quelques joyaux de notre littérature jeunesse québécoise. Les auteur·trice·s invité·e·s interpréteront leurs livres pour le plaisir de vos petit·e·s. Les Clubs sont offerts en présence et en virtuel.

Les clubs sont offerts en présentiel et en virtuel pour les 4 à 12 ans..

Lectures réalisées par l’autrice : Annie Bacon

Animé par : Sylvie Pouliot

Comment :

en virtuel à 11h

en présence à 14h

Tarifs : 

Virtuel : 10$

Présence : 15$

Événement Facebook

 

 

24 Octobre 2021

D L M M J V S

Le Club de lecture est une invitation aux familles à venir découvrir quelques joyaux de notre littérature jeunesse québécoise. L‘autrice invitée, Annie Bacon, interprétera les trois histoires de son album la Légende de Paul Thibault, pour le plaisir de vos petit·e·s.

Écrit entièrement en vers, les aventures de ce coureur des bois se prêtent particulièrement bien à la lecture à haute voix. Laissez-vous porter par le rythme à la fois poétique et endiablé des rencontres entre Paul et les étranges créatures d’une forêt boréale imaginaire.

Les clubs sont offerts en présentiel et en virtuel pour les 4 à 12 ans.

Livre lu : 

.

Histoire 1 : L’épinette de la colline

Lorsqu’une épinette à tentacule terrorise les animaux de la région, Paul n’hésite pas une seconde et fonce tête baissée !   

.

Histoire 2 : Pique-nique sur feuilles mortes

Un paisible pique-nique entre amis se transforme en épique combat contre un golem de feuilles mortes. Heureusement, Paul est bien épaulé et connait le secret de son adversaire. 

.

Histoire 3 : Sur la piste du siffleux

Paul et son ami Grugeux le castor ont fait des provisions pour l’hivers. Ils ne savent pas qu’ils se sont installés près de la tanière du siffleux, un incorrigible voleur qui refuse de les laisser tranquille. 

.

 


Annie Bacon

On plonge dans les livres d’Annie Bacon comme Alice dans le trou du lapin. Les univers qu’elle crée se démarquent par leur originalité et un sens du merveilleux qui brouille les limites entre imaginaire et réel. Bachelière en communications, elle a fait ses premières armes dans l’industrie de l’interactif, notamment en jeu vidéo.

Si elle s’est d’abord fait connaître par la série Victor Cordi(8 tomes) chez Courte Échelle, c’est le roman Chroniques post-apocalyptiques d’une enfant sage qui ont officialisé son importance dans le décors littéraire jeunesse québécois.

Crédit photo : Elizabeth Delage

Par : Les Filministes en collaboration avec le Festival Accès Asie

Comment : en présence au Théâtre Aux Écuries (en extérieur)

Quand : 2 septembre 2021 (remis au 3 septembre en cas de pluie)

Horaire : 19h30

Invité·e·s : André-Anne Côté et Ange Guo

Films présentés : Midland (Kim Sanh Chau), Like the Flow of a River (Natalie Murao), Not your Panda (Tigris Alt Sagda), Adoption, 30 ans après (kimura byol), No Crying at the Dinner Table (Carol Nguyen)

Tarif : Gratuit sur réservation

Cet événement est passé.

Le Festival Filministes, en collaboration avec le Festival Accès Asie, propose d’aller à la rencontre des citoyen·ne·s par le biais du cinéma, avec une programmation qui célèbre la culture et les réalités des communautés asiatiques québécoises et canadiennes, durement touchées par des actes racistes depuis le début de la pandémie. Le Festival Filministes souhaite créer un espace de rencontre qui montre la richesse et la complexité du patrimoine asiatique par l’entremise de cinq courts métrages. Abordant les relations familiales, le racisme anti-asiatique, l’adoption internationale et l’immigration de première et de deuxième générations, cet événement mettra de l’avant le regard cinématographique et artistique de réalisatrices de talent. 

En réaction à la montée du racisme anti-asiatique depuis le début de la pandémie, le Festival Filministes souhaite créer un événement rassembleur qui célèbre la pluralité, la beauté et la richesse du patrimoine asiatique.

Cinq courts métrages seront présentés dans trois quartiers montréalais et seront suivis d’une discussion avec Kim Sanh-Châu, André-Anne Côté et Ange Guo. 

𝐅𝐈𝐋𝐌𝐒 𝐀𝐔 𝐏𝐑𝐎𝐆𝐑𝐀𝐌𝐌𝐄

Midland de Kim Sanh-Châu
2020 | Québec | 7:00 | art et essai | sans dialogue
C’est à l’orée des bois que se croisent des coupoles et des corps. Leurs dialogues inaudibles imprègnent les roches à l’encre mauve. Lueurs de l’aube. Soleil froid. Capter l’impalpable. Danser l’invisible.
.
.
Like the Flow of a River de Natalie Murao
2016 | Canada | 6:24 | fiction | japonais et anglais, sous-titres français (c.c.)
Dans un restaurant, une grand-mère et sa petite fille tentent de se comprendre malgré la barrière linguistique qui les isole l’une de l’autre.
.
.
No Crying at the Dinner Table de Carol Nguyen
2019 | Québec | 15:00 | documentaire | vietnamien et anglais, sous-titres français (c.c.)
Dans ce documentaire poignant, la cinéaste vietnamienne-canadienne Carol Nguyen interroge sa propre famille afin de dresser un portrait émotionnellement complexe des traumatismes intergénérationnels, du deuil et de l’incommunicabilité.
.
.
Adoption, 30 ans après de kimura byol-nathalie lemoine
2020 | Belgique, Corée du Sud | 18:00 | documentaire | français, sous-titres français (c.c.)
Zin (cinéaste) et Zinneke (actrice) sont deux coréen·ne·s adopté·e·s belges. En 1988, elles ont fait ensemble Adoption, un court métrage. Depuis, l’une est restée en Belgique, l’autre est retourné·e peu après en Corée pour y vivre. 30 ans après, Zin amène Zinneke pour la première fois dans leur pays natal.
Réflexions sur l’abandon, les maternités, les racines et le droit de savoir.
.
.
Not Your Panda de Tigris Alt Sakda
2018 | Québec | 5:00 | animation | sans dialogue, sous-titres français (c.c.)
Not Your Panda explore les clichés et la capitalisation de la culture asiatique à partir de l’animal le plus mignon qui soit, l’Ailuropoda melanoleuca.
.
.
* Les événements des Filministes sont des espaces de discussion et de réflexion sur des enjeux féministes contemporains. Nous souhaitons que les opinions de chacun·e·s soient écoutées et respectées, car nous croyons en la diversité des positions féministes. Cependant, nous ne tolérerons aucune prise de parole haineuse ou commentaire qui porte atteinte à l’intégrité des personnes.  
* Le Festival Filministes organise ses événements à Tiohtià:ke / Montréal, respectivement les territoires non cédés de la nation mohawk. C’est dans le respect des liens avec le passé, le présent et l’avenir que nous reconnaissons les relations continues entre les Peuples Autochtones et les allochtones de l’Ile de la Tortue.
* Service d’interprétation LSQ sur place. 

Festival Filministes

Depuis 2015, le Festival Filministes organise à Montréal des discussions sur des enjeux féministes contemporains par le biais de la projection d’œuvres cinématographiques. Le projet se consacre à la diffusion de documentaires, courts-métrages et films de fiction récents. Les discussions réunissent des invité.e.s de divers milieux qui proposent un regard féministe et critique sur ces enjeux.

Site internet

Instagram

Facebook

Les finissant·e·s en théâtre du Cégep St-Hyacinthe partent en tournée avec leur 3e production ! Ils profiteront de deux jours d’entrée en salle au Théâtre Aux Écuries pour vivre cette expérience pédagogique, à l’extérieur de leur lieu de création. Les représentations ne seront pas publiques.

Lieu: L'Arène

Cet événement est passé.

Les finissant·e·s en théâtre du Cégep St-Hyacinthe partent en tournée avec leur 3e production ! Ils profiteront de deux jours d’entrée en salle au Théâtre Aux Écuries pour vivre cette expérience pédagogique, à l’extérieur de leur lieu de création. Les représentations ne seront pas publiques.

 

 

Dans Ce soir on improvise, on fait semblant d’improviser. Les spectateur·trice·s  deviennent complices des interprètes de cette pièce qui déconstruit le rapport entre l’illusion et la réalité en révélant les ficelles du théâtre à travers une histoire  de désir, de haine et de jalousie. Le texte, adapté en 1994 par Diane Pavlovic  et Claude Poissant, nous amène à Saint-Hyacinthe où une troupe d’interprètes répètent une pièce de Pirandello racontant l’histoire d’une famille italienne typique. Une metteuse en scène tente de garder le contrôle sur le spectacle alors que la troupe ne cesse de remettre son autorité en question. 

 

Prolifique auteur de renommée internationale, Luigi Pirandello (1867-1936) a  reçu le prix Nobel de littérature en 1934. Romancier, nouvelliste et dramaturge,  il a écrit 43 pièces en 20 ans. Ses textes les plus célèbres évoquent le théâtre  dans le théâtre et apportent une réflexion sur le paradoxe et l’absurdité de la vie. 

 

Nicolas Gendron met en scène ce spectacle. Depuis sa formation à l’École de  théâtre professionnel du Collège Lionel-Groulx, d’où il ressort avec une bourse  d’excellence en 2009, il a pris part à une trentaine de productions théâtrales en  tant que comédien, auteur, metteur en scène ou adaptateur. Avec sa compagnie  ExLibris, il signe sa première mise en scène en 2014 avec l’adaptation du  roman Et au pire, on se mariera, de Sophie Bienvenu, qui connaît un vif succès.  C’est avec un grand plaisir que l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe  l’accueille pour la première fois en ses murs.

.

LE PÈRE 
Ch’pas capable de mourir, je les regarde jouer pis ça me donne envie  de rire, pas de mourir. Considérez-moi comme déjà mort pis on n’en  parle pus. 

METTEUSE EN SCÈNE 
Non. Vous parlez, vous jouez la scène, vous mourrez après. 

LE PÈRE 
Parfait. La v’là votre scène. (Il se laisse tomber.) Je suis mort! 

 

Crédits
ÉQUIPE DU SPECTACLE
Habilleuses : Laurie Desrochers, Claudelle Dextraze, Lindsay Marbach et Victoire Nativel 
Machinistes : Enes Ammar, Thomas Aubut, Sarah Benoit, Félix-Antoine Boileau,  Ralph Boissé, Sarah-Maude Boulet, Satiana Boucher Bédard, Laurianne Fecteau Pageau, Justin Lalande, Louis-Philippe Lussier, Jacob Lussier, Félix Lefebvre, Mickaël Paré, Michael Pereira, Heldy Zack Soupraya, Eve Picard et Fabienne Theis  
Régie lumières : Clara Bathalon 
Régie son : Alexandra Morissette 
Régie générale : Karine Massé et Romane Bocquet 
Conception du tableau documentaire : Nicolas Gendron, Raphaëlle Guérin et Marie Perna 

 

RESPONSABLES DE L’ENCADREMENT

 

INTERPRÉTATION 
Techniques vocales et diction : Mélissa Dion Des Landes 
Mouvement : Gabrielle Bertrand-Lehouillier 
Chant : Frédérike Bédard 
Accordéon : Michel-Maxime Legault 

 

PRODUCTION 
Conception du décor et peinture scénique : Cassandre Châtonnier Conception d’éclairage : Anne-Marie Rodrigue Lecours 
Conception d’accessoires et de costumes : Marc-André Coulombe  Conception sonore : Simon Bellefleur 
Direction de production – Assistance à la mise en scène et régie : Guy Côté Direction technique : Leon Perreault 

 

AIDE À LA RÉALISATION DE CETTE PRODUCTION
Soutien technique : Julien Boisvert et Alexandra Dubé-Girard 
Décor : Catherine Fasquelle et Leon Perreault 
Coupe : Marielle Parenteau 
Costumes : Catherine Lemieux-Boyer et Patsy Boulais 
Administration : Anique Bousquet 
Captation : Camion Productions camionproductions.org

À propos de l'école de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe

À venir

Remerciements

À Robert Laurin pour avoir eu la gentillesse de nous prêter son accordéon pour le spectacle.

À tous les étudiants qui ont participé à la réalisation de ce spectacle.
Au personnel des différents services du Cégep de Saint-Hyacinthe ainsi qu’à tous les autres collaborateurs pour leur continuelle et précieuse implication.
Salutations chaleureuses et reconnaissance toute spéciale à la famille Perna, à commencer par Marianna Bonnasoro, Normand Dupasquier, Angel Perna et Domenico Piazza.

Enfin, toute notre gratitude à Diane Pavlovic et Claude Poissant pour leur précieuse confiance.

Mot du metteur en scène - Nicolas Gendron

Bonsoir cher public, où que vous soyez. 

Le vrai et le faux, en 2021, ont-ils été vidés de leur sens? Allons-nous oublier, à force de nous distancier, comment entrer en contact avec l’autre? Que se cache-t-il dans le hors-cadre de nos écrans, petits et grands? L’art et le théâtre sont-ils des denrées essentielles pour l’âme, à défaut de remplir l’estomac? 

C’est toujours grisant d’entrer en salle de répétition avec mille et une questions, et  d’en ressortir avec quelques réponses, mais surtout mille et une autres questions.  Et pas les mêmes qu’à la ligne de départ. Pirandello, en son temps, a voulu brasser  la cage des codes théâtraux, et depuis, entre la commedia dell’arte, le néoréalisme  italien et l’improvisation sportive de la LNI, notre regard s’est habitué à ces  explorations « sans filet ». Malgré tout, il émane toujours de cette pièce, du moins  à mes yeux, la beauté et la complexité du collectif, le paradoxe artistique mais  aussi humain qu’est celui de savoir créer dans la contrainte, et le concept fuyant et  plus grand que nature de la liberté. Couvre-feu tant que vous voudrez, mais jamais  couvre-flamme! Au passage se profilent les thèmes inusables et insondables de  l’honneur, de l’amour, de la jalousie et de la place de l’art dans nos vies. Il y a pires  combustibles, vous en conviendrez. 

Ce soir, il ne faut donc pas chercher à tout comprendre, car il s’agit bien d’une  histoire trouée. Mais comme le disait le poète au chapeau feutré, tout est dans  la lumière qu’on y laisse entrer. J’imaginais déjà Ce soir on improvise comme le  spectacle des retrouvailles. Mais où que vous soyez, cher public, bondissez avec  nous dans l’arène, car la vie vaut toujours la peine d’être réinventée, bousculée  et… jouée. 

Je n’aurais pas pu espérer mieux, pour ce baptême professoral dans une école  de théâtre, que de côtoyer ces jeunes artistes au talent de feu, aux convictions  profondes et à la solidarité manifeste, sur scène comme en coulisses. Je les  remercie de tout mon cœur de m’avoir fait une place dans leur troupe. Et d’avoir  enduré mes métaphores des plus improvisées! 

Comment on dit, déjà? MERDA! 

« Mesdames et messieurs, le spectacle va enfin commencer… » Nicolas Gendron 

Par : Les Productions de L’Instable

Horaires :

20h : Félix Beaulieu-Duchesneau
21h : Amélie Geoffroy
22h : Salomé Corbo
23h : Sophie Caron
23h45 : DöX Föx

Accéder au Facebook Live

Accéder aux coulisses en direct

Cet événement est passé.

Le Théâtre Aux Écuries est heureux d’annoncer que DOMPTEUR, des Productions de L’Instable reviendra cette année dans le cadre de la Nuit Blanche à Montréal organisée par Montréal en Lumière ! 

Cette année, profitez, dans le confort de votre salon, de 4 versions de ce spectacle d’improvisation et, dès 23h45, le duo électro-pop-rock DöX FöX présentera son nouveau concert web multi-média ! Rires, improvisations et musique sont au rendez-vous ! Le tout en direct du Théâtre Aux Écuries

Accéder au Facebook Live

Accéder aux coulisses en direct

Crédits

Dompteurs : Frédéric Barbusci  et Christian Laurence

Conception musicale en direct : Dominiq Hamel 

Distribution : Félix Beaulieu-Duchesneau, Sophie Caron, Salomé Corbo, Amélie Geoffroy

Technique : Curiosity Interactive

Production : Productions de L’Instable  

À propos - Productions de L'Instable

Fondées en 2011 par le comédien Frédéric Barbusci, les Productions de L’Instable ont pour mission de proposer de nouvelles structures de création et de nouveaux espaces pour le théâtre d’improvisation. La compagnie souhaite ainsi encourager la recherche dans sa discipline, favoriser l’exploration théâtrale et repousser les possibles de l’acteur-créateur. Depuis sa fondation, une cinquantaine de spectacles aux formes inusitées ont été produits à Montréal, soit en autoproduction dans des salles accueillant l’expérimentation artistique (Espace Libre, MTL Improv, Le Balcon, O Patro Vys, etc.), soit en codiffusion avec les plus grands festivals de la région (Francofolies, Festival de Jazz, Juste pour rire, etc.).

 

En 2018, Frédéric  Barbusci et Rachel Gamache s’allient aux conceptrices Julie Basse (lumières) et Odile Gamache (espace) afin de réfléchir aux façons de créer de nouveaux espaces, conçus et scénographiés expressément pour permettre d’explorer les possibilités de la performance théâtrale spontanée.

 

Les Productions de L’Instable ont également à coeur la promotion de leur mission. Depuis 2016, elles offrent des formations en jeu improvisé au grand public et en entreprises. De plus, elles vendent leurs spectacles et leurs formations à divers organismes culturels et aux écoles afin d’autofinancer ses activités de recherche et création. Nous proposons des démarches de création différentes en mettant l’accent sur l’exploration, sur les possibilités de l’interprétation théâtrale et en valorisation l’improvisation théâtrale comme outil de création. 

 

Depuis l’automne 2016, Frédéric Barbusci, dans son rôle de directeur artistique, rencontre les artisans du théâtre improvisé d’ici et d’ailleurs pour connaître leur approche de la discipline et discuter de leur vision artistique. Ces rencontres sont enregistrées sur le vif et diffusées sous forme de baladodiffusion (Pas d’impro, sur baladoquebec.ca, ITunes et Spotify). Elles regorgent d’informations sur les contextes et démarches de création actuelles en théâtre improvisé, de même que sur le travail et les motivations des comédiens et comédiennes qui se risquent sur les scènes du spontané.

 

.

.

Site officiel

Facebook

Instagram

 

..

.

 

À propos - Curiosity Interactive

Curiosity Interactive est un studio de création multimédia offrant des services de production d’expériences interactives immersives pour des fins de marketing, de design architectural et de visibilité numérique dans l’espace public.

Leur site web