Par : Maxime Carbonneau

Modératrice : Gabrielle Bertrand-Lehouillier

Comment : en virtuel

Pour : les professionnel·le·s des arts vivants

Horaire : 17h00 – 19h00

Événement Facebook

Cet événement est passé.

On se connaît, on se croise, on s’échange des courriels, on se promet un souper quand on aura le temps mais on a trop peu d’opportunités de s’asseoir et de discuter, notamment de notre métier, avec nos collègues. Les rencontres sectorielles visent à rassembler les différents corps de métier des arts vivants le temps d’un après-midi pour parler de sujets. Ces rencontres, organisées et animées par un·e membre de la communauté en question, se veulent une opportunité de faire connaissance plus en profondeur, de faire la lumière sur des questions qu’on se pose tou·te·s, de mettre en place des initiatives facilitatrices et de discuter à bâtons rompus d’enjeux qui nous habitent.

****

Thématique de la rencontre : Mise en scène et collaboration

Nous sommes souvent à l’initiation des projets, parce que producteur·trice·s, employeur·e·s, parce qu’au centre des décisions, parce que premiers interlocuteur·trice·s artistiques auprès des auteur·trice·s, des acteur·trice·s, des concepteur·trice·s… Est-il possible de créer un espace où les créateur·trice·s du projet, et la création elle-même, ne soit pas au service du/de la metteur·euse en scène, mais au service du projet lui-même ? Quels sont vos moyens, les obstacles que vous rencontrez pour créer des rapports collaboratifs horizontaux ? Comment faire pour créer une géométrie collaborative ? Cette rencontre est l’occasion d’échanger avec vous autour des questions de la collaboration en création.

Un événement remue-méninges chaleureux et convivial à ne pas manquer !

****

Animée par 

MAXIME CARBONNEAU

Diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Montréal, Maxime Carbonneau travaille comme créateur multidisciplinaire en tant que metteur en scène, auteur, comédien et scénariste. À titre de metteur en scène, il travaille à la création du spectacle Le ishow comme co-metteur en scène. Le spectacle tourne au Canada et en France pendant deux ans. Ensuite, il met en scène et co-écrit Descendance au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui dans le cadre de la résidence de sa compagnie, La Messe Basse et le texte remporte le Prix littéraire du Salon du Livre du Saguenay-Lac-St-Jean. Il coécrit et met en scène le spectacle Siri en coproduction au FTA, lequel est repris au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, en tournée à Rio de Janeiro, Édimbourg, et à Dublin. Il monte également La femme la plus dangereuse du Québec à partir des archives de la poète Josée Yvon à la salle Fred-Barry du théâtre Denise-Pelletier et le texte est nominé par l’Académie des lettres du Québec. Il met ensuite en scène Les murailles d’Erika Soucy au Théâtre Périscope à Québec. Depuis Siri, Maxime est régulièrement invité à prendre part à des conférences sur la question de l’intelligence artificielle en création et développe en ce moment un projet de théâtre et une expérience participative en ligne autour des sondes Voyager, Dans le nuage. Avec sa complice Laurence Dauphinais, il scénarise la série télé A.L.E.X. ainsi qu’une série numérique intitulée Zone Sud chez Toast Studio. En 2018, le Conseil des arts du Canada lui remet le prix John-Hirsh, reconnaissant son travail qui préfigure des accomplissements majeurs sur le plan de l’excellence et de la vision artistique.

Par : Michelle Parent

Modératrice : Gabrielle Bertrand-Lehouillier

Comment : en virtuel

Pour : les professionnel·le·s des arts vivants

Horaires :

10h00 – 13h00

Événement Facebook

Cet événement est passé.

La série des Camps d’entraînements artistiques que nous offrons a pour objectif de permettre à nos muscles de la création de se remettre en marche après les mois pandémiques qui nous ont immobilisés. Un heureux prétexte pour essayer, plonger, stimuler nos désirs créatifs en toute bienveillance.

****

Des fragments de la réalité se croisent et deviennent langage dramaturgique. 

Alors que le niveau 1 de ce camp d’entraînement conduisait les participant·e·s au coeur de la recherche pour extirper du réel des fragments, le niveau 2 se penchera sur la mise en relation des morceaux de réalité. Un processus d’interactions entre la réalité et votre subjectivité créatrice se fera. 

À travers des exercices pratiques de composition, cet atelier vous permettra d’expérimenter les  stratégies de composition récurrentes dans la pratique de Michelle Parent : associations libres, chevauchement des discours, déconstruction, détournement de sens, décalages, flux de conscience, forces d’opposition, orchestration de coïncidences. 

Vous penserez ensemble l’écriture du spectacle vivant en la centrant sur l’expérience réelle, concrète et relationnelle de la représentation.

Les matériaux issus du réel vous seront fournis et agiront comme des pièces d’un puzzle qu’il faudra agencer.

****

Ce dont vous aurez besoin pour le camp d’entraînement :

  • Un support de votre choix pour écrire
  • Un accès à internet pour aller chercher des références.

****

Animé par

MICHELLE PARENT

Michelle Parent se consacre au théâtre de création depuis une quinzaine d’années. Comédienne mais surtout écrivaine de plateau et fondatrice de Pirata Théâtre, elle développe une écriture théâtrale pirate qui mélange le réel, les arts et les gens et qui rassemble sur la scène et dans la création artistes et citoyens. Ses oeuvres présentent des portraits de société : représentations poétiques de nos dérives, de nos enfermements, de nos espoirs. Elles parlent de notre système et de ce qu’il dépose en nous. Elles sont fabriquées de référents populaires, de culture pop, de matériaux issus du réel et d’artéfacts de notre rapport au monde.

Par : Émilie Grosset & Sylvie Pouliot

Modératrices : Marie-Frédérique Gravel et Alice Germain

Comment : en virtuel

Pour : les professionnel·le·s des arts vivants

Horaire : 9h30 – 11h30

Événement Facebook

Cet événement est passé.

On se connaît, on se croise, on s’échange des courriels, on se promet un souper quand on aura le temps mais on a trop peu d’opportunités de s’asseoir et de discuter, notamment de notre métier, avec nos collègues. Les rencontres sectorielles visent à rassembler les différents corps de métier des arts vivants le temps d’un après-midi pour parler de sujets. Ces rencontres, organisées et animées par un·e membre de la communauté en question, se veulent une opportunité de faire connaissance plus en profondeur, de faire la lumière sur des questions qu’on se pose tou·te·s, de mettre en place des initiatives facilitatrices et de discuter à bâtons rompus d’enjeux qui nous habitent.

****

Thématique à venir

Un événement remue-méninges chaleureux et convivial qui sera, nous l’espérons, le rendez-vous d’un cycle de riches rencontres.

****

Animée par 

ÉMILIE GROSSET

Émilie Grosset œuvre dans le milieu culturel depuis plus de 10 ans. Elle a travaillé pour le Théâtre National de Bretagne (TNB) en France en tant que chargée de développement des publics et coordinatrice des études pour l’École supérieure d’art dramatique. Arrivée à Montréal en 2017, elle a été gérante de salle pour le Théâtre de la Chapelle, responsable de la billetterie pour le Théâtre Aux Écuries et occupe actuellement le poste de responsable des communications et de la médiation pour La Pire Espèce.

 

 

 

 

..,

 SYLVIE POULIOT

Depuis maintenant 30 ans, Sylvie se passionne pour le théâtre et la transmission des savoirs. Comédienne professionnelle et metteure en scène, elle ouvre en 1997 sa compagnie Le Théâtre de La Bourrasque.  Elle organise plus de 15 festivals internationaux dans toute la francophonie (Maroc- Italie- Tunisie- Espagne- France) et participe à 3 reprises au Festival d’Avignon. Recherche de partenaires financiers, commandites, levées de fond, ateliers de médiation, développement des publics, organisation et logistique d’événements, vision globale des projets qui lui sont confiés : Sylvie est passionné par la pluridisciplinarité. Elle travaille aux Écuries depuis 3 ans.

Par : Michelle Parent

Modératrice : Gabrielle Bertrand-Lehouillier

Pour : les professionnel·le·s des arts vivants

Comment : en virtuel

Horaires :

10h00 – 13h00

Événements Facebook pour le 18 mai

Événements Facebook pour le 19 mai

Cet événement est passé.

La série des Camps d’entraînements artistiques que nous offrons a pour objectif de permettre à nos muscles de la création de se remettre en marge après les mois pandémiques qui nous ont immobilisés. Un heureux prétexte pour essayer, plonger, stimuler nos désirs créatifs en toute bienveillance.

****

Des fragments de la réalité se croisent et deviennent langage dramaturgique. En puisant dans du matériel non-théâtral : faits véridiques, archives, témoignages authentiques/verbatim, identités véritables, matières textuelles diverses ( journaux, essais, discours), référents issus de la culture pop ou de l’inconscient collectif vous expérimenterez un processus d’interactions entre la réalité et votre subjectivité créatrice.

À travers des exercices pratiques de recherches et d’écriture, cet atelier vous permettra de vous sensibiliser à la résonance symbolique et cathartique du réel et de se familiariser avec des stratégies de composition qui puisent dans le réel : associations libres, chevauchement des discours, déconstruction, détournement de sens, décalages, flux de conscience.

Vous penserez l’écriture du spectacle vivant en la centrant sur l’expérience réelle, concrète et relationnelle de la représentation.

****

Ce dont vous aurez besoin pour le camp d’entraînement :

  • Un support de votre choix pour écrire
  • Un accès à internet pour aller chercher des références.

****

Animé par

MICHELLE PARENT

Michelle Parent se consacre au théâtre de création depuis une quinzaine d’années. Comédienne mais surtout écrivaine de plateau et fondatrice de Pirata Théâtre, elle développe une écriture théâtrale pirate qui mélange le réel, les arts et les gens et qui rassemble sur la scène et dans la création artistes et citoyens. Ses oeuvres présentent des portraits de société : représentations poétiques de nos dérives, de nos enfermements, de nos espoirs. Elles parlent de notre système et de ce qu’il dépose en nous. Elles sont fabriquées de référents populaires, de culture pop, de matériaux issus du réel et d’artéfacts de notre rapport au monde.

Par : Jean Gaudreau

Modératrice : Josianne Dulong-Savignac

Comment : en virtuel

Pour : les professionnel·le·s des arts vivants

Horaire : 16h00 – 19h00

Événement Facebook

Cet événement est passé.

Ces « formations pour les nul·le·s » pratico-pratiques ont été pensées pour donner les clés de bases aux artistes-producteur·trice·s-communicateur·trice·s qui doivent être de vrai·e·s pieuvre·s aux milles talents tentaculaires pour faire avancer leurs projets artistiques !

****

Une formation pour démystifier le logiciel Qlab et en apprendre les bases. Qlab est un puissant logiciel de régie sonore.  Durant la formation, vous allez :
  • explorer les principes de base et la philosophie du logiciel, en faisant des exercices pratiques.
  • démystifier la configuration.
  • jeter un coup d’œil sur les fonctions plus avancées, pour connaître toutes les considérables possibilités du logiciel, qui utilisent la même philosophie:
    • audio avancé
    • midi
    • contrôle des consoles d’éclairage
    • vidéo

****

INFOS PRATIQUES :

Cette formation est une formation pratique. Des exercices en direct vous seront demandés. Sachez d’ores et déjà que, pour participer à la formation, vous devez avoir :

  • un ordinateur de la marque Apple avec son logiciel système au moins à la version 10.10
  • des écouteurs à fil (pas de bluetooth)
  • le logiciel Qlab 4 déjà installé avec une licence audio.  L’installation de Qlab est gratuite. La licence peut être louée pour 4 $US par jour. On peut aussi suivre le cours avec Qlab 3.
  • Pour télécharger le logiciel, c’est ici:
    • https://qlab.app/download/
    • Prenez la version la plus récente. Si votre ordi est vieux, vous pouvez prendre Qlab 3, c’est le dernier en bas de la liste.  Le cours sera donné sur Qlab 4, mais vous pourrez suivre sur le 3 sans souci.
  • Pour « louer » une licence audio pour un jour, c’est ici:
    • https://qlab.app/shop/
    • Choisissez « Rent »
    • Choisissez la date du cours et sélectionnez seulement « audio »
    • Ensuite, cliquez sur « Add to Cart »
    • Ensuite cliquez sur « Review & Check Out »
    • Ensuite il faut se créer un compte, et payer avec une carte de crédit.
  • Pour conclure tout ça, ouvrez votre logiciel Qlab
  • Dans le menu « Qlab » , sélectionnez « Manage Your Licences… »
  • Dans la fenêtre « Licences » qui vient de s’ouvrir, cliquez sur « Log In to Install or Remove Licences »
  • Entrez le courriel et le mot de passe du compte que vous avez créé quand vous avez loué votre licence
  • Vous devriez voir votre licence apparaître, cliquez sur « install »
  • Choisissez « Main », et finissez de suivre les instructions.
  • Même si votre licence audio ne va fonctionner que le jour du cours, vous pouvez quand même utiliser les fonctions de base en attendant.
  • Utilisez la commande « New workspace », et amusez-vous!
Le cours est une initiation à Qlab. Si tout le monde a quelques notions de base, le formateur ira plus vite à des fonctions un peu plus avancées. Préparez vos questions!
Point de vue vidéo, vous survolerez quand même un peu certaines commandes, pour que vous ayez un aperçu. La philosophie est similaire.

 

 

Animée par 

JEAN GAUDREAU

Jean Gaudreau fait de la conception sonore, de la musique, du mixage et de la mise en espace sonore depuis 1994, en tant que membre de Larsen Lupin.

Par : Clara Bich et Émilie Grosset

Modératrice : Alice Germain

Comment : en virtuel

Pour : les professionnel·le·s des arts vivants

Horaire : 17h00 – 19h00

Événement Facebook

Groupe Facebook

Cet événement est passé.

En raison du couvre-feu, la rencontre se terminera à 19h00. 

On se connaît, on se croise, on s’échange des courriels, on se promet un souper quand on aura le temps mais on a trop peu d’opportunités de s’asseoir et de discuter, notamment de notre métier, avec nos collègues. Les rencontres sectorielles visent à rassembler les différents corps de métier des arts vivants le temps d’un après-midi pour parler de sujets. Ces rencontres, organisées et animées par un·e membre de la communauté en question, se veulent une opportunité de faire connaissance plus en profondeur, de faire la lumière sur des questions qu’on se pose tou·te·s, de mettre en place des initiatives facilitatrices et de discuter à bâtons rompus d’enjeux qui nous habitent.

****

Thématique à venir

Un événement remue-méninges chaleureux et convivial qui sera, nous l’espérons, le rendez-vous d’un cycle de riches rencontres.

****

Animée par 

ÉMILIE GROSSET

Émilie Grosset œuvre dans le milieu culturel depuis plus de 10 ans. Elle a travaillé pour le Théâtre National de Bretagne (TNB) en France en tant que chargée de développement des publics et coordinatrice des études pour l’École supérieure d’art dramatique. Arrivée à Montréal en 2017, elle a été gérante de salle pour le Théâtre de la Chapelle, responsable de la billetterie pour le Théâtre Aux Écuries et occupe actuellement le poste de responsable des communications et de la médiation pour La Pire Espèce.

 

 

 

 

..,

CLARA BICH

Après des études en art dramatique, en histoire de l’art et en cinéma, notamment à La Sorbonne-Nouvelle de Paris, Clara quitte la France en 2015 pour suivre une maitrise en cinéma et séries télévisées à l’Université de Montréal. En 2018, après l’obtention de son diplôme de second cycle, elle devient journaliste culturel pour la plateforme atuvu.ca. En 2019 elle s’initie aux relations de presse en travaillant pour Mingotwo Communications. Puis, en 2020, elle intègre le Théâtre Aux Écuries en devenant responsable des communications. En parallèle, elle continue de travailler pour le Labo Télé de l’Université de Montréal, elle collabore avec la chaîne de radio CISM.893 pour des chroniques ciné-télé, elle a mené à bien plus d’une vingtaine de projets en tant que monteuse vidéo (clips, courts et longs métrages, expérimentations et captations universitaires) et a organisé différents colloques universitaires internationaux.

Par : les Écos-cool

Comment : à venir

Pour : les professionnel·le·s des arts vivants

Horaire : 13h00 – 14h00

Événement Facebook

Cet événement est passé.

Lors de rencontres informelles qui auront lieu durant l’heure du dîner cet hiver et ce printemps, les Écos-cool, un comité interne d’Aux Écuries, désirent réunir leurs collègues qui oeuvrent dans des lieux de création et de diffusion afin d’échanger sur les bonnes pratiques, les conseils et les recommandations de toutes et chacun·e·s pour se rendre collectivement meilleur. Un partage des savoirs verts pour faire le point sur nos réflexions entourant la transition écologique dans nos théâtres.

****

Le Théâtre Aux Écuries porte une attention particulière aux enjeux environnementaux et durables. Récemment, comme plusieurs, en faisant un tour d’horizon de nos pratiques et de nos habitudes nous avons réalisé qu’un grand bout de chemin était toujours à faire quant à notre impact.

Les rencontres des Écos-cool continueront les conversations entretenues durant les premières rencontres faites cet automne autour des certifications, des bonnes pratiques et des nouvelles méthodes de consommation à entretenir. Si vous n’étiez pas présent·e·s aux rencontres de cet automne, pas de panique ! Nous invitons tou·te·s les artistes et travailleur·euse·s culturels qui souhaitent participer à ces questionnements actuels à se joindre à nos dîners-causeries pour en apprendre davantage sur les bonnes méthodes à avoir 😉

 

Nous avons hâte de vous voir pour discuter de cela ensemble 🌎

 

Les autres dates : 

 

Animée par 

LES ÉCOS-COOL

Le comité des écos-cool du Théâtre Aux Écuries est composé de personnes de différentes compagnies de théâtre mais aussi de différentes spécialités afin de couvrir tous les aspects possibles du domaine.

Par : les Écos-cool

Comment : à venir

Pour : les professionnel·le·s des arts vivants

Horaire : 13h00 – 14h00

Événement Facebook

Cet événement est passé.

Lors de rencontres informelles qui auront lieu durant l’heure du dîner cet hiver et ce printemps, les Écos-cool, un comité interne d’Aux Écuries, désirent réunir leurs collègues qui oeuvrent dans des lieux de création et de diffusion afin d’échanger sur les bonnes pratiques, les conseils et les recommandations de toutes et chacun·e·s pour se rendre collectivement meilleur. Un partage des savoirs verts pour faire le point sur nos réflexions entourant la transition écologique dans nos théâtres.

****

Le Théâtre Aux Écuries porte une attention particulière aux enjeux environnementaux et durables. Récemment, comme plusieurs, en faisant un tour d’horizon de nos pratiques et de nos habitudes nous avons réalisé qu’un grand bout de chemin était toujours à faire quant à notre impact.

Les rencontres des Écos-cool continueront les conversations entretenues durant les premières rencontres faites cet automne autour des certifications, des bonnes pratiques et des nouvelles méthodes de consommation à entretenir. Si vous n’étiez pas présent·e·s aux rencontres de cet automne, pas de panique ! Nous invitons tou·te·s les artistes et travailleur·euse·s culturels qui souhaitent participer à ces questionnements actuels à se joindre à nos dîners-causeries pour en apprendre davantage sur les bonnes méthodes à avoir 😉

 

Nous avons hâte de vous voir pour discuter de cela ensemble 🌎

 

Les autres dates :

 

Animée par 

LES ÉCOS-COOL

Le comité des écos-cool du Théâtre Aux Écuries est composé de personnes de différentes compagnies de théâtre mais aussi de différentes spécialités afin de couvrir tous les aspects possibles du domaine.

Par : Clara Bich et Émilie Grosset

Modératrice : Alice Germain

Comment : en virtuel

Pour : les professionnel·le·s des arts vivants

Horaire : 17h00 – 19h30

Événement Facebook

Groupe Facebook

Cet événement est passé.

On se connaît, on se croise, on s’échange des courriels, on se promet un souper quand on aura le temps mais on a trop peu d’opportunités de s’asseoir et de discuter, notamment de notre métier, avec nos collègues. Les rencontres sectorielles visent à rassembler les différents corps de métier des arts vivants le temps d’un après-midi pour parler de sujets. Ces rencontres, organisées et animées par un·e membre de la communauté en question, se veulent une opportunité de faire connaissance plus en profondeur, de faire la lumière sur des questions qu’on se pose tou·te·s, de mettre en place des initiatives facilitatrices et de discuter à bâtons rompus d’enjeux qui nous habitent.

****

Thématique à venir

Un événement remue-méninges chaleureux et convivial qui sera, nous l’espérons, le rendez-vous d’un cycle de riches rencontres.

****

Animée par 

ÉMILIE GROSSET

Émilie Grosset œuvre dans le milieu culturel depuis plus de 10 ans. Elle a travaillé pour le Théâtre National de Bretagne (TNB) en France en tant que chargée de développement des publics et coordinatrice des études pour l’École supérieure d’art dramatique. Arrivée à Montréal en 2017, elle a été gérante de salle pour le Théâtre de la Chapelle, responsable de la billetterie pour le Théâtre Aux Écuries et occupe actuellement le poste de responsable des communications et de la médiation pour La Pire Espèce.

 

 

 

 

..,

CLARA BICH

Après des études en art dramatique, en histoire de l’art et en cinéma, notamment à La Sorbonne-Nouvelle de Paris, Clara quitte la France en 2015 pour suivre une maitrise en cinéma et séries télévisées à l’Université de Montréal. En 2018, après l’obtention de son diplôme de second cycle, elle devient journaliste culturel pour la plateforme atuvu.ca. En 2019 elle s’initie aux relations de presse en travaillant pour Mingotwo Communications. Puis, en 2020, elle intègre le Théâtre Aux Écuries en devenant responsable des communications. En parallèle, elle continue de travailler pour le Labo Télé de l’Université de Montréal, elle collabore avec la chaîne de radio CISM.893 pour des chroniques ciné-télé, elle a mené à bien plus d’une vingtaine de projets en tant que monteuse vidéo (clips, courts et longs métrages, expérimentations et captations universitaires) et a organisé différents colloques universitaires internationaux.

Par : Nini Bélanger

Modératrice : Gabrielle Bertrand-Lehouillier

Comment : en virtuel

Pour : les professionnel·le·s des arts vivants

Horaire : 17h00 – 19h00

Événement Facebook

Cet événement est passé.

On se connaît, on se croise, on s’échange des courriels, on se promet un souper quand on aura le temps mais on a trop peu d’opportunités de s’asseoir et de discuter, notamment de notre métier, avec nos collègues. Les rencontres sectorielles visent à rassembler les différents corps de métier des arts vivants le temps d’un après-midi pour parler de sujets. Ces rencontres, organisées et animées par un·e membre de la communauté en question, se veulent une opportunité de faire connaissance plus en profondeur, de faire la lumière sur des questions qu’on se pose tou·te·s, de mettre en place des initiatives facilitatrices et de discuter à bâtons rompus d’enjeux qui nous habitent.

****

Thématique de la rencontre : 

Alexandre Fecteau et Nini Bélanger présenteront, à tour de rôle, des inspirations qui ont influencé leur travail. S’en suivra une conversation ouverte avec les participant·e·s sur l’importance des influences qui alimentent le travail des metteur·euse·s en scène.

Un événement remue-méninges chaleureux et convivial qui sera, nous l’espérons, le rendez-vous d’un cycle de riches rencontres.

****

Animée par 

NINI BÉLANGER
Nini Bélanger est metteuse en scène. À sa sortie de l’École nationale en 2006, elle fonde Projet MÛ, compagnie avec laquelle elle réalise des œuvres tant pour les adultes que pour la jeunesse. Elle est également co-directrice artistique du Théâtre Aux Écuries, co-fondatrice de La Machinerie, organisme en partage de ressources pour le milieu des arts vivants.

.

.

.

.

.

.

.

 

ALEXANDRE FECTEAU (crédit photo : Atwood photographie)

Après une formation en arts à l’Université du Québec à Chicoutimi puis en théâtre à l’Université Laval, Alexandre Fecteau revient dans la Capitale-Nationale en 2008 et cofonde le collectif Nous sommes ici – dont il assure depuis la direction artistique. En une dizaine d’années, il offre des créations à caractère documentaire, interactif ou expérientiel : L’ÉtapeChanging RoomLa Date puis Le NoShow, œuvre pour laquelle il obtient le Prix Œuvre de l’année remis par le Conseil des arts et des lettres du Québec. En 2018, il présente la plus récente création du collectif, Hôtel-Dieu. À titre de metteur en scène invité, il signe – entre autres productions – la mise en scène de Rhinocéros d’Eugène Ionesco au Trident, l’actualisation de la mythique pièce Les Fées ont soif de Denise Boucher à La Bordée – pour laquelle il obtient le Prix du meilleur spectacle Québec lors des Prix de la critique théâtrale et la mise en scène d’À toi pour toujours, ta Marie-Lou de Michel Tremblay, toujours à la Bordée. À Montréal, il offre Le Timide à la cour de Tirso de Molina au Théâtre Denise-Pelletier. Et enfin, à Québec, après avoir participé à la création de tableaux à deux occasions, il assume depuis 2017 la direction artistique du spectacle déambulatoire Où tu vas quand tu dors en marchant…? – cela, sans compter une première incursion vers les arts du cirque avec la mise en scène de Transit, création de Flip Fabrique. En 2013, il reçoit également le Prix John-Hirsch, attribué à un jeune metteur en scène dont le travail préfigure des accomplissements majeurs. (source)