🛑 Les billets pour toutes les représentations de l’événement seront mis en vente, au plus tôt, un mois avant la date de première, au plus tard, quelques jours avant, en fonction des pronostics de la Santé publique. En cas d’annulation du spectacle après achat de votre billet, nous procéderons à un remboursement intégral. Merci de votre compréhension. 🛑

Par : Pirata Théâtre

Durée : 1h35 (approximativement)

Pour : 16 ans et plus

Horaires :

mardi-mercredi : 19h

jeudi-vendredi : 20h

samedi : 15h

 

de 17$ à 28$ (détails en billetterie)

Avril 2021

D L M M J V S

Ils étaient 470 en 2000, 1011 en 2010. Ils sont maintenant 2095, sur 7 milliards d’êtres humains. Et ils possèdent ensemble 7 fois le capital qui permettrait de mettre fin à la pauvreté dans le monde. 

Pour ceux qui doutent de la poésie des pages du  magazine Fortune et pour ceux qui la goûtent, pour ceux qui ont compris qu’il y a davantage de bénéfices à épouser un milliardaire plutôt qu’à travailler pour lui ou acheter ses produits, pour tous ceux-là, Michelle Parent détaille, lors de son enterrement de vie de jeune fille, la mécanique du monde mondialisé. Un one woman show économique sur la liste Forbes des milliardaires, sur les riches et sur les pauvres. 

Michelle Parent, comédienne de 37 ans, vous convie à son dernier tour de piste. 

Dans un spectacle d’adieu convivial et intimiste, elle met fin à sa carrière de comédienne pour épouser un milliardaire. Finie la précarité !

À quoi bon travailler quand une élite s’enrichit en faisant travailler les autres ? À quoi bon consacrer du temps à suer de labeur quand on peut crouler sous les cadeaux ? À quoi bon être simple consommatrice quand on peut acheter ses propres produits — et donc ne pas perdre d’argent ? Telles sont les questions plutôt légitimes que vous pose Michelle Parent, qui toutefois apporte une précision importante : passer la bague au doigt d’un ou d’une milliardaire demande du travail. C’est un poisson rare, qui requiert un hameçon bien spécifique. En spécialiste fine et altruiste, elle apporte toutes les clés pour séduire les plus grandes fortunes du monde à l’occasion de son enterrement de vie de jeune fille. 

Elle vous détaille la mécanique du capitalisme mondialisé, de l’explosion des inégalités et prodigue quelques conseils pour reconnaître les bons partis : De Lakshmi Mittal à Guy Laliberté en passant par Donald Trump, le premier président milliardaire, et par Kylie Jenner – 22 ans – plus jeune milliardaire de l’Histoire et par Jeff Bezoz le numéro mondial : aucun prospect potentiel  ne sera épargné. Ils étaient 470 en 2000, 1011 en 2010.

-« Comme dit mon futur mari, il faut prendre l’argent là où il est : chez les pauvres. Ils n’ont pas beaucoup d’argent, mais il y a beaucoup de pauvres… »

 

Crédits

Autrice : Audrey Vernon

Production :  Pirata Théâtre

Adaptation : Michelle Parent et Véronique Pascal

Mise en scène : Michelle Parent et Véronique Pascal

Assistance mise en scène : Marie-Ève Archambault

Conception artistique : Michelle Parent, Véronique Pascal et Marie-Ève Archambault

Projections et direction technique : Samuel Thériault

Lumières : Andréanne Deschênes

Scénographie et accessoires : Julie-Ange Breton

Distribution : Michelle Parent

Biographies des artistes

MICHELLE PARENT (adaptation, co-mise en scène, interprète)

Michelle Parent se consacre au théâtre de création depuis une quinzaine d’années. Comédienne, metteure en scène et directrice artistique de Pirata Théâtre, elle développe depuis une décennie une écriture théâtrale pirate qui mélange les arts et le réel. Ses œuvres ont en commun de présenter des portraits de société : représentations poétiques de nos dérives, de nos enfermements, de nos espoirs. Elles parlent de notre système et de ce qu’il dépose en nous. Elles sont fabriquées de référents populaires, de culture pop, de matériaux issus du réel et d’artéfacts de notre rapport au monde. Ses créations singulières au sein de Pirata Théâtre ont marqué l’imaginaire. La Maison, présentée en 2011 à la Salle Fred-Barry avec des jeunes femmes en difficulté de l’organisme Passages, a remporté le prix de la pertinence sociale, le Noble Cochon, lors du Gala des Cochons d’Or. Elle porte depuis 2014, aux côtés d’Anne Sophie Rouleau, Album de finissants, qui rassemble des ados et des acteurs et qui fut présenté plus de 50 fois à travers la province avec plus de 300 ados. Les Bienheureux, présentée au Théâtre Aux Écuries avec des personnes recevant les services du Centre de réadaptation en dépendance, fut marquante et jouée à guichet fermé en 2016. Les spectacles de Pirata Théâtre ont été joués au Festival ZH, au Théâtre Denise-Pelletier, à Espace Libre, au Centre national des Arts, au Théâtre Périscope et au Théâtre Aux Écuries. Comme comédienne elle a joué au théâtre pour le Teesri Dunya Theater, Parabolik Guerilla, Camera Obscura. Et elle a porté le spectacle Album de finissants de 2012 à 2018 à travers la province.

.

VÉRONIQUE PASCAL (co-mise en scène et adaptation) 

Depuis sa sortie du Conservatoire de Montréal, Véronique joue dans plus de 35 spectacles sur la scène professionnelle, et prend part à plusieurs courts et long-métrages, notamment Ce qu’il ne faut pas dire de Marquise Lepage (2015), et Dire de Geneviève Sauvé (sélection RVCQ 2017 – Short Corner, Cannes 2017, etc). Certains de ses textes sont publiés dans L’Agenda des Femmes 2015 (chez Remue-ménages), et dans le recueil Larguer les amours chez Tête Première (2017). Sa pièce La nuit, la vigie fût crée à la Maison Théâtre en janvier 2018 et publiée chez Dramaturge, et elle a incarné Mélanie dans Mélanie sans extasy (première création de la cie Le Choix de la Présidente), sur la scène du Théâtre Prospero, au printemps 2018 également. Co-créatrice de la compagnie LES COMPAGNONS BAROQUES avec Catherine Paquin Béchard, elle crée le projet La gardienne (2015 à 2017) et le laboratoire L’amour au 21e siècle (selon Wikihow), qui sera présenté dans sa version finale sur une scène montréalaise sous peu. Passionnée de comédie, elle fait partie de 2013 à 2017 du groupe Les femmelettes, où l’on explore l’humour au féminin, et reprend l’improvisation notamment avec la ligue des Cravates et avec le projet Stakiltour, après une immersion à Second City à Chicago.

.

AUDREY VERNON (autrice de la version originale)

Après des études de Théâtre classique, Audrey Vernon est repérée par Dominique Farrugia qui l’engage pour une pastille en direct sur CANAL+ intitulée « La séance au choix ». En septembre 2005, CANAL+ lui confie un programme court, « Une minute quotidienne » sur CANAL+ décalé qui durera jusqu’en 2013. C’est en 2009, qu’elle commence à s’intéresser à l’économie et à écrire un « one woman-show économique » sur l’explosion des inégalités : Comment épouser un milliardaire, qui sera joué plus de 500 fois et durera 10 ans. En 2015 le texte est publié par FAYARD et traduit en 6 langues. Il est joué en Belgique, en Italie, en Corée et sera joué au Québec par Michelle Parent. Depuis avril 2019, il est interprété en France dans une version réactualisée par Giorgia Sinicorni qui reprend la tournée française dans une nouvelle mise en scène de Mikael Chirinian. En juillet 2012, Audrey crée au Festival d’Avignon Marx & Jenny, spectacle sur l’œuvre de Karl Marx et sa correspondance avec Engels, joué plus de 200 fois et toujours en tournée. En 2013 elle inaugure le théâtre de la Nouvelle Seine à Paris. En 2014 elle y crée un autre spectacle : Chagrin d’amour, autour du deuil et des ruptures amoureuses, mis en scène par Vincent Dedienne. En mai 2015, Audrey Vernon monte son nouveau spectacle Fukushima work in progres joué avec Xavier Mathieu à la demande de l’Avant Seine, théâtre de Colombes, mis en scène par Olivier Broda. A partir d’août 2016, elle présente « Le Billet d’Audrey Vernon » intitulé L’homme de ma vie… dans le Cinq-sept de France Inter autour de l’économie et des milliardaires, pendant 9 mois. En janvier 2018, elle écrit une lecture autour des textes d’écologie radicale jouée par 13 comédiens, à La Maison des Métallos, en collaboration avec Hervé Kempf et le site Reporterre. Cette lecture est depuis disponible à la reprise en open source et a été jouée par plusieurs troupes en France et à l’étranger. En mai 2019, elle crée un nouveau seul en scène, Billion dollar baby, lettre ouverte à mon bébé à naitre, présenté à Avignon et en tournée à partir de janvier 2020.

.

MARIE-ÈVE ARCHAMBAULT (conception artistique)

Diplômée de L’École de danse contemporaine de Montréal en 2011, Marie-Ève Archambault danse depuis son plus jeune âge. C’est durant sa formation qu’elle découvre le métier de directrice des répétitions et décèlera rapidement en elle les prédispositions et l’intérêt nécessaires à ce métier. Elle occupera ce rôle dès les premiers projets professionnels auxquels elle participe, que ce soit pour la danse ou pour le théâtre (La Grande Fente – Isabelle Boulanger, Geneviève Carron-Ferron, Audrey Rochette, Mille Chevaux Vapeurs – Hugo Dalfond & Joanie Roy, Mathieu Hébert) s’intéressant particulièrement à la justesse de l’interprétation, à l’éloquence du corps en mouvement, à la précision musicale ainsi qu’à l’accompagnement du créateur et de l’interprète, du processus créatif à la représentation. Son parcours la mènera éventuellement à travailler plutôt dans le milieu théâtral en assistance à la mise en scène et à la dramaturgie, à la direction des répétitions ainsi qu’à l’accompagnement chorégraphique (Les Bienheureux – Pirata Théâtre, Album de finissants – Pirata Théâtre & Matériaux Composites, Home Dépôt : un musée du périssable – Matériaux Composites, L’amour au XXIe siècle selon  Wikipédia – All In Théâtre, Le clown est triste – Théâtre du Futur) et également à titre de chorégraphe (Amsterdam – Maison Corbeau, Le Scriptarium – Théâtre Le Clou, L’opéra rock « Viens avec moi » des Hôtesses d’Hilaire – Théâtre du futur). Au fil des années, elle se spécialise dans la direction et la formation de « non-danseurs » et/ou « non-comédiens » dans le cadre de créations, productions et représentations professionnelles.

.

SAMUEL THÉRIAULT (direction technique et projections)

Depuis maintenant plus de 15 ans, Samuel Thériault œuvre professionnellement dans le milieu du spectacle, principalement en danse et pour des événements corporatifs. Il concentre son travail sur la direction technique et la vidéo. Il a dirigé en tant que directeur technique autant pour la création que pour la tournée de multiples projets qui ont été présentés au Canada et à l’international. La variété de ses compétences lui permette de collaborer sur des projets de spectacles scéniques, des performances in situ, ainsi que des installations permanentes, muséales et théâtrales.

.

JULIE ANGE BRETON (scénographie et accessoires)

Diplômée en 2008 en scénographie à l’UQAM, Julie-Ange Breton a conçu les décors et les accessoires pour une quinzaine de productions théâtrales dont Dominion et La guerre du Théâtre de la pacotille (m.e.s de Sébastien Dodge), Le Dragon d’Or (m.e.s de Mireille Camier) ainsi que La maison et Les Bienheureux de Pirata Théâtre (m.e.s. de Michelle Parent). Comme accessoiriste elle travaille entre autres pour Les Grands Ballets Canadiens, la Compagnie Marie Chouinard, le Théâtre de l’Avant-Pays et le Théâtre des cascades.

Artiste multidisciplinaire, Julie-Ange s’illustre de plusieurs façons : elle signe la conception visuelle des arrière-plans pour le livre Les desserts de Patrice, publié aux Éditions de l’Homme. Lauréate de la deuxième édition du concours En Façade, organisé par Création Loto-Québec et le Théâtre Espace GO, son œuvre habille la façade du théâtre pour toute la saison 2011-2012. Elle participe à l’exposition extérieure Mon beau sapin avec son installation Forêt présentée dans l’arrondissement du Plateau Mont-Royal à l’hiver 2013.

.

ANDRÉANNE DESCHÊNES (lumières)

Andréanne manifeste un intérêt marqué pour la lumière, tant au théâtre qu’en danse. Elle a collaboré avec Cas Public et Hélène Blackburn pendant plus de dix ans, mais également avec Trois Tristes Tigres, Théâtre Quatre/Corps, le Collectif Zeugma, Pierre Lecours, Érika Tremblay-Roy et Le Petit Théâtre de Sherbrooke ainsi que Pirata Théâtre, compagnies pour lesquelles elle a signé plusieurs conceptions lumière. Elle assure également la régie de nombreuses tournées nationales et internationales, dont celles de Cas Public de 2002 à 2013, Virginie Brunelle, Petit Théâtre de Sherbrooke, La [Parenthèse], pour ne nommer que celles-là. Andréanne fait présentement partie des équipes de création du Petit Théâtre de Sherbrooke et du Théâtre du Double Signe à titre de conceptrice d’éclairage et comme directrice de production.

Pirata Théâtre

En tissant des liens entre les gens et entre les arts, en piratant l’art et le réel, nous imaginons des portraits impressionnistes et poétiques de notre époque, de notre société. Provoquant des rencontres inédites, les oeuvres convoquent dans la création et sur scène des présences qui gravitent, dans la vie réelle, en périphérie de la majorité ordinaire. C’est ce point de vue périphérique sur le monde qui distingue l’écriture singulière de Pirata Théâtre depuis maintenant 10 ans.

.

La compagnie

🛑 Les billets pour toutes les représentations de l’événement seront mis en vente, au plus tôt, un mois avant la date de première, au plus tard, quelques jours avant, en fonction des pronostics de la Santé publique. En cas d’annulation du spectacle après achat de votre billet, nous procéderons à un remboursement intégral. Merci de votre compréhension. 🛑

Par : Le Jamais Lu

Régisseuse : Amélie-Claude Riopel

Horaires :

16h le 28 février

19h toutes les autres lectures 19h

15$ tarif unique

Mars 2021

D L M M J V S

Certaines lectures ne seront pas diffusées au public suite aux conditions sanitaires actuelles. Merci de votre compréhension.

Neuf textes inédits trépignent d’impatience à l’idée de rencontrer un public depuis que nous avons reporté le 19e Festival du Jamais Lu en mai dernier. Ces histoires en suspend sont habitées de têtards, de zombies, de squelettes, de petits animaux dévorés, de Véro, de siamois, d’une mère endeuillée, d’une Dette, d’un garçon qui aime porter des robes. Il est grand temps de donner vie, corps et chair à ces images ! 

De janvier à mars 2021, le Jamais Lu accueillera au Théâtre Aux Écuries les artistes de cette 19e édition afin qu’ils puissent replonger dans leurs textes, les mettre en voix et les peaufiner. Ces périodes d’explorations seront ouvertes au public si les conditions le permettent. Autrement, les textes se déploieront sous la forme du laboratoire, ce qui permettra aux auteurs et aux autrices d’aller au plus vif de leur projet. 

Prenons soin des balbutiements de l’écriture théâtrale ! Découvrez les projets de cette programmation en différée.


Encourageons les nouveaux textes afin que nos scènes de demain soient habitées de mots vivants et actuels. 

 


Découvrez ci-bas la programmation en différée.

 

.

 

Site web

Facebook

Instagram 

Lectures

DES SQUELETTES POUR DÉJEUNER  - 24 janvier - 19h

DES SQUELETTES POUR DÉJEUNER 

Elena Stoodley

Que faire quand son lendemain de veille est en fait un amoureux d’un soir qui ne peut pas franchir la porte par peur de déplaire aux vieux? Et si les vieux voulaient le garder pour déjeuner? Ce repas qui à l’origine devait être un échange de flatteries et vantardises tournera au vinaigre et sera avalé de travers par les hôtes. Mais dévoré par l’invité. Ce dernier jouera au devin pour épater la galerie, mais ne réussira qu’à créer un malaise dû à l’exactitude de ses propos. Une pièce à l’humour cinglant et franc qui expose les masques qu’on porte pour ne plus se voir soi-même.

 

Tout savoir sur le projet

Ne sera pas diffusé au public à cause des conditions sanitaires. 

Texte : Elena Stoodley
Mise en lecture : Elena Stoodley
Interprétation : À venir

 

TÊTARD TOUT AU PLUS - 25 janvier - 19h

TÊTARD TOUT AU PLUS

Maxime Brillon

Depuis les têtards, plus personne ne parle à voix haute au Vieux Verger. Tout le monde émet sa pensée via un système de résonances enfouies. Les têtes se confondent. On en vient à ne plus savoir qui pense quoi. Dans tout ça, il y a Elle, une ex-championne de cyber-sports qui essaie de réorganiser sa mémoire autour de la mort de sa mère, de l’hospitalisation de son grand-père, d’un voisin qui agace avec sa génératrice d’ondes et de l’Autre qu’elle n’arrive qu’à modéliser à son image. Pour faire les différences nécessaires, Elle réapprend tranquillement à parler à voix haute, comme sa mère.

 

Tout savoir sur le projet

Ne sera pas diffusé au public à cause des conditions sanitaires. 

Texte : Maxime Brillon
Mise en lecture et interprétation : Maxime Brillon, Marie-Ève Groulx
Musiciens : Navet Confit, Carl Matthieu Neher

 

ZOMBIE PRINCE.SSE.S  - 7 février - 19h

ZOMBIE PRINCE.SSE.S 

Mario Laframboise

Après avoir laissé son chum et coupé les ponts avec sa meilleure amie, Sophie décide de réaliser son rêve d’enfance, c’est-à-dire devenir photographe. Un an plus tard, un mois avant sa première exposition, elle est en crise existentielle : elle déteste tout ce qu’elle a fait. C’est à ce moment-là qu’elle reçoit un appel de son ex, Charlot, qui est tombé en amour avec une zombie, qui elle, veut le manger. Une épidémie ronge la ville : des zombies se nourrissent de chair fraîche et, la nuit, boivent des shooters et se démembrent sur le plancher de danse. C’est dans cette ambiance de fin du monde que Sophie cherchera, malgré tout, à trouver un moyen de croire en quelque chose.

 

Tout savoir sur le projet

Ne sera pas diffusé au public à cause des conditions sanitaires. 

TexteMario Laframboise
Mise en lecture : Éric Jean
Interprétation : À venir

TOUS LES PETITS ANIMAUX QUE J'AI DÉVORÉS - 8 février - 19h

TOUS LES PETITS ANIMAUX QUE J’AI DÉVORÉS

Karen Hines

Zoë est serveuse dans le bistro ultramoderne d’une tour à condos pour femmes professionnelles. Ici, les couloirs sont hantés de fantômes d’autrices suicidées. Ce soir, Zoë travaille seule, l’Autre Serveuse ne s’étant pas présentée. C’est le pire shift de sa vie. Sur la terrasse défile une série de personnages déjantées : expertes en sinistres sans scrupules, plagiaires littéraires éhontées et autres femmes de la haute société. Tout à coup, les animaux se mettent à parler… Tous les petits animaux que j’ai dévorés est une comédie noire poético-allégorique qui offre un commentaire moderne sur le néo-libéralisme, le féminisme, l’art, la société de consommation, la précarité et l’espoir.

 

Tout savoir sur le projet

 

Texte original : Karen Hines (Alberta)
Traduction : Mishka Lavigne
Mise en lecture : Lisa L’Heureux
Interprétation : À venir

VÉRO ET MOI - 15 février - 19h

VÉRO ET MOI 

Mireille Paris

Véro est partout : à la radio, à la télévision, sur sa chaîne web, sur scène avec son spectacle d’humour, à la une de son magazine, à la tête de sa collection de vêtements, à la barre de sa fondation. Elle propage sa parole, sa marque et son esthétisme en se fondant dans le décor québécois. Mireille, à la barre simplement de sa propre vie, pleine de questions et de doutes, aimerait être Véro. Comment s’approcher du standard de cette icône ? Comment trouver sa place dans un monde où Véro est la voix à suivre ? Construit entre fiction et citations réelles de Véro, cette comédie grinçante questionne la contamination de nos vies par les discours des médias de masse.

 

Tout savoir sur le projet

 

Texte : Mireille Paris
Mise en lecture : À venir
Distribution : À venir

LA MÊME BOTTINE - 28 février - 16h

LA MÊME BOTTINE

Marianne Dansereau

Pour éviter d’être séparés le temps d’un été où leurs parents, nouvellement divorcés/remariés, font des plans de vacances différents, AMIE FILLE et AMI GARS consultent LA CHIRURGIENNE pour se faire coudre l’un à l’autre et ne devenir qu’un. Maintenant reliés par le pied habillé d’une seule et gigantesque même bottine, ils passeront l’été dans une colonie de vacances où PAPILLON, ami.e volatile butinant d’une amitié à l’autre, divisera les nouveaux siamois pour les plonger dans un étrange triangle amical.

 

Tout savoir sur le projet

 

Texte : Marianne Dansereau
Mise en lecture : Jean-François Guilbault
Interprétation : À venir

 

PINK BOYS AND OLD LADIES - 1er mars - 19h

PINK BOYS AND OLD LADIES

Marie Henry

Comité Paroles croisées* : Amélie Charbonneau, Cloée de Gagné,  Kyrie-Anne Gilbert, Catherine Lapalme, Sandrine Lefebvre, Emma Lepage, Pascale Lévesque,  Rameen Muzaffar, Axel Paquin, Rachel Pelletier, Jade Plante, Arialys Reinoso, Alyssia Sebag, Audrey-Anne Thibault 

*Paroles croisées, ce sont quatorze adolescent∙e∙s réuni∙e∙s en comité de lecture afin de déterminer un∙e lauréat∙e parmi les textes de la francophonie internationale qui leur sont soumis. 

Une coproduction du Théâtre Bluff, soutenue par le Consulat général de France, le gouvernement du Québec, la ville de Laval et Énergir.

 

Tout savoir sur le projet

 

Texte : Marie Henry
Mise en lecture : Frédéric Dubois

 

LA CHAÎNE ALIMENTAIRE - 7 mars - 19h

LA CHAÎNE ALIMENTAIRE 

Lauren Hartley

Une tragédie frappe : tout le monde est donc ben désolé.

Un miracle survient : tout le monde trouve ça donc ben extraordinaire.



Quand on rend à Kate et à sa famille ce qu’on leur a volé il y a plus de 10 ans, c’est l’arrivée du cadeau que plus personne n’attendait.

Mais il est là.

Il est là.

Et Kate ne veut plus qu’une seule chose : le garder pour elle.

 

Tout savoir sur le projet

 

Texte : Lauren Hartley
Mise en lecture : Lauren Hartley
Interprétation : Olivier Arteau, Blanche Gionnet-Lavigne, Marie-Hélène Lalande, Christian Michaud, Antoine Paré-Poirier, Linda Plante, Sarah Villeneuve-Desjardins

 

L'ACQUITTEMENT - 17 mars - 19h

L’ACQUITTEMENT 

Dany Boudreault

En mai prochain, Dany aura entièrement acquitté sa dette d’études qui s’élevait à 53 000 dollars. Sous forme de happening ludique où il sera question de la valeur de l’éducation dans notre société, cette soirée permettra à Dany de dire adieu à sa dette et d’évaluer les traces qu’elle a laissées en lui.

À la fois autobiographique, fictionnel et pamphlétaire, L’acquittement visite ces épisodes de la vie où notre dignité chancelle pour parvenir à s’instruire et à changer de classe sociale. Accompagné de ses acolytes Sophie Cadieux, Maxime Carbonneau et Emmanuel Schwartz, Dany explore ici les avenues d’une fiction comptable : que serait-il devenu sans sa dette ? Aurait-il eu le même destin ?

 

Tout savoir sur le projet

 

Texte : Dany Boudreault
Mise en lecture : Maxime Carbonneau
Interprétation : Dany Boudreault, Sophie Cadieux, Emmanuel Schwartz 
et des invité·e·s surprises.

 

Mots éditorial - FANTASMER NOS MÉTAMORPHOSES -

FANTASMER NOS MÉTAMORPHOSES
Mot éditorial

 

Fantasmer nos métamorphoses
L’époque est angoissée, nous le savons
Des fins du monde sont annoncées
d’autres se concrétisent abruptement…

Et maintenant ?

Lucides et conscient.e.s, choisissons le fantasme
Écrivons des pages et des pages de fiction
Créons des espaces étranges et improbables,
Imaginons d’impensables rêves réalistes

Jouons avec notre chair
cette matière fantasque
et métamorphosons-nous
(l’ère du temps suivra)

Devant la friabilité du vivant,
L’utopie peut sembler une arme illusoire
Ridicule, même, devant l’inéluctable.
Mais tout aussi inexorablement,

Nous rêvons ;
Nous fantasmons ;
Nous fabullons ;
Nous sommes cette espèce qui ne cesse de se raconter à elle-même ;
pour échapper à l’évidence sclérosée
pour s’émanciper de lendemains moroses.

L’imagination est-elle en voie d’extinction ?
Inventons une réponse vive à cette question
Abolissons l’aseptisation des envies.
Inventons l’odeur du fushia,
le goût des phéromones
et la texture de l’oxygène.

Épluchons-nous,
retrouvons-nous sans la pelure
pour atteindre les noyaux brûlants
en attendant la prochaine fête (qui sera incendiaire!)

L’imaginaire inscrit dans la lymphe,
les mots comme de l’engrais,
fertilisons de nouvelles pulsions
pour sur-vivre, toujours plus férocement.
pour faire sens (dans le sens de sensation).

Inventons de nouveaux rituels, des débuts inédits,
des histoires dont nous ne sommes pas les héros.

Ce 19e Festival du Jamais Lu
Est un appel à façonner l’intangible, à creuser à la moëlle du désir
S’assumer dadaïstes et imparfaits, instinctifs et charnels.

 

Les auteurs et autrices de cette nouvelle édition
sont des stimulateurs de chaos
qui cherchent à annihiler le tangible.
Ils convoquent le para-normal, l’invisible
les zombies, l’endettement, le sublime banal.

On vous invite à se retrouver (de l’autre bord)
pas d’tabous
pas d’Wifi
(pas d’Purel).

La langue
dans l’champs d’papayes
le coeur sur une plage nudiste
et l’cerveau en feux de bengale.
Se rêver les sens à l’air
pas d’barrière
pas d’patron

Pour ce 19e Festival du Jamais Lu
Les licornes sont le socle de notre réel inventé
Les limites de l’humain nous embêtent

Il est grand temps de générer de nouveaux vivants
et prendre soin de nos cocos sur le presto !

Votre dévouée et exaltée cellule artistique du Jamais Lu

Olivier Arteau
Fanny Brossard-Charbonneau
Marcelle Dubois

🛑Les billets pour toutes les représentations de l’événement seront mis en vente, au plus tôt, un mois avant la date de première, au plus tard, quelques jours avant, en fonction des pronostics de la Santé publique. En cas d’annulation du spectacle après achat de votre billet, nous procéderons à un remboursement intégral. Merci de votre compréhension.🛑

Par : Parrêsia Compagnie de Création

Durée : 1h

Pour : 17 ans et plus

Horaires :

mardi-mercredi : 19h

jeudi-vendredi : 20h

samedi : 15h

Événement Facebook

Lieu: L'Arène

de 17$ à 28$ (détails en billetterie)

Mars 2021

D L M M J V S

Si les représentations ne peuvent pas se faire, profitez de la création filmique de HAPPY HOUR, disponible de 1er au 11 avril

Un duo percutant : l’homme parle sans fard de son enfance et de la découverte de sa sexualité, la femme se confie sur son rapport déconcertant à la maternité et à ses origines. Deux êtres, interprété·e·s par Thomas Leblanc et Anna Beaupré Moulounda, se dévoilent crûment, par bribes, donnent parfois à entendre l’indicible. Des textes crus habitent le plateau. La présence des interprètes, proche et franche, les incite à livrer des récits qui nous confrontent à la monstruosité de nos sociétés et de nous-mêmes. Peu importe nos origines culturelles, les morceaux de vies viennent creuser dans les sillons les plus profonds de notre humanité. Loin du cynisme, la mort, le sexe, la violence et la famille sont scrutés en toute intimité et sans pitié.

En 2017, Ana Pfeiffer Quiroz, artiste d’origine péruvienne, met sur pied la compagnie de création Parrêsia avec les deux comédiens de Happy Hour. Dans la Grèce antique, parrêsia fait allusion au droit citoyen d’énoncer une vérité intime sur la place publique, un geste qui comporte une part de risque et nécessite un certain courage. Ce concept, au cœur du développement artistique de la compagnie, s’avère ici parfaitement justifié.

Pourquoi cacher sa laideur ? Dans cette première œuvre signée Parrêsia Compagnie de création, la metteure en scène Ana Pfeiffer Quiroz tire une sève fertile de ses interprètes, Anna Beaupré Moulounda et Thomas Leblanc. Le duo montre à la fois un visage attachant et menaçant, présenté sans pudeur jusqu’à l’apothéose. Une performance empreinte d’humanité.

 

Happy Hour est un projet scénique qui s’inscrit sur la forme d’une écriture de plateau. La parole intime est la source première du processus de création. Ana Pfeiffer Quiroz favorise le travail de « creusement de soi-même » pour paradoxalement s’éloigner de soi et devenir l’Autre : le personnage. Dans ce processus, deux des notions qui composent le personnage tragique : l’Hybris (la démesure, la passion, le personnage incapable de contrôler son tempérament et qui devient victime de sa propre démesure) et le Pharmakos (l’être qu’on immole pour expier nos fautes) ont accompagné les réflexions de l’artiste. Les récits et la présence des personnages de Happy Hour fouillent dans les endroits les plus sensibles de notre humanité en nous montrant la monstruosité de nos sociétés. Happy Hour devient un voyage à l’intérieur de personnages actuel·le·s et complexes. Des textes crus et d’une urgence émouvante habitent la scène.  

Crédits

Texte : Ana Pfeiffer Quiroz, Anna Beaupré Moulounda et Thomas Leblanc

Production :  Parrêsia compagnie de création 

Idéation et mise en scène : Ana Pfeiffer Quiroz

Conception de scénographie et de costume : Manon Guiraud

Conception d’éclairage : Nicola Dubois

Conception de son : Lost Boys (David Rancourt et Antoine Rochette)

Distribution : Anna Beaupré Moulounda et Thomas Leblanc

Biographies des artistes

 

ANA PFEIFFER

Arrivée à Montréal en 2010, Ana Pfeiffer Quiroz est une comédienne et metteure en scène formée à l’École nationale de théâtre de Lima, au Pérou. Elle fait ses armes comme directrice d’acteurs sur les plateaux de tournage avant d’étudier les pratiques cinématographiques et technologiques à la New York University (NYU). Après son arrivée au Québec, Ana se sent interpellée par la faible représentation des artistes immigrantes dans le théâtre québécois francophone et réalise à ce sujet le projet de recherche-création Sans étiquette dans le cadre de sa maîtrise en théâtre à l’UQAM. En 2016, Ana réunit des artistes de différentes origines et met en scène la performance Parrêsia à l’espace Georges-Émile-Lapalme. Le journaliste Mario Girard (La Presse) salue sa démarche dans une chronique qui questionne le « nous » québécois. En 2020, Ana signe la mise en scène et la dramaturgie de Happy Hour dans la Salle intime du Théâtre Prospero. Présentement, Ana mijote déjà sa prochaine création qui convoque les voix féminines de manière poétique, irrévérente et inattendue et continue avec ses étude de doctorat en Études et pratique des arts à l’UQAM.

.

ANNA BEAUPRÉ-MOULOUNDA

Anna Beaupré Moulounda termine des études en interprétation théâtrale au Cégep de Saint-Hyacinthe en 2002. Elle travaille depuis comme comédienne (Les Sorcières de Salem, Club Mel, 100% Local, 14 millions de choses à savoir). En 2013, elle se joint au collectif humoristique Les Femmelettes. Forte de cette expérience elle présente son premier one-woman-show Faite au Québec. Elle est aussi autrice et présente sa première pièce de théâtre Sans pays en tournée dans plusieurs villes au Québec. Elle collabore également au Projet Stérone, qui a connu un vif succès sur la toile, entre autres avec sa capsule « L-100-K-lisse ». En 2016, elle est interprète dans la pièce in-situ Parrêsia d’Ana Pfeiffer Quiroz, présentée à l’Espace George Émile Lapalme. En 2020, elle est une des interprètes de Happy Hour, mis en scène par Ana Pfeiffer, et présenté à la Salle intime du Théâtre Prospero. En mars 2020, Anna fait partie de la distribution de la pièce Les sorcières de Salem présentée au théâtre Denise-Pelletier.

.

THOMAS LEBLANC

Thomas Leblanc s’illustre autant sur scène qu’à la radio et sur Web. Performeur autodidacte, il s’engage dans des ateliers de jeu à Montréal et à New York avec les professeurs Maggie Flanigan, Jean-Pierre Bergeron et Nicolas Cantin. Sur ICI Première, il commente l’actualité sociale et culturelle aux émissions Plus on est de fous, plus on lit et Pas tous en même temps. Il co-anime divers projets avec l’humoriste Tranna Wintour dont le balado queer Chosen Family (CBC, Centre Phi) et le cabaret humoristique Sainte Céline (Fierté Montréal, Juste pour Rire). Il a commencé sa carrière dans les médias comme Rédacteur en chef du mensuel artistique Nightlife avant de devenir recherchiste pour l’animatrice Christiane Charrette. Depuis 2015, il participe aux créations scéniques d’Ana Pfeiffer Quiroz. En 2015, il est dans Sans étiquette (UQAM). En 2016, il est un des interprètes dans la pièce in-situ Parrêsia présentée à l’Espace George Émile Lapalme. Et en 2020, Thomas co-forme avec Anna Beaupré Moulounda le duo percutant de Happy Hour présenté à la Salle intime du Théâtre Prospero. .

À propos de Parrêsia Compagnie de Création

Parrêsia Compagnie de Création est fondée en 2017 par Ana Pfeiffer Quiroz, actrice et metteure en scène d’origine péruvienne, avec Anna Beaupré Moulounda et Thomas Leblanc. La compagnie fait ses premiers pas officiels avec la création Happy Hour présentée à la salle intime du Théâtre Prospero en février 2020. Multidisciplinaire et indisciplinée, leur approche pulvérise les hypocrisies qui nous emprisonnent dans une illusion de progrès, pour ne garder que l’essentiel : la conviction que la vérité blessante est l’arme la plus redoutable du théâtre. Les trois artistes, venus de Lima, de Rouyn-Noranda, du Congo, de Montréal-Nord, de la côte Pacifique du Pérou, du quartier Côte-Saint-Paul, de la Gaspésie, de la banlieue, du Mile-End, d’ailleurs, de partout et de nulle part, descendent dans l’arène pour combattre. Leurs œuvres théâtrales sont des manifestes enracinés dans leurs contradictions intérieures, politiques, artistiques, sociales et physiques.

Scolaires et groupes - documents
Presse

Accéder au communiqué de presse

 

Pour toute demande, merci de contacter Isabelle Bleau, relationniste de presse.

Isabelle Bleau Communications
isabelle.bleau@bellnet.ca
Tél. : 514 933-2523 / cell: 514 992-8319

Les diffusions en présentiel du 2 au 20 février sont annulées. Les dates détaillées des représentations virtuelles de la carte interactive sont à venir. L’expérience sera disponible en mars 2021.

La Colère des Doux sera une expérience virtuelle immersive à mi-chemin entre un show de musique funk, un site web interactif, la relaxation ASMR, le cinéma d’animation expérimental et… le théâtre !

Par : Le Théâtre du Futur

Événement Facebook

Durée : à venir

Pour : dès 16 ans

Dates et horaires pour accéder à l’oeuvre alternative virtuelle: à venir

Tarifs à venir

Mars 2021

D L M M J V S

Cette histoire est VOTRE histoire. Elle commence demain matin.
 Elle se termine 10 000 ans plus tard. Oh oui, gros programme. 

Le personnage principal du récit, c’est VOUS. 

Nous sommes demain. Puis dans 20-30-40000 ans. De toute façon, les années ne se comptent plus de la même manière. Peu de choses se comptent. Ni l’âge, ni l’argent. Ces concepts ont évolué. Un grand schisme social se produit. Résultat : une guerre civile qui se solde par un éclatement des villes en de multiples villages. Chacun décide d’aller vivre en région, en clans, entre personnes qui pensent comme eux. 

C’est aussi l’époque où la télépathie devient mainstream. Grâce à un onguent illégal qu’on applique sur les tempes, les gens apprennent à lire dans les pensées, pour le meilleur et pour le pire. Le pire se produit d’ailleurs chez VOUS avant l’accident de Cessna, à Charny (une communauté vintage, en déni du grand schisme, qui choisit de vivre avec une technologie limitée, un peu comme des Amish, mais qui veulent vivre en 2001 plutôt qu’en 1822). La télépathie replonge le peuple dans le chaos. Victime d’un malentendu qui met en péril votre sécurité, vous vous sauvez en Cessna pour retourner dans le village désert de l’Étape.

 

La Colère des Doux sera une expérience virtuelle immersive à mi-chemin entre un show de musique funk, un site web interactif, la relaxation ASMR, le cinéma d’animation expérimental et… le théâtre ! Cette saga se racontera à partir d’une carte interactive virtuelle. Plus que jamais, le Futur est à nos portes… (les dates détaillées des représentations virtuelles de la carte interactive sont à venir. L’expérience sera disponible en mars 2021.)

Crédits

Production : Théâtre du Futur

Texte : Olivier Morin et Guillaume Tremblay

Mise en scène : Olivier Morin

Musique : Navet Confit

Distribution : à venir

Le Théâtre du Futur

Le Théâtre du Futur est une compagnie de théâtre de création établie à Montréal. La compagnie est née en 2011 lorsque Olivier Morin, Guillaume Tremblay et Navet Confit ont croisé leurs rayons de l’amour pour créer Clotaire Rapaille, l’Opéra Rock. L’année suivante, les auteurs-interprètes conçoivent le scandaleux L’Assassinat du Président avant de compléter leur Trilogie du Futur avec Épopée Nord en 2015. En 2016, ils créent La Vague parfaite, un opéra surf d’une rare élégance, puis suivent Les Secrets de la vérité (2018) et Le Clone est triste (2019). Le Théâtre du Futur fait partie du collectif de direction artistique du Théâtre Aux Écuries. Leur Mandat : Sauver le Québec, le Monde et éventuellement l’univers.

.

Site web

Facebook.

Les 10 ans du Théâtre du Futur !

Cette année, en 2021, le Théâtre du Futur fête ses 10 ans ! Pour l’occasion, ils vous réservent de belles surprises ! Vous en saurez plus très rapidement !

Par : Le Théâtre de la Pire Espèce

Comment : en virtuel

Pour : tout public dès 12 ans

Horaire : 20h00 – 21h00

Événement Facebook

Cet événement est passé.

Vous ne pouvez pas aller dans les salles de spectacle ? La Pire Espèce vient à vous !

Préparez votre pop-corn, une bonne bouteille, un coin douillet dans votre sofa… et réservez votre jeudi 10 décembre à 20h. Le Théâtre de la Pire Espèce a l’immense joie de vous présenter cette première d’Œdipe dans votre salon, une œuvre inédite de leur répertoire !

Œdipe a vu le jour lors d’une étude (des laboratoires de création hors de leurs sentiers battus) dédiée à l’écriture théâtrale à partir de structures musicales. Éperonnée par les restrictions sanitaires, cette joyeuse équipe s’est retrouvée Aux Écuries en septembre dernier afin de transformer cette courte forme en une œuvre à part entière !

Captation de spectacle ? Film ? Œuvre théâtrale ou musicale ? Découvrez cet objet artistique théâtro-cinématographique non-identifié, créé spécialement en période de pandémie pour répondre à nos insatiables besoins d’art vivant.

Le théâtre vous manque ? Nous aussi ! Alors venez visionner avec nous cette vidéo, réécriture hyper-condensée de la tragédie d’Œdipe, qui sera suivie d’une rencontre avec l’auteur et metteur en scène Olivier Ducas. Il nous parlera du processus de création, de ses inspirations et de cette étrange impulsion qui l’a conduit à écrire du théâtre… sans objet.

 

Lien pour assister au direct

le jeudi 10 décembre à 20h00 (nous vous conseillons de vous connecter à partir de 19h45)

 

.

Le Théâtre de la Pire Espèce reçoit le soutien du Conseil des arts de la ville de Montréal, du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil des arts du Canada.

Crédits

Œdipe : Étienne Blanchette
Jocaste : Anne-Marie Levasseur
Laïos : Mathieu Gosselin
La Sibylle : Myriam Fournier
Le Coryphée : Benoît Coté
Le Chœur / Sphinx : Alexandre Leroux et Marie-Ève Trudel

.
Texte et mise en scène : Olivier Ducas
Mise en lumière : Thomas Godefroid
Direction de production : Camille Robillard
Assistance à la mise en scène : Annie Préfontaine
Répétitrice : Anne-Marie Levasseur
Cameramen : Mathieu Doyon et Olivier Roberge
Prise de son et mixage : Maxime Lambert
Montage et réalisation : Mathieu Doyon
Conception graphique du titre Œdipe : Julien Rouvel
Une production du Théâtre de la Pire Espèce

Par : Le Théâtre du Futur

Modératrice : à venir

Comment : en virtuel

Pour : tou·te·s !

Horaire : 19h00

Événement Facebook

Cet événement est passé.

En guise d’amuse-bouche à leur toute nouvelle création, La Colère des Doux présentée cet hiver aux Écuries, le Théâtre du Futur vous propose 3 capsules temporelles vers le futur. Ces 3 courtes pièces expérimentales dont les histoires se déroulent en satellite se consomment les yeux ouverts ou fermés, en audio sur images minimalistes… Elles seront disponibles à partir du confort de votre logis mais aussi diffusées en rafale lors d’une soirée spéciale aux Écuries en compagnies du Théâtre du Futur.

LE THÉÂTRE DU FUTUR

Le Théâtre du Futur est né quelque part en 2011 lorsque Guillaume Tremblay, Olivier Morin et le multiinstrumentiste Navet Confit ont croisé leurs faisceaux d’amour pour la création de Clotaire Rapaille, l’Opéra Rock. L’année suivante, les auteurs-interprètes ont conçu le scandaleux L’Assassinat du Président avant de compléter leur Trilogie du Futur avec Épopée Nord en 2015. En 2016, ils ont présenté La Vague parfaite, un opéra surf d’une rare élégance. Puis, en 2018, ils ont décodé Les Secrets de la vérité avant de partir à la recherche du tout dernier des baby-boomers en 2019 (Le Clone est triste). La toute nouvelle création La Colère des Doux (2021) souligne le dixième anniversaire de la compagnie.

Leur projet pour la suite ? Conquérir la planète, au minimum.

Enrichies de recherches sonores et musicales, les créations du Théâtre du Futur questionnent l’avenir et l’inconscient collectif. Humour, dialogues francs, vifs et déjantés entraînent les spectateurs dans un monde neuf et farfelu. La devise de la compagnie : « Puisque le passé n’existe plus et que le futur n’existe pas encore, autant les inventer! » (Clotaire Rapaille).

Par : Les Productions de l’Instable

Modératrice : Marie-Frédérique Gravel

Comment : en virtuel

Pour : tout public

Horaire : 19h00 – 20h30

Événement Facebook

Cet événement est passé.

Les billets sont disponibles jusqu’au lundi 9 novembre, 18h00

Pour vous en procurez 👇🏼

Billets pour MONOCHROMIE


En théâtre d’improvisation, quand un titre est donné, il sert à inspirer les comédien·ne·s et on le joue habituellement qu’une seule fois. Ce même titre joué deux fois, nous donne l’occasion de l’exploiter autrement. Mais joué 10, 15 ou 20 fois, il nous permet de prouver à quel point les possibilités sont vastes. MONOCHROMIE est un spectacle qui pousse à bout une seule et unique thématique sous plusieurs angles.

Pour cette version web de MONOCHROMIE, les spectateurs seront appelés à offrir une ou plusieurs thématiques contenant un ou deux mots. Tout juste avant d’entrer en scène, les comédien.nes des Productions de L’Instable choisiront, sans en débattre, la suggestion qui sera décliner en 10 à 20 tableaux.

****

Crédits : 
à venir

****

Animé par

LES PRODUCTIONS DE L’INSTABLE

Fondée en 2011 par le comédien Frédéric Barbusci, les Productions de L’Instable ont pour mission de proposer de nouvelles structures de création et de nouveaux espaces pour le théâtre d’improvisation. La compagnie souhaite ainsi encourager la recherche dans sa discipline, favoriser l’exploration théâtrale et repousser les possibles de l’acteur-créateur. Depuis sa fondation, une cinquantaine de spectacles aux formes inusitées ont été produits à Montréal, au Québec, en Europe et aux États-Unis, soit en autoproduction dans des salles accueillant l’expérimentation artistique (MTL Improv, Le Balcon, O Patro Vys, etc.), soit en codiffusion avec les plus grands festivals de la région (Francofolies, Festival de Jazz, Juste pour rire, etc.) 

Par : Le Collectif Moutarde Forte et invité·s

Modératrice : Marie-Frédérique Gravel

Comment : en virtuel

Pour : tout public

Horaire : 19h00 – 20h30

Cet événement est passé.

Alors que la lutte et le théâtre se côtoient depuis toujours, l’engouement autour de ce sport-spectacle est de plus en plus palpable. « Tout le Ring en Parle » est une table (une échelle et une chaise) ouverte sur ce « sportacle » qui ne laisse personne indifférent. Au menu : invités de marque sur plateau épuré, extraits surprise dans une ambiance décontractée et décorum du mobilier…ou pas.  Spectateur·trice·s et auditeur·trice·s entreront dans ce sport théâtral accompagné·e·s d’Eli C. Lafleur et des commentateurs de lutte de Dick the Turd,  qui aborderont ses codes, sa genèse et son parallèle avec le théâtre !

****

Durant cette émission radiophonique, entrez en douceur dans le monde de la lutte avec une introduction sur ce sportacle par les commentateurs de lutte de Dick the Turd. Vous pourrez vivre, en avant-première, une lecture de différents extraits de textes théâtraux en lien avec l’univers de la lutte, tels que Dick the Turd avant d’en savoir plus sur nos invités lors de cette table-ouverte « Tout le Ring en Parle ». Un événement des plus acharnés sur ce passionnant sport-spectacle à ne pas manquer !

****

Avec

Anthony Tingaud (comédien et co-auteur de Dick the Turd)
Benjamin Tull (lutteur)
Élisabeth Coulon-Lafleur (metteure en scène de Dick the Turd)
Félix Labbé-Chabot (co-scénariste de la websérie Le Roi de la Molle)
Frédéric Lavallée (comédien de Agamemnon in the Ring)
Frédérick Tremblay (comédien de Agamemnon in the Ring)
Guillaume Bouliane-Blais (co-adaptateur de Dick the Turd et comédien (Dick the Turd en personne))
Hilaire St-Laurent (dramaturge de Agamemnon in the Ring)
Jérémie Poirier (comédien et co-auteur de Dick the Turd)
Matilde Lopes-Fadigas (comédienne et co-auteure de Dick the Turd)
Maxime Champagne (dramaturge de Champion)
Olivier Magnan Bossé (comédien et co-auteur de Dick the Turd)
Samuel Violette (co-scénariste de la websérie Le Roi de la Molle)
Simon Allard, (comédien et co-auteur de Dick the Turd)

****

Animé par

LE COLLECTIF MOUTARDE FORTE

Le collectif Moutarde Forte offre une plateforme de création axée sur l’exploration des divers corps de création théâtrale à des artistes pluridisciplinaires, qu’ils soient membres ou collaborateurs, sous forme organisationnelle. Il encourage la convergence de ces disciplines à la genèse des processus de création afin de permettre un échange, une confrontation entre les différentes visions des actants, et tend à l’éclatement de la forme traditionnelle théâtrale, le tout toujours empreint d’humour et de ludisme.

****

Info Covid-19 :

Le port du masque dans l’enceinte du Théâtre Aux Écuries est obligatoire. Merci de vous présenter à l’événement muni de votre propre masque. Du gel hydroalcoolique est mis à votre disposition. L’événement se déroule en gardant, dans la mesure du possible, une distance minimale de 2 mètres entre tous les participants. Les locaux sont désinfectés plusieurs fois par jour, dont avant et après tous les événements tenus. Si des symptômes de la Covid-19 apparaissent (toux, essoufflement, fièvre, perte du goût et de l’odorat) et que vous avez réservé un événement en présentiel, annulez votre présence, et ce même à la dernière minute. Si vous contractez la Covid-19 après être venu·e à un événement merci de nous contacter rapidement à billetterie@auxecuries.com ou bien au 514 844-1811.

Par : LA SERRE – arts vivants

Comment : en présentiel

Pour : tout public

Horaire : départs entre 14h00 et 15h20 en petits groupes

Événement Facebook

Cet événement est passé.

REPRÉSENTATIONS PUBLIQUES ANNULÉES

Cher·ère·s participant·e·s, 

Alors que la semaine de création de VOUS ÊTES ICI/YOU ARE HERE a débuté lundi aux alentours du Théâtre Aux Écuries, c’est avec grand regret que nous avons pris la décision d’annuler les représentations publiques extérieures les 25, 26 et 27 septembre prochain. 

Les récentes annonces et recommandations du gouvernement nous ont poussé·e·s à prendre cette décision pour la sécurité des artistes participant·e·s, du public et des équipes du Théâtre Aux Écuries et de LA SERRE – arts vivants. 

Veuillez noter que les autres activités de la programmation du Théâtre Aux Écuries sont maintenues puisqu’elles sont prévues à l’intérieur. 

Étant réparti·e·s en petits groupes, dans différents lieux du quartier, sachez que les artistes bénéficieront quand même d’une riche semaine de création. En plus d’un accompagnement artistique par notre équipe, chaque groupe bénéficiera d’une prise de photos et d’une captation vidéo pour documenter le processus de leur projet. 

La billetterie solidaire mise en place pour les réservations nous a permis de rassembler des dons pour un montant total de 2 380$ qui seront remis dans leur entièreté aux artistes participant·e·s. En tant qu’organisme de bienfaisance œuvrant pour la jeune création en arts vivants, LA SERRE vous remercie infiniment pour votre soutien. 

Si vous avez des questions à ce sujet ou sur l’utilisation des fonds, nous vous invitons à contacter Anne-Flore de Rochambeau, Directrice des communications et du financement privé à afderochambeau@laserre.ca

Si vous n’avez pas choisi de billet solidaire, mais que vous souhaitez contribuer au projet, c’est encore possible de le faire avec le montant de votre choix ici : laserre.ca/faire-un-don

Veuillez noter que des reçus de charité seront émis pour tous les dons.

Encore une fois, l’équipe de LA SERRE – arts vivants vous remercie pour votre intérêt et votre soutien envers la jeune création en arts vivants. 

****


À l’invitation de LA SERRE – arts vivants, une trentaine de diplômé·e·s en arts vivants prendront d’assaut différents espaces extérieurs aux alentours du Théâtre Aux Écuries pour y jeter les bases d’un projet et interroger leur démarche artistique. Au terme d’une semaine de résidence intensive, chaque groupe d’artistes sera amené à concevoir et à présenter une courte performance lors d’une fin de semaine festive. Conçu sous la forme d’un parcours déambulatoire, c’est l’occasion tout indiquée pour découvrir ce qui anime la relève en arts vivants !

Au cours de l’après-midi, le public est invité à suivre un parcours déambulatoire autour du Théâtre Aux Écuries pour découvrir huit courtes formes. 10 minutes de présentation, environ 8 minutes pour se déplacer au prochain espace, puis à nouveau 10 minutes de présentation et ainsi de suite jusqu’à la fin du parcours!  

****

Cette année seront accueilli·e·s des finissant·e·s de 7 établissements d’enseignement :

  • Collège Lionel-Groulx
  • Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec
  • École de danse contemporaine de Montréal
  • École supérieure de théâtre de l’UQAM
  • École nationale de cirque
  • École nationale de théâtre du Canada
  • Université Concordia

 

****


Les créateur·trices de l’édition 2020 :

Angel Solis Valdez, Annie Préfontaine, Bozidar Krcevinac, Camille Desgagné, Charlie Loup Sauvage, Clara Prieur, Daniel Stefek, Esther Duplessis, Flavie Lemée, Frédérique Deschamps, Hadrien Daigneault-Roy, Hugo Tremblay, Jean-Félix Benoit, JJ Houle, Joëlle Thouin, Kevin Tremblay, Loïc McIntyre, Lou Vincent Desrosiers, Marianne Lonergan-Pilotto, Megan Rennels, Mohammadreza Akrami, Myriam Pellerin, Natasha Descôteaux, Paloma De Muylder, Rachel Locas, Ribal Marrouche, Sarya Bazin, Sascha Cowan, Wendy Kim Pires, Yuma Arias.

****

 

Infos pratiques :

  • Réservation requise
  • Départs entre 14h et 15h20 en petits groupes
  • Durée approximative du parcours : 2 heures
  • L’événement aura lieu beau temps, mauvais temps, et ne sera annulé qu’en cas d’orage violent
  • Le parcours inclut des déplacements à pied entre chaque performance : il n’est malheureusement pas recommandé aux personnes à mobilité réduite. En cas de doute, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

****

VOUS ÊTES ICI est un événement produit par La SERRE arts vivants en partenariat avec le Théâtre Aux Écuries. 

 

 

Une présentation de la Caisse Desjardins de la Culture 

 

 

Avec le soutien de:

 

LA SERRE – arts vivants remercie le Conseil des arts et des lettres du Québec de son appui financier.

****

LA SERRE – arts vivants

Parce qu’elle croit que l’art est essentiel pour lier l’individu à sa communauté, LA SERRE – arts vivants est un pôle de création qui provoque des rencontres et qui met à la disposition des artistes émergents des environnements favorables à la création d’œuvres significatives ainsi qu’à leur rayonnement.

LA SERRE est un incubateur structurant pour l’amélioration des conditions d’exercice des artistes émergents en arts vivants. Elle les accompagne dans le déploiement de leurs œuvres à partir de l’idéation jusqu’à leurs rencontres avec les publics. Elle aide l’artiste à développer son autonomie, sa maturité organisationnelle et son indépendance artistique. LA SERRE agit comme activateur de collaborations entre les artistes et les différents partenaires locaux, nationaux et internationaux ainsi qu’entre les artistes de différentes disciplines artistiques et d’autres secteurs d’activités. Artistiquement, LA SERRE privilégie des projets qui tissent des liens évocateurs entre les arts et la société et qui favorisent la rencontre entre les différents champs disciplinaires et sectoriels. Le mandat de LA SERRE se déploie en trois axes d’activités : Artistes, Événements et Ateliers. Pour plus de renseignements : laserre.ca.

_____________________________

Info Covid-19 :

Le port du masque dans l’enceinte du Théâtre Aux Écuries est obligatoire. Merci de vous présenter à l’événement muni de votre propre masque. Du gel hydroalcoolique est mis à votre disposition. L’événement se déroule en gardant, dans la mesure du possible, une distance minimale de 2 mètres entre tous les participants. Les locaux sont désinfectés plusieurs fois par jour, dont avant et après tous les événements tenus. Si des symptômes de la Covid-19 apparaissent (toux, essoufflement, fièvre, perte du goût et de l’odorat) et que vous avez réservé un événement en présentiel, annulez votre présence, et ce même à la dernière minute. Si vous contractez la Covid-19 après être venu·e à un événement merci de nous contacter rapidement à billetterie@auxecuries.com ou bien au 514 844-1811.