Polyglotte

Du 31 mai au 4 juin 2015

polyglotte
fermer

Polyglotte

Du 31 mai au 4 juin 2015

Ce nouveau projet de L'ACTIVITÉ sera présenté dans le cadre du Festival TransAmériques. Olivier Choinière, qui met cette fois en scène 2 acteurs professionnels et 11 non acteurs issus de l’immigration, profite de leur regard neuf pour poser un œil critique sur le pays. En partie créé avec le soutien de la Fondation Cole, cet objet hybride à mi-chemin entre le cours de langue et l’examen de citoyenneté a fait l’objet d'une résidence et d'un projet de médiation culturelle au Théâtre Aux Écuries.

 

Un spectacle de L’ACTIVITÉ
Texte, montage et comise en scène Olivier Choinière
Comise en scène Alexia Bürger
Interprétation German Barragan, Tatiana Burtin, Mirlande Fleuriot, Mondiana François, Samira Ghorbani, Mahmoud Shawky Hamed Ali, Nga (Amy) Phan, Amgad Habib Raouf Gerges Soliman, Pamela Robertson, Mani Soleymanlou, Mireille Tawfik et Farlene Thelisdort
Décor, costumes et accessoires Elen Ewing
Lumières et vidéo Gonzalo Soldi
Conception sonore Éric Forget
Coproduction Festival TransAmériques
Rédaction Paul Lefebvre
Traduction Neil Kroetsch

Création dans le cadre de la 9e édition du Festival TransAmériques, qui se tient du 21 mai au 4 juin 2015. 

Tarif régulier : 39 $
30 ans et moins : 33 $
65 ans et plus : 36 $
Taxes et frais de services inclus

Achat de billet(s) sur http://www.fta.qc.ca/fr/spectacles/2015/polyglotte.

31 Mai 2015 : 20h
1 Juin 2015 : 20h
2 Juin 2015 : 20h
3 Juin 2015 : 20h
4 Juin 2015 : 20h

Préoccupé par les codes invisibles nés d’un refoulement du passé ou de la culture de masse, lesquels conditionnent le social, le politique et l’intime, l’auteur et metteur en scène Olivier Choinière s’applique dans ses œuvres à détourner des formes familières afin de révéler au spectateur les filtres qui l’empêchent d’avoir accès à lui-même et à la réalité dans laquelle il évolue. Empruntant aussi bien aux lieux communs historico-politiques (Autodafé, 1999 ; Mommy, 2013), aux films de genre (Agromorphobia, 2001), aux visites audioguidées (Bienvenue à – (une ville dont vous êtes le touriste), 2005), aux jeux en ligne (Nom de domaine, 2012), au culte des célébrités (Félicité, 2007) ou encore auxconcerts de musique populaire (Chante avec moi, 2010), il travaille essentiellement à déstabiliser l’horizon d’attente du public pour recadrer ses perceptions du réel. Ce travail relève souvent d’une attitude transgressive par rapport à l’acte théâtral lui-même comme dans Projet blanc (2011), un commentaire (très) critique transmis clandestinement pendant une représentation de L’école des femmes au Théâtre du Nouveau Monde. Récemment, on a vu au Théâtre d’Aujourd’hui sa pièce Ennemi public et, sous sa direction, 26 lettres : abécédaire des mots en perte de sens.En 2014, il remporte le prix Siminovitch, la plus haute récompense en théâtre au Canada.

 
fermer

Votre trajet 

 
fermer

Aux écuries

Recevez les informations sur nos spectacles et nos activités parallèles en primeur.

Soyez tenus au courant des occasions de dernière minute.

 

Vos informations ont bien été enregistrées dans la liste de diffusion de l'infolettre. Vous êtes maintenant un citoyens des Écuries !

L'adresse courriel fournie est invalide.
Veuillez réessayer.

Les informations fournies sont déjà enregistrées dans la liste de diffusion de l'infolettre.

Se rendre aux Écuries
 
 
 

Newsletter : Citoyens 0