Par : Jocelyn Sioui

En co-diffusion avec : Casteliers

Comment : en présence

Durée : 2h05

Pour : Dès 12 ans

Mise en garde : Le spectacle Mononk Jules aborde le sujet des agressions sexuelles. 

Parole en Liberté : 27 octobre

Rencontres avec le public : 22 octobre et 3 novembre (après le spectacle)

Événement Facebook

Horaires

Mardi – mercredi : 19h

Jeudi – vendredi : 20h

Samedi : 15h

 

Tarifs : 

Régulier : 28$

Réduit : 17$ – 25$ (détails en billetterie)

Lieu: L'Arène

Octobre 2021

D L M M J V S

Novembre 2021

D L M M J V S

Spectacle de théâtre documentaire et essai littéraire, Mononk Jules recolle une partie des morceaux de l’histoire méconnue des autochtones, celle qui n’a jamais été enseignée. Jocelyn Sioui tire sur les fils du récit de Jules Sioui, son grand-oncle, l’un des plus grands héros autochtones du XXe siècle, qui a chuté dans un énorme trou de mémoire. Son combat le mènera jusqu’au sacrifice : une grève de la faim dont le but est l’indépendance des autochtones. Entouré d’écrans et de maquettes animées, Jocelyn Sioui nous emporte dans une boîte d’archives d’où l’on ressort changé·e·s.

Mononk Jules est présenté en co-diffusion avec Casteliers.

 

 

 

 

 

.

.

.

.

.

À propos

Créateur et rassembleur, Jocelyn est membre fondateur de Belzébrute, un «band» de théâtre. Auteur-concepteur-interprète de Shavirez (plus de 250 représentations), Le Tsigane des mers (2008), Manga (2011) et de Mr P (2013), ses œuvres ont pu être appréciées un peu partout au Canada et en France. L’originalité de sa démarche lui a valu de nombreuses distinctions, dont le grand prix du jury au OFF/Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes de Charleville-Mézières lors du passage de Shavirez en 2013.

En plus d’être marionnettiste, comédien et auteur, Jocelyn est fondateur et directeur du OUF! Festival Off Casteliers, festival dédié aux arts de la marionnette qui est devenu le plus grand rassemblement de marionnettistes au Canada. Il est l’un des très rares marionnettistes autochtones au Québec. Mononk Jules, qui est publié aussi aux Éditions Hannenorak, est son premier spectacle solo.

 

Site internet
Facebook

Crédits

Mise en scène, auteur, interprète et idéateur : Jocelyn Sioui 

Direction technique et régie vidéo et vidéo live : Joshua Patoine

Direction de production, assistance à la mise en scène et régie éclairage/son : Ariane Roy

Régie éclairage/son lors de 5 représentations : Achille Martineau

Scénographie, confection des marionnettes et accessoires : Mélanie Baillairgé

Conception et composition sonore : Luzio Altobelli 

Conception d’éclairage : Mathieu Marcil 

Conception vidéo : Gaspard Philippe

En co-diffusion avec : Casteliers 

.

.

Infos pratiques

Mise en garde : Le spectacle Mononk Jules aborde le sujet des agressions sexuelles.

Si avant, pendant, ou après le spectacle vous sentez un besoin de soutien, d’écoute ou de conseils concernant les démarches à suivre, contactez la ligne-ressource pour victimes d’agression sexuelle au 1  888  933‑9007. Cette ligne d’écoute est confidentielle, bilingue et en fonction 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Presse

 

.

.

 

Pour toute demande média et presse, merci de contacter Isabelle Bleau, relationniste de presse :
isabelle.bleau@bellnet.ca
Tel : 514 933-2523 / cell: 514 992-8319

Par : Le Théâtre du Futur

Comment : en présence

Durée : approximativement 1h40

Paroles en Liberté : 20 avril

 

Horaires

Mardi – mercredi : 19h

Jeudi – vendredi : 20h

Samedi : 15h

 

Tarifs : 

Régulier : 28$

Réduit : 17$ – 25$ (détails en billetterie)

Événement Facebook 

Lieu: L'Arène

Avril 2022

D L M M J V S

Le Théâtre du Futur se spécialise dans les comédies d’anticipation aux formes étonnantes (opéra, salon mondain, soirée canadienne, etc.). Le trio est en pleine effervescence pour vous livrer, au printemps prochain, leur nouvelle comédie futuriste dans une forme inattendue !

 

À propos

Le Théâtre du Futur est une compagnie de théâtre de création établie à Montréal. La compagnie est née en 2011 lorsque Olivier Morin, Guillaume Tremblay et Navet Confit ont croisé leurs rayons de l’amour pour créer Clotaire Rapaille, l’Opéra Rock. L’année suivante, les auteurs-interprètes conçoivent le scandaleux L’Assassinat du Président avant de compléter leur Trilogie du Futur avec Épopée Nord en 2015. En 2016, ils créent La Vague parfaite, un opéra surf d’une rare élégance, puis suivent Les Secrets de la vérité (2018) et Le Clone est triste (2019). En 2021, ils créent La Colère des Doux, une expérience virtuelle immersive à mi-chemin entre un show de musique funk, un site web interactif, de la relaxation ASMR, du cinéma d’animation expérimental et du théâtre !

Cette expérience est offerte tout au long de l’automne 2021.

Le Théâtre du Futur fait partie du collectif de direction artistique du Théâtre Aux Écuries. Leur Mandat : Sauver le Québec, le Monde et éventuellement l’univers.

 

Site internet
Facebook
Instagram

Crédits

Production : Théâtre du Futur

Texte : Théâtre du Futur

Mise en scène : Théâtre du Futur

Musique : Navet Confit

Distribution à venir

Par : le Théâtre de la Pire Espèce

Comment : en présence

Durée : 1h10

Pour : Dès 9 ans 

 

Horaires

Vendredi : 18h30

Samedi : 14h

 

Tarifs : 

Régulier : 28$

Réduit : 17$ – 25$ (détails en billetterie)

Spectacle disponible à un tarif préférentiel lors de l’achat de plusieurs spectacles pour le Théâtre de la Pire Espèce : 

Programme double :
Régulier : 2 pour 46$
Étudiant·e·s : 2 pour 38$
17 ans et – : 2 pour 28$
30 ans et – : 2 pour 40$
Passe 4 spectacles :
Tarif unique de 4 pour 70 $
Lieu: L'Arène

Mars 2022

D L M M J V S

Écrit par Francis Monty en 2001, Léon le nul est un texte fort qui dépeint la vie d’un petit garçon. À l’école, il est le souffre-douleur de ses camarades. À la maison, il cherche sa place entre sa mère, nerveuse et impatiente, et son frère Éthienne, grand vendeur de chocolat, bourré d’argent et sûr de lui. Pour s’en sortir, Léon veut devenir un train, dur et puissant. Alors il mange des clous et attend que ses anniversaires transforment ses jambes en roues.

Léon le nul traite d’intimidation, de rejet et de la force intérieure nécessaire pour y faire face.

Spectacle disponible à un tarif préférentiel lors de l’achat de plusieurs spectacles pour le Théâtre de la Pire Espèce.

À propos

Depuis 1999, le Théâtre de la Pire Espèce emprunte ses techniques à différentes disciplines telles que la marionnette, le théâtre d’objets, le clown, le cabaret et le théâtre de rue. La compagnie s’applique à développer, en explorant le processus de création, un art vivant, novateur et accessible. Contournant l’illusion théâtrale, elle souhaite établir un rapport direct avec le public, au profit d’une complicité avec le spectateur. Impertinent, festif et accidentellement érudit, son théâtre allie matériaux bruts et imagination débridée, foisonnement baroque et précision chirurgicale.

 

Site internet
Facebook
Instagram

Crédits

Une production du Théâtre de la Pire Espèce

Texte, mise en scène : Francis Monty

Interprétation : Éloi Archambaudoin ou Étienne Blanchette

Conception des éclairages : Thomas Godefroid

Costumes : Julie Vallée-Léger

Accompagnement dramaturgique : Jonathan Cusson

Assistance à la mise en scène : Martine Richard

Direction de production et technique : Camille Robillard

Par : le Théâtre de la Pire Espèce

Comment : en présence

Durée : 1h20

Pour : Dès 13 ans 

 

Horaires

Mardi au jeudi : 19h

Vendredi : 20h30

Samedi : 16h30

 

Tarifs : 

Régulier : 28$

Réduit : 17$ – 25$ (détails en billetterie)

Spectacle disponible à un tarif préférentiel lors de l’achat de plusieurs spectacles pour le Théâtre de la Pire Espèce : 

Programme double :
Régulier : 2 pour 46$
Étudiant·e·s : 2 pour 38$
17 ans et – : 2 pour 28$
30 ans et – : 2 pour 40$
Passe 4 spectacles :
Tarif unique de 4 pour 70 $
Lieu: L'Arène

Mars 2022

D L M M J V S

À partir des artefacts retrouvés sur un site de fouilles, trois archéologues du début du XXe siècle tentent de prouver l’existence du héros mythologique Persée, mais leur reconstitution historique se heurte sans cesse à des éléments fabuleux. L’enquête scientifique se transforme peu à peu en quête existentielle. À travers Persée, c’est leur propre visage que les savants tenteront de déterrer. Transfigurés par les objets qu’ils animent, ils deviendront, sous nos yeux, les protagonistes du célèbre mythe. Rejetés par la communauté scientifique, ils poursuivent leurs fouilles, attirés par l’étrange magnétisme qui émane de certains artefacts.

Spectacle disponible à un tarif préférentiel lors de l’achat de plusieurs spectacles pour le Théâtre de la Pire Espèce.

 

À propos

Depuis 1999, le Théâtre de la Pire Espèce emprunte ses techniques à différentes disciplines telles que la marionnette, le théâtre d’objets, le clown, le cabaret et le théâtre de rue. La compagnie s’applique à développer, en explorant le processus de création, un art vivant, novateur et accessible. Contournant l’illusion théâtrale, elle souhaite établir un rapport direct avec le public, au profit d’une complicité avec le spectateur. Impertinent, festif et accidentellement érudit, son théâtre allie matériaux bruts et imagination débridée, foisonnement baroque et précision chirurgicale.

 

Site internet
Facebook
Instagram

Crédits

Une production du Théâtre de la Pire Espèce

Texte, mise en scène : Olivier Ducas, Mathieu Gosselin et Francis Monty

Interprétation : Olivier Ducas, Nicolas Germain-Marchand et Francis Monty

Assistance à la mise en scène et direction de production : Caroline Ferland

Scénographie et éclairages : Jonas Bouchard

Conception sonore : Simon Cloutier

Conseiller en sonorisation : Éric Gautron

Direction de production et technique : Camille Robillard

Par : le Théâtre de la Pire Espèce

Comment : en présence

Durée : 55 minutes

Pour : Dès 12 ans 

Paroles en Liberté : 16 mars

 

Horaires

Du mardi au vendredi : 19h

Samedi : 15h

 

Tarifs : 

Régulier : 28$

Réduit : 17$ – 25$ (détails en billetterie)

Spectacle disponible à un tarif préférentiel lors de l’achat de plusieurs spectacles pour le Théâtre de la Pire Espèce : 

Programme double :
Régulier : 2 pour 46$
Étudiant·e·s : 2 pour 38$
17 ans et – : 2 pour 28$
30 ans et – : 2 pour 40$
Passe 4 spectacles :
Tarif unique de 4 pour 70 $
Lieu: L'Arène

Mars 2022

D L M M J V S

Dans Les contes zen du potager, les héros sont des moines ou des samouraïs. Un légume, un fruit ou une petite douceur leur sert de corps, révélant leur caractère. Composée tel un recueil de courtes formes et de haïkus, chaque intervention des manipulateur·trice·s se veut aussi assurée et minimale que le geste du calligraphe ou du·de la cuisinier·ière japonais·e, aussi rituelle que l’art du thé, aussi amusante et inventive que le permet l’art de l’objet !


Créée en 2018 par Olivier Ducas et Karine St-Arnaud, la pièce se base sur des contes traditionnels zen et a déjà été présentée dans trois festivals au Canada et un festival en Corée en 2019. Lors de son bref passage au Théâtre Aux Écuries en février 2020, elle avait fait salle comble !

Spectacle disponible à un tarif préférentiel lors de l’achat de plusieurs spectacles pour le Théâtre de la Pire Espèce.

 

 

À propos

Depuis 1999, le Théâtre de la Pire Espèce emprunte ses techniques à différentes disciplines telles que la marionnette, le théâtre d’objets, le clown, le cabaret et le théâtre de rue. La compagnie s’applique à développer, en explorant le processus de création, un art vivant, novateur et accessible. Contournant l’illusion théâtrale, elle souhaite établir un rapport direct avec le public, au profit d’une complicité avec le spectateur. Impertinent, festif et accidentellement érudit, son théâtre allie matériaux bruts et imagination débridée, foisonnement baroque et précision chirurgicale.

 

Site internet
Facebook
Instagram

Crédits

Une production du Théâtre de la Pire Espèce

Texte : Olivier Ducas d’après Les plus beaux contes zen de Henri Brunel

Mise en scène : Olivier Ducas

Interprétation : Olivier Ducas et Karine St-Arnaud

Collaboration à la création : Karine St-Arnaud et Francis Monty

Direction de production et technique : Clémence Doray

À partir des objets du Temps des cigales

Par : le Théâtre de la Pire Espèce

Comment : en présence

Durée : 1h20

Pour : Dès 13 ans 

 

Horaires

Mardi – mercredi : 19h

Jeudi – vendredi : 20h30

Samedi : 16h30

 

Tarifs : 

Régulier : 28$

Réduit : 17$ – 25$ (détails en billetterie)

Spectacle disponible à un tarif préférentiel lors de l’achat de plusieurs spectacles pour le Théâtre de la Pire Espèce : 

Programme double :
Régulier : 2 pour 46$
Étudiant·e·s : 2 pour 38$
17 ans et – : 2 pour 28$
30 ans et – : 2 pour 40$
Passe 4 spectacles :
Tarif unique de 4 pour 70 $
Lieu: L'Arène

Mars 2022

D L M M J V S

Dans une Amérique mythique des années 50, Jimmy Jones vit dans l’ombre d’un père surdimensionné. Alors qu’il tente maladroitement de s’affranchir de ce modèle masculin, il nous dévoile les histoires et déboires de son père au milieu des champs de maïs et des légendes. L’Histoire à finir de Jimmy Jones et de son camion céleste est un road trip qui nous plonge dans un univers décalé, absurde et plein d’humour. On y retrouve avec nostalgie les diners, les car washes et les ciné-parcs, nombreux prétextes à la poésie et l’inattendu.

Courte forme créée en 2016, L’Histoire à finir de Jimmy Jones a déjà fait l’unanimité dans plusieurs festivals au Québec, en Irlande, en Saskatchewan et en France. La pièce a été créée dans une version longue en janvier 2020, dans le cadre du Festival Living Things à Kelowna, en Colombie-Britannique.

Spectacle disponible à un tarif préférentiel lors de l’achat de plusieurs spectacles pour le Théâtre de la Pire Espèce.

 

À propos

Depuis 1999, le Théâtre de la Pire Espèce emprunte ses techniques à différentes disciplines telles que la marionnette, le théâtre d’objets, le clown, le cabaret et le théâtre de rue. La compagnie s’applique à développer, en explorant le processus de création, un art vivant, novateur et accessible. Contournant l’illusion théâtrale, elle souhaite établir un rapport direct avec le public, au profit d’une complicité avec le spectateur. Impertinent, festif et accidentellement érudit, son théâtre allie matériaux bruts et imagination débridée, foisonnement baroque et précision chirurgicale.

 

Site internet
Facebook
Instagram

Crédits

Une production du Théâtre de la Pire Espèce

Texte : Francis Monty

Création et distribution : Francis Monty et Alexandre Leroux

Conception des objets et des costumes : Julie Vallée-Léger

Collaboration à la création : Antoine Laprise et Antonia Leney-Granger

Idéation du personnage de Jimmy Jones : Pier Porcheron

Par : Amélie Dallaire

Comment : en présence

Durée : 1h20

Pour : Tout public

Paroles en Liberté : 23 février

 

Horaires

Lundi – mardi – mercredi : 19h

Jeudi – vendredi : 20h

Samedi : 15h

 

Tarifs : 

Régulier : 28$

Réduit : 17$ – 25$ (détails en billetterie)

 

Événement Facebook

Lieu: L'Arène

Février 2022

D L M M J V S

01 Mars 2022

D L M M J V S

Limbo est une comédie existentielle inspirée par l’aspect absurde de la vie. Dans un environnement évoquant celui d’une conférence, Claude, Marie-Luc et Lothaire se présentent au public, discutent de leurs relations et digressent continuellement. Alors que le chaos s’invite sur scène, la conférence glisse petit à petit vers une forme plus libre où le désordre devient le point de départ d’une pulsion qui sert à construire, à organiser et à créer. Avec Limbo, Amélie Dallaire nous fait pénétrer dans un espace mental où l’imaginaire est un univers en expansion.

 

À propos

Amélie Dallaire sort du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2006, participe à Théâtre Tout Court, festival de courtes pièces de théâtre à la Petite Licorne, qui lui permet de faire ses premières expériences d’écriture, de construire sa voie et son univers. Après Queue Cerise mis en scène par Olivier Morin (salle Jean-Claude Germain, 2016) et La Fissure mis en scène par elle-même (La Licorne, 2019), Limbo s’inscrit dans la continuité de sa démarche tout en s’aventurant vers une forme frontale où les acteurs s’adressent au public. 

Crédits

Création et texte : Amélie Dallaire

Interprètes : Karine Gonthier- Hyndman, Raphaëlle Lalande et Olivier Morin

Accessoiriste : Wendy Pires

Assistance à la mise en scène et Régie : Rachel Locas

Conception d’éclairage et direction technique : À venir

Production déléguée : LA SERRE – arts vivants

 

 

Par : Pirata Théâtre

Comment : en présence

Durée : 1h15

Pour : Dès 15 ans 

Paroles en Liberté : 26 janvier

Horaires

Mardi – mercredi : 19h

Jeudi – vendredi : 20h

Samedi : 15h

 

Tarifs : 

Régulier : 28$

Réduit : 17$ – 25$ (détails en billetterie)

 

Événement Facebook

Lieu: L'Arène

Janvier 2022

D L M M J V S

Depuis janvier 2020, « L’horloge de l’Apocalypse » a été avancée à 100 secondes avant minuit par un groupe d’experts de l’«ONG Bulletin of the Atomic Scientists», composé de 13 lauréat·e·s du prix Nobel, qui évaluent le risque d’un effondrement social, nucléaire ou écologique. Minuit représente ici ce qui est imminent et irrémédiable, soit la fin du monde.
Intervenant·e·s en suicide, endeuillé·e·s et écorché·e·s s’exerceront sous vos yeux, à un jeu vertigineux et intransigeant : il·elle·s ont 100 secondes, ou moins, pour se livrer à vous tout en pédalant pour générer l’énergie nécessaire aux lampes qui les éclairent. Il·elle·s vont tout tenter pour cathartiser leur impuissance.

 

À propos

Pirater pour voir autrement. 

Dans un esprit de recherche artistique, Pirata Théâtre compose depuis 12 ans des « portraits de société ». Ces fresques vivantes sont ancrées dans le présent de la représentation et prennent leurs sources dans des matériaux non-théâtraux tels des faits véridiques, témoignages, références au réel ainsi que dans l’inclusion sur scène et dans le processus de création de citoyens non-acteurs. L’écriture de plateau et le travail de montage cherchent de nouveaux réseaux de sens entre les réalités et entre les êtres afin de faire émerger les débris invisibles que notre époque sème en nous  pensées intérieures, sensations, angles morts, constats). La scène est une plateforme pour réfléchir à ce qui nous traverse, à ce que l’on subit, à ce que les systèmes déposent en nous, à ce que nos silences endossent, à ce que l’on voudrait changer. On se souviendra de Les Bienheureux, qui rassemblait des gens recevant les services du centre de réadaptation en dépendance de Montréal pour parler de la quête de l’euphorie perpétuelle. D’Album de finissants, qui pendant cinq ans rassembla ados et acteurs sur dans une écriture éclatée et poétique. Le sixième sens, traçait un portrait de nos traumas collectifs en mettant en scène des personnes ayant un lien intime avec le choc post-traumatique.

 

Site internet

Crédits
Texte : Collage de Michelle Parent, à partir de témoignages des performeur·euse·s, de méthodes d’intervention en suicide, de la lettre de suicide de David Buckel, immolé à New York en 2018, et d’extraits de poèmes d’Huguette Gaulin
.
Écriture de plateau : Michelle Parent
.
Assistance mise en scène : Audrey Talbot et Sarah Vinet Quesnel
.
Conseil chorégraphiques : Marie-Ève Archambault et Corinne Crane
.
Conception artistique : Michelle Parent, Samuel Thériault, Marie-Ève Archambault, Marie-Ève Fortier, Andréanne Deschênes
.
Distribution : Marc Donati, Cédric Égain, Vanessa Landry, Gabriel-Antoine Roy, Annie Valin
.
Ainsi que des réelles intervenantes en suicide : Alexa Dubé et Caroline Boudreault

Par : Pirata Théâtre

Comment : en présence

Durée : 1h40

Pour : Dès 14 ans 

 

Horaires

Jeudi – vendredi : 20h

Samedi : 15h – 20h

 

Tarifs : 

Régulier : 28$

Réduit : 17$ – 25$ (détails en billetterie)

 

Événement Facebook

Lieu: L'Arène

Décembre 2021

D L M M J V S

Ils étaient 470 en 2000, 1011 en 2010. Ils sont maintenant 2095, sur 7 milliards d’êtres humains. Et ils possèdent ensemble 7 fois le capital qui permettrait de mettre fin à la pauvreté dans le monde. 

Pour ceux qui doutent de la poésie des pages du  magazine Fortune et pour ceux qui la goûtent, pour ceux qui ont compris qu’il y a davantage de bénéfices à épouser un milliardaire plutôt qu’à travailler pour lui ou acheter ses produits, pour tous ceux-là, Michelle Parent détaille, lors de son enterrement de vie de jeune fille, la mécanique du monde mondialisé. Un one woman show économique sur la liste Forbes des milliardaires, sur les riches et sur les pauvres. 

Michelle Parent, comédienne de 37 ans, vous convie à son dernier tour de piste. 

Dans un spectacle d’adieu convivial et intimiste, elle met fin à sa carrière de comédienne pour épouser un milliardaire. Finie la précarité !

À quoi bon travailler quand une élite s’enrichit en faisant travailler les autres ? À quoi bon consacrer du temps à suer de labeur quand on peut crouler sous les cadeaux ? À quoi bon être simple consommatrice quand on peut acheter ses propres produits — et donc ne pas perdre d’argent ? Telles sont les questions plutôt légitimes que vous pose Michelle Parent, qui toutefois apporte une précision importante : passer la bague au doigt d’un ou d’une milliardaire demande du travail. C’est un poisson rare, qui requiert un hameçon bien spécifique. En spécialiste fine et altruiste, elle apporte toutes les clés pour séduire les plus grandes fortunes du monde à l’occasion de son enterrement de vie de jeune fille. 

Elle vous détaille la mécanique du capitalisme mondialisé, de l’explosion des inégalités et prodigue quelques conseils pour reconnaître les bons partis : De Lakshmi Mittal à Guy Laliberté en passant par Donald Trump, le premier président milliardaire, et par Kylie Jenner – 22 ans – plus jeune milliardaire de l’Histoire et par Jeff Bezoz le numéro mondial : aucun prospect potentiel  ne sera épargné. Ils étaient 470 en 2000, 1011 en 2010.

-« Comme dit mon futur mari, il faut prendre l’argent là où il est : chez les pauvres. Ils n’ont pas beaucoup d’argent, mais il y a beaucoup de pauvres… »

 

Crédits

Autrice : Audrey Vernon

Production :  Pirata Théâtre

Adaptation : Michelle Parent et Véronique Pascal

Mise en scène : Michelle Parent et Véronique Pascal

Assistance mise en scène et projections : Marie-Eve Archambault

Conception artistique : Michelle Parent, Véronique Pascal et Marie-Eve Archambault

Direction technique : Samuel Thériault

Lumières : Andréanne Deschênes

Scénographie et accessoires : Julie-Ange Breton

Régie : Marie-Frédérique Gravel et Pamela Dumas

Distribution : Michelle Parent

Biographies des artistes

MICHELLE PARENT (adaptation, co-mise en scène, interprète)

Michelle Parent se consacre au théâtre de création depuis une quinzaine d’années. Comédienne, metteure en scène et directrice artistique de Pirata Théâtre, elle développe depuis une décennie une écriture théâtrale pirate qui mélange les arts et le réel. Ses œuvres ont en commun de présenter des portraits de société : représentations poétiques de nos dérives, de nos enfermements, de nos espoirs. Elles parlent de notre système et de ce qu’il dépose en nous. Elles sont fabriquées de référents populaires, de culture pop, de matériaux issus du réel et d’artéfacts de notre rapport au monde. Ses créations singulières au sein de Pirata Théâtre ont marqué l’imaginaire. La Maison, présentée en 2011 à la Salle Fred-Barry avec des jeunes femmes en difficulté de l’organisme Passages, a remporté le prix de la pertinence sociale, le Noble Cochon, lors du Gala des Cochons d’Or. Elle porte depuis 2014, aux côtés d’Anne Sophie Rouleau, Album de finissants, qui rassemble des ados et des acteurs et qui fut présenté plus de 50 fois à travers la province avec plus de 300 ados. Les Bienheureux, présentée au Théâtre Aux Écuries avec des personnes recevant les services du Centre de réadaptation en dépendance, fut marquante et jouée à guichet fermé en 2016. Les spectacles de Pirata Théâtre ont été joués au Festival ZH, au Théâtre Denise-Pelletier, à Espace Libre, au Centre national des Arts, au Théâtre Périscope et au Théâtre Aux Écuries. Comme comédienne elle a joué au théâtre pour le Teesri Dunya Theater, Parabolik Guerilla, Camera Obscura. Et elle a porté le spectacle Album de finissants de 2012 à 2018 à travers la province.

.

VÉRONIQUE PASCAL (co-mise en scène et adaptation) 

Depuis sa sortie du Conservatoire de Montréal, Véronique joue dans plus de 35 spectacles sur la scène professionnelle, et prend part à plusieurs courts et long-métrages, notamment Ce qu’il ne faut pas dire de Marquise Lepage (2015), et Dire de Geneviève Sauvé (sélection RVCQ 2017 – Short Corner, Cannes 2017, etc). Certains de ses textes sont publiés dans L’Agenda des Femmes 2015 (chez Remue-ménages), et dans le recueil Larguer les amours chez Tête Première (2017). Sa pièce La nuit, la vigie fût crée à la Maison Théâtre en janvier 2018 et publiée chez Dramaturge, et elle a incarné Mélanie dans Mélanie sans extasy (première création de la cie Le Choix de la Présidente), sur la scène du Théâtre Prospero, au printemps 2018 également. Co-créatrice de la compagnie LES COMPAGNONS BAROQUES avec Catherine Paquin Béchard, elle crée le projet La gardienne (2015 à 2017) et le laboratoire L’amour au 21e siècle (selon Wikihow), qui sera présenté dans sa version finale sur une scène montréalaise sous peu. Passionnée de comédie, elle fait partie de 2013 à 2017 du groupe Les femmelettes, où l’on explore l’humour au féminin, et reprend l’improvisation notamment avec la ligue des Cravates et avec le projet Stakiltour, après une immersion à Second City à Chicago.

.

AUDREY VERNON (autrice de la version originale)

Après des études de Théâtre classique, Audrey Vernon est repérée par Dominique Farrugia qui l’engage pour une pastille en direct sur CANAL+ intitulée « La séance au choix ». En septembre 2005, CANAL+ lui confie un programme court, « Une minute quotidienne » sur CANAL+ décalé qui durera jusqu’en 2013. C’est en 2009, qu’elle commence à s’intéresser à l’économie et à écrire un « one woman-show économique » sur l’explosion des inégalités : Comment épouser un milliardaire, qui sera joué plus de 500 fois et durera 10 ans. En 2015 le texte est publié par FAYARD et traduit en 6 langues. Il est joué en Belgique, en Italie, en Corée et sera joué au Québec par Michelle Parent. Depuis avril 2019, il est interprété en France dans une version réactualisée par Giorgia Sinicorni qui reprend la tournée française dans une nouvelle mise en scène de Mikael Chirinian. En juillet 2012, Audrey crée au Festival d’Avignon Marx & Jenny, spectacle sur l’œuvre de Karl Marx et sa correspondance avec Engels, joué plus de 200 fois et toujours en tournée. En 2013 elle inaugure le théâtre de la Nouvelle Seine à Paris. En 2014 elle y crée un autre spectacle : Chagrin d’amour, autour du deuil et des ruptures amoureuses, mis en scène par Vincent Dedienne. En mai 2015, Audrey Vernon monte son nouveau spectacle Fukushima work in progres joué avec Xavier Mathieu à la demande de l’Avant Seine, théâtre de Colombes, mis en scène par Olivier Broda. A partir d’août 2016, elle présente « Le Billet d’Audrey Vernon » intitulé L’homme de ma vie… dans le Cinq-sept de France Inter autour de l’économie et des milliardaires, pendant 9 mois. En janvier 2018, elle écrit une lecture autour des textes d’écologie radicale jouée par 13 comédiens, à La Maison des Métallos, en collaboration avec Hervé Kempf et le site Reporterre. Cette lecture est depuis disponible à la reprise en open source et a été jouée par plusieurs troupes en France et à l’étranger. En mai 2019, elle crée un nouveau seul en scène, Billion dollar baby, lettre ouverte à mon bébé à naitre, présenté à Avignon et en tournée à partir de janvier 2020.

.

MARIE-EVE ARCHAMBAULT (conception artistique)

Diplômée de L’École de danse contemporaine de Montréal en 2011, Marie-Eve Archambault danse depuis son plus jeune âge. C’est durant sa formation qu’elle découvre le métier de directrice des répétitions et décèlera rapidement en elle les prédispositions et l’intérêt nécessaires à ce métier. Elle occupera ce rôle dès les premiers projets professionnels auxquels elle participe, que ce soit pour la danse ou pour le théâtre (La Grande Fente – Isabelle Boulanger, Geneviève Carron-Ferron, Audrey Rochette, Mille Chevaux Vapeurs – Hugo Dalfond & Joanie Roy, Mathieu Hébert) s’intéressant particulièrement à la justesse de l’interprétation, à l’éloquence du corps en mouvement, à la précision musicale ainsi qu’à l’accompagnement du créateur et de l’interprète, du processus créatif à la représentation. Son parcours la mènera éventuellement à travailler plutôt dans le milieu théâtral en assistance à la mise en scène et à la dramaturgie, à la direction des répétitions ainsi qu’à l’accompagnement chorégraphique (Les Bienheureux – Pirata Théâtre, Album de finissants – Pirata Théâtre & Matériaux Composites, Home Dépôt : un musée du périssable – Matériaux Composites, L’amour au XXIe siècle selon  Wikipédia – All In Théâtre, Le clone est triste – Théâtre du Futur) et également à titre de chorégraphe (Amsterdam – Maison Corbeau, Le Scriptarium – Théâtre Le Clou, Clotaire Rapaille L’opéra rock – Théâtre du futur). Au fil des années, elle se spécialise dans la direction et la formation de « non-danseur·euse·s » et/ou « non-comédien·ne·s » dans le cadre de créations, productions et représentations professionnelles.

.

SAMUEL THÉRIAULT (direction technique et projections)

Depuis maintenant plus de 15 ans, Samuel Thériault œuvre professionnellement dans le milieu du spectacle, principalement en danse et pour des événements corporatifs. Il concentre son travail sur la direction technique et la vidéo. Il a dirigé en tant que directeur technique autant pour la création que pour la tournée de multiples projets qui ont été présentés au Canada et à l’international. La variété de ses compétences lui permette de collaborer sur des projets de spectacles scéniques, des performances in situ, ainsi que des installations permanentes, muséales et théâtrales.

.

JULIE ANGE BRETON (scénographie et accessoires)

Diplômée en 2008 en scénographie à l’UQAM, Julie-Ange Breton a conçu les décors et les accessoires pour une quinzaine de productions théâtrales dont Dominion et La guerre du Théâtre de la pacotille (m.e.s de Sébastien Dodge), Le Dragon d’Or (m.e.s de Mireille Camier) ainsi que La maison et Les Bienheureux de Pirata Théâtre (m.e.s. de Michelle Parent). Comme accessoiriste elle travaille entre autres pour Les Grands Ballets Canadiens, la Compagnie Marie Chouinard, le Théâtre de l’Avant-Pays et le Théâtre des cascades.

Artiste multidisciplinaire, Julie-Ange s’illustre de plusieurs façons : elle signe la conception visuelle des arrière-plans pour le livre Les desserts de Patrice, publié aux Éditions de l’Homme. Lauréate de la deuxième édition du concours En Façade, organisé par Création Loto-Québec et le Théâtre Espace GO, son œuvre habille la façade du théâtre pour toute la saison 2011-2012. Elle participe à l’exposition extérieure Mon beau sapin avec son installation Forêt présentée dans l’arrondissement du Plateau Mont-Royal à l’hiver 2013.

.

ANDRÉANNE DESCHÊNES (lumières)

Andréanne manifeste un intérêt marqué pour la lumière, tant au théâtre qu’en danse. Elle a collaboré avec Cas Public et Hélène Blackburn pendant plus de dix ans, mais également avec Trois Tristes Tigres, Théâtre Quatre/Corps, le Collectif Zeugma, Pierre Lecours, Érika Tremblay-Roy et Le Petit Théâtre de Sherbrooke ainsi que Pirata Théâtre, compagnies pour lesquelles elle a signé plusieurs conceptions lumière. Elle assure également la régie de nombreuses tournées nationales et internationales, dont celles de Cas Public de 2002 à 2013, Virginie Brunelle, Petit Théâtre de Sherbrooke, La [Parenthèse], pour ne nommer que celles-là. Andréanne fait présentement partie des équipes de création du Petit Théâtre de Sherbrooke et du Théâtre du Double Signe à titre de conceptrice d’éclairage et comme directrice de production.

À propos

En tissant des liens entre les gens et entre les arts, en piratant l’art et le réel, nous imaginons des portraits impressionnistes et poétiques de notre époque, de notre société. Provoquant des rencontres inédites, les oeuvres convoquent dans la création et sur scène des présences qui gravitent, dans la vie réelle, en périphérie de la majorité ordinaire. C’est ce point de vue périphérique sur le monde qui distingue l’écriture singulière de Pirata Théâtre depuis maintenant 10 ans.

.

La compagnie

Presse

« V. P. «Le texte original était on point, mais très «français» dans sa facture (of course) et dans son humour. Il fallait rendre ça Queb et plausible pour une fille d’ici. Puis, on a aussi nos milliardaires au Québec! Il fallait s’approprier tout ça et retrouver la légèreté de ton.»

«On s’est aussi intéressées à nos milliardaires d’ici. Bon, c’était assez facile, parce qu’au Québec, il n’y en a que douze. Initialement, on devait jouer en mars 2020. Pendant l’année de jachère, on a tout actualisé. Saviez-vous que Vuitton fait maintenant des visières à 900 $ et qu’on peut avoir du gel hydroalcoolique de Chanel?»»

Pour l’entrevue de Michelle Parent et de Véronique Pascal au complet, c’est par ici

Par : le Théâtre des Trompes

Comment : en présence

Durée : 1h

Pour : Dès 15 ans

Paroles en Liberté : 17 novembre

Horaires

Mardi – mercredi : 19h

Jeudi – vendredi : 20h

Samedi : 15h

 

Tarifs : 

Régulier : 28$

Réduit : 17$ – 25$ (détails en billetterie)

 

Événement Facebook

Lieu: L'Arène

Novembre 2021

D L M M J V S

Plein Tube est l’adaptation du premier roman d’Hervé Bouchard, Mailloux (Le Quartanier, 2006). Le personnage de Jacques Mailloux raconte des moments marquants de son enfance dans le désordre, toujours en quête d’authenticité. Il témoigne des mises en scène ordinaires de la vie : celle de soi, de la famille, du jeu, du mensonge, du « faire semblant » et de la mort. Il est partagé entre son envie de s’exprimer et son incapacité à le faire. Habité par ses souvenirs, Mailloux trouve sur la scène un espace de jeu, de libération. Ses explorations langagières deviennent concrètes, habitées.

 

À propos

Fondée en 2015 par Laurence A. Clavet et Charlotte Gagné-Dumais, la compagnie de création se dote d’ores et déjà d’un mandat féministe, une valeur fondamentale à sa démarche. Le Théâtre des Trompes s’engage alors à créer, produire et diffuser des spectacles de théâtre non seulement féministe (dans le choix des matériaux travaillés et la composition des équipes), mais également novateur. La démarche du Théâtre des Trompes se pense à travers le concept de l’hybridité — entre les médias ; entre la présence scénique et filmique de l’interprète; entre l’intellectualisation et l’instinct ; entre la théorie et la pratique ; entre le théâtre et la performance. La compagnie propose ainsi un travail fondamentalement intermédial qui explore  les effets que les médias peuvent produire les uns sur les autres. Cette recherche d’un théâtre capable de fédérer les autres arts à sa médiation tient du parcours hors norme des personnes qui composent actuellement la compagnie (Antoine Amnotte-Dupuis, Charlotte Moffet), et qui sont issues des milieux universitaire et/ou cinématographique et/ou littéraire. Les créations scéniques du Théâtre des Trompes sont nourries à même un champ de compétences variées : conception sonore, cinéma expérimental, prise de vue, montage, direction du jeu d’acteur, création et accompagnement littéraire, etc.

Ainsi en résulte un dialogue entre les artistes et les personnes qui réfléchissent l’art. Les Trompes arriment de cette façon à leur parcours artistique une démarche en recherche-création, dans l’idée de faire contribuer les échanges entre la théorie et la pratique à la définition d’objectifs esthétiques en constante évolution. Le travail de l’audiovisuel devient alors un outil pour comprendre comment les différents codes médiatiques (cinéma et théâtre) peuvent soutenir la création intermédiale, et, par ces interactions, peuvent mettre en place une approche novatrice du spectacle. L’angle vidéoscénique qu’adopte le Théâtre des Trompes pour envisager la présence des médias sur la scène témoigne d’un héritage doublement inspiré des traditions du cinéma et du théâtre. L’écriture médiaturgique, et plus particulièrement la question de la co-présence des interprètes, à la fois sur scène et à l’écran, sont centrales à la démarche des Trompes, qui croient fermement qu’un terreau fertile de réflexion et de création repose dans cet espace tiers entre présence immédiate et présence médiatisée. Jusqu’à présent, le Théâtre des Trompes a créé les spectacles Détrompe-toi (2016), Poupées de Chiffon (2016) Persona (2017), REP (2018) et Cabaret Neiges noires (2019). Enfin, Plein tube (2021), est la première étape d’un cycle de travail sur l’œuvre de l’auteur Hervé Bouchard qui se poursuit grâce au Théâtre Aux Écuries.

 

Facebook
Instagram

Crédits

Auteur : Hervé Bouchard

Production : Théâtre des Trompes

Mise en scène : Charlotte Gagné-Dumais

Assistance mise en scène : Laurence A. Clavet et Charlotte Moffet

Adaptation et conception artistique : Charlotte Gagné-Dumais et Maxime Brillon

Dramaturgie : Charlotte Moffet

Direction de production: Charlotte Gagné-Dumais et Laurence A. Clavet

Distribution : Maxime Brillon

Carey Price / Régie: Charlotte Gagné-Dumais

Conception d’éclairage : Alice Germain

 

La création de Plein tube a été rendue possible grâce aux partenaires suivants :

  • Théâtre aux Écuries, Accueil-éclair à la saison 2018-2019
  • Pleurer Dans’Douche, résidence de création au Café Reine garçon à la saison 2019-2020
  • Contributeurs et contributrices à la campagne de socio-financement