Le texte Je suis née avant mon temps nous amène à nous questionner sur le niveau de jeu à adopter devant un public enfant et l’adresse à ce public. Nous cherchons à rendre ce texte poétique accessible à la compréhension des enfants tout en les faisant réfléchir aux thématiques de la pièce. Nous testerons donc certaines approches de jeu tout en retravaillant quelques parties du texte. Lors de cette résidence, nous voulons aussi creuser davantage ces questions qui nous animent : « Pourquoi se comparer à une image de la famille « normale »? Qu’est-ce qu’une famille normale? Qu’est-ce qu’un enfant normal? Qu’est-ce qu’une naissance normale? Qu’est- ce que la normalité? » » Nous porterons ces interrogations tout au long de la création de ce spectacle et lors des rencontres avec le public. Nous cherchons ainsi à défaire l’image aseptisée de la famille parfaite pour redonner une voix aux familles imparfaites de ce monde, qui en fait, représentent la norme. Cette vision magnifiée de la famille véhiculée par les réseaux sociaux est omniprésente dans notre société. Nous cherchons donc à trouver un ton qui permet de rejoindre à la fois les parents et les enfants en ce qui concerne cet enjeu.


La compagnie a la chance d’être reçue en Banc d’essai au Festival Petits Bonheurs 2021 et la résidence, tout juste avant en avril, servira à faire des enchaînements devant le public cible pour ajuster le niveau de jeu et peaufiner la conception.

 

______________________________________________________________________

Texte : Jonathan Bécotte
Production : Théâtre de l’Embrasure
Mise en scène : Nicolas Gendron
Conception artistique : Joëlle Harbec, Magali Babin, Leticia Hamaoui
Distribution : Marie-Josée Samson et Karine Harbec

______________________________________________________________________

Théâtre de l’Embrasure

Depuis 2011, le Théâtre de l’Embrasure se donne pour mandat d’explorer toutes formes de dramaturgies théâtrales, particulièrement le texte contemporain, en considérant la scène comme un espace dans lequel les corps inscrivent leur territoire, leur marque. La compagnie s’intéresse aux dynamiques spatiales et aux tensions de désirs ou de conflits qu’elles génèrent. Comment organiser les corps afin de mettre en tension la dramaturgie du texte et celle de l’espace? Qu’est-ce qui se dévoile au-delà du texte et de l’histoire? La compagnie qui choisit des textes forts aux thèmes puissants tente ainsi de poser un regard sur l’humain et de mettre en lumière sa vraie nature, dans toutes ses contradictions. Ses dernières productions, La cloche de verre de Sylvia Plath et Stop de Tempo de Gianina Carbunariu ont connu un vif succès au théâtre Prospéro. Le théâtre de l’Embrasure se lance cette fois-ci dans une production destinée au jeune public de l’auteur Jonathan Bécotte avec Je suis née avant mon temps.