Par : Maxime Carbonneau

Modératrice : Gabrielle Bertrand-Lehouillier

Comment : en virtuel

Pour : les professionnel·le·s des arts vivants

Horaire : 17h00 – 19h00

Événement Facebook

Gratuit sur réservation

Billets en ligne

30 Avril 2021

D L M M J V S

On se connaît, on se croise, on s’échange des courriels, on se promet un souper quand on aura le temps mais on a trop peu d’opportunités de s’asseoir et de discuter, notamment de notre métier, avec nos collègues. Les rencontres sectorielles visent à rassembler les différents corps de métier des arts vivants le temps d’un après-midi pour parler de sujets. Ces rencontres, organisées et animées par un·e membre de la communauté en question, se veulent une opportunité de faire connaissance plus en profondeur, de faire la lumière sur des questions qu’on se pose tou·te·s, de mettre en place des initiatives facilitatrices et de discuter à bâtons rompus d’enjeux qui nous habitent.

****

Thématique de la rencontre : Mise en scène et collaboration

Nous sommes souvent à l’initiation des projets, parce que producteur·trice·s, employeur·e·s, parce qu’au centre des décisions, parce que premiers interlocuteur·trice·s artistiques auprès des auteur·trice·s, des acteur·trice·s, des concepteur·trice·s… Est-il possible de créer un espace où les créateur·trice·s du projet, et la création elle-même, ne soit pas au service du/de la metteur·euse en scène, mais au service du projet lui-même ? Quels sont vos moyens, les obstacles que vous rencontrez pour créer des rapports collaboratifs horizontaux ? Comment faire pour créer une géométrie collaborative ? Cette rencontre est l’occasion d’échanger avec vous autour des questions de la collaboration en création.

Un événement remue-méninges chaleureux et convivial à ne pas manquer !

****

Animée par 

MAXIME CARBONNEAU

Diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Montréal, Maxime Carbonneau travaille comme créateur multidisciplinaire en tant que metteur en scène, auteur, comédien et scénariste. À titre de metteur en scène, il travaille à la création du spectacle Le ishow comme co-metteur en scène. Le spectacle tourne au Canada et en France pendant deux ans. Ensuite, il met en scène et co-écrit Descendance au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui dans le cadre de la résidence de sa compagnie, La Messe Basse et le texte remporte le Prix littéraire du Salon du Livre du Saguenay-Lac-St-Jean. Il coécrit et met en scène le spectacle Siri en coproduction au FTA, lequel est repris au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, en tournée à Rio de Janeiro, Édimbourg, et à Dublin. Il monte également La femme la plus dangereuse du Québec à partir des archives de la poète Josée Yvon à la salle Fred-Barry du théâtre Denise-Pelletier et le texte est nominé par l’Académie des lettres du Québec. Il met ensuite en scène Les murailles d’Erika Soucy au Théâtre Périscope à Québec. Depuis Siri, Maxime est régulièrement invité à prendre part à des conférences sur la question de l’intelligence artificielle en création et développe en ce moment un projet de théâtre et une expérience participative en ligne autour des sondes Voyager, Dans le nuage. Avec sa complice Laurence Dauphinais, il scénarise la série télé A.L.E.X. ainsi qu’une série numérique intitulée Zone Sud chez Toast Studio. En 2018, le Conseil des arts du Canada lui remet le prix John-Hirsh, reconnaissant son travail qui préfigure des accomplissements majeurs sur le plan de l’excellence et de la vision artistique.