🛑 Les billets pour toutes les représentations de l’événement seront mis en vente, au plus tôt, un mois avant la date de première, au plus tard, quelques jours avant, en fonction des pronostics de la Santé publique. En cas d’annulation du spectacle après achat de votre billet, nous procéderons à un remboursement intégral. Merci de votre compréhension. 🛑

Par : Le Théâtre de la Pire Espèce

Durée : 1h20 (approximativement)

Pour : Tout public à partir de 12 ans

Horaires :

mardi-mercredi-jeudi : 20h

vendredi : 20h30

Lieu: L'Arène

de 17$ à 28$ (détails en billetterie)

Février 2021

D L M M J V S

Éthienne ne peut pas (ou ne veut pas) s’expliquer ses origines de façon rationnelle. Sa famille est démesurée: comment sa mère a-t-elle pu enfanter, sans le secours des dieux, 57 enfants? Si laids! Si bêtes! Pourquoi est-il le seul à être doué de raison? Il s’agit là, sans contredit, d’un signe de l’au-delà. Mais surtout, il ne peut se satisfaire de ce père mou, à demi bovin. Il doit trouver une raison à ce châtiment. On a sûrement transformé ce père en vache pour une faute commise par un autre membre de la famille… Il doit savoir, il doit trouver une cause toute-puissante pour donner un sens à sa condamnation. Quitte à inventer l’origine de tous ces troubles.

À la manière d’un conte, ce spectacle développe en plusieurs tableaux la relation entre un fils et son père. Théâtre d’objets, ombres, dessins et musique en direct mettent en relief cette histoire abracadabrante.

 

Ce texte se veut un écho à Léon le nul, coproduit en 2005 avec le Théâtre Bouches Décousues. Éthienne, frère de Léon, personnage central de ce nouveau récit, transporte une autre vision de la famille. Si Léon tentait de s’affranchir de son lien de dépendance à l’égard de sa mère, Éthienne, petit bonhomme en papier carbone et à l’histoire sale, va plutôt tenter, lui, de se débarrasser de son père.

 

« On se régale de voir se matérialiser, grâce à quelques bouts de papier déchiré, cette histoire complètement débridée, servie par une ingéniosité et une dextérité dans la manipulation qui forcent l’admiration. Ce Petit bonhomme en papier carbone va certainement laisser des traces partout… » Michelle Channonat, reveujeu.org, avril 2014

Crédit photo : Eugène Holtz

 

Crédits

Production : Théâtre de la Pire Espèce

Texte et mise en scène : Francis Monty

Interprétation : Francis Monty

Musique originale et régie : Mathieu Doyon

Assistance à la mise en scène : Manon Claveau

Scénographie : Julie Vallée-Léger

Dessins : Francis Monty et Julie Vallée-Léger

Collaboration à la création : Étienne Blanchette

Conseil lumières : Thomas Godefroid

Codirection technique : Nicolas Fortin

Codirection technique : Clémence Doray

Direction de production : Camille Robillard

Le Théâtre de la Pire Espèce

Depuis 1999, le Théâtre de la Pire Espèce emprunte ses techniques à différentes disciplines telles que la marionnette, le théâtre d’objets, le clown, le cabaret et le théâtre de rue. La compagnie s’applique à développer, en explorant le processus de création, un art vivant, novateur et accessible. Contournant l’illusion théâtrale, elle souhaite établir un rapport direct avec le public, au profit d’une complicité avec le spectateur. Impertinent, festif et accidentellement érudit, son théâtre allie matériaux bruts et imagination débridée, foisonnement baroque et précision chirurgicale.

 

.

Site web

Facebook

Instagram

.

.