Par : JAMAIS LU

Tarifs : 15 $ – 25 $ et certains événements sont gratuits sur réservation (voir détails en billetterie)

Mai 2024

D L M M J V S

 

 

Fondé en 2002, le Jamais Lu œuvre au développement de la pratique en produisant des festivals et des événements festifs et conviviaux, destinés à faire découvrir les nouveaux textes fraîchement achevés et les paroles brûlantes d’actualité en théâtre. Par ses actions, le Jamais Lu œuvre au renouvellement de la dramaturgie québécoise et canadienne francophone en créant un lien de proximité entre les auteur·rice·s et les publics.

 

Programmation et autres infos

3 mai

17h | Coup d’envoi (gratuit sur réservation)

La codirection artistique du festival invite le public pour un coup d’envoi flamboyant, avec tous les êtres lumineux qui composent cette édition.

Réserver

19h | Uasheiau : trouer les nuages (22 $)

L’artiste innue Soleil Launière et ses belles-filles, Élodie (12 ans) et Éléonore (9 ans), ont imaginé un terrain de jeu où les enfants prennent le pouvoir. Une dizaine de duos artistes-enfants sont invités à livrer une performance pour Attiser la lumière. Ensemble, ils et elles créent un événement où le «oui» est total, où l’avenir est en jeu au sens propre comme au sens figuré. Une invitation à avoir espoir dans le présent, et à se laisser porter par ces jeunes énergies, pour se rappeler que la suite du monde est belle.

Idéation et animation Soleil Launière, et Élodie Lessard Charron (12 ans), Éléonore Lessard Charron (9 ans) | Duo de performeur·se·s Catherine Boivin et Maskowisi (2 ans et demi), Alice Dorval et Barthélémy (4 ans), Papy Mbwiti et Chloé (14 ans), Ève Presseault et Aimée (11 ans), Sabina Rony et Aza Kaöna (10 ans), Elkahna Talbi et Romane (12 ans), Xavier Watso avec Léonie (11 ans) et Arthur (8 ans), Hodan Ismaël Youssouf et Zuma (11 ans) | Interprète LSQ français Marie Penelle | Musique en direct Zepha et Nahualie (5 ans)

Réserver

4 mai

16h – 17h30 | Le condo de mon adelphe (17 $)

Ce projet présente l’amitié improbable et réparatrice, entre iel, qui a perdu son adelphe, et la voisine de ce dernier, qui était devenu l’amie indispensable. Ce texte sonde les recoins de la détresse tout autant que ceux de la tendresse.

Texte et interprétation Lyraël Dauphin | Mise en lecture Agathe Foucault | Interprétation Sophie Boucher Moutou, Sophie Caron, Gabriel Favreau, Myriam Gaboury et Rodley Pitt

Réserver

18h – 18h40 | Gespeg (gratuit)

L’artiste mi’gmaq Alexia Vinci évoque son rapport à la territorialité et celle de sa communauté à travers l’histoire de la guerre du saumon.

Texte et interprétation Alexia Vinci

Sans réservation

20h – 21h30 | Quota Ethnique (17 $)

L’autrice met en scène une lutteuse tiraillée entre son manager qui cherche à effacer son ethnicité pour mieux marchandiser ses succès, et sa maquilleuse qui la pousse à être plus racisée pour assumer son identité. Mais elle, tout ce qu’elle veut, c’est être aimée.

Texte Tamara Nguyen | Mise en lecture Vincent Kim | Interprétation Sofia Blondin, Claudia Chan Tak, Albert Kwan et Tatiana Zinga Botao

Réserver

5 mai

14h – 15h | La Grande Dictée Baroque (gratuit, réservation recommandée)

Les Compagnons Baroques proposent une grande dictée où toutes les personnes passionnées par le théâtre et par l’écriture auront la possibilité de concourir et de tester leurs connaissances de la langue française dans un cadre festif et ludique.

Co-idéateur·rice·s et interprètes Benjamin Déziel, Catherine Paquin-Béchard et Véronique Pascal

Réserver

16h – 16h45 | Inassouvissable (17 $)

Le récit haletant de trois femmes lancées dans une quête pour assouvir ce qui est intranquille en elles. Elles éprouvent une soif intense de tisser des liens et de donner un sens à leurs vies.

Texte et mise en lecture Micha Raoutenfeld | Interprétation Nadine Jean, Katia Lévesque et Véronique Perron

Réserver

18h – | [Titre à venir] (gratuit)

À l’aide de ses beat boxes et sa verve engagée, l’artiste nous livre son questionnement brûlant sur la place actuelle de la communauté haïtienne à Montréal.

Texte et interprétation Elena Stoodley 

Sans réservation

20h – 21h30 | genèse d’une révolution sans mort ni sacrifice dans laquelle je ne fais surtout que plonger ma voix dans tes cheveux broussailleux (17 $)

L’auteur interroge les questionnements intimes d’une femme socialement engagée qui part vivre à la campagne. À travers cette partition à trois voix, il nous convie à une marche en forêt charnelle et philosophique.

Texte et mise en lecture Steve Gagnon | Interprétations Véronique Côté, Marie-Thérèse Fortin et Steve Gagnon

Réserver

6 mai

10h – 10h40 | La face cachée de la Terre (17 $)

Une comédie musicale inventive pour les 8 à 11 ans, dans laquelle Pierre Berlioux propose de revoir le rôle des losers dans une école, en plaçant ces derniers au premier plan.

Texte Pierre Berlioux | Musique Martin Berlioux | Mise en lecture Simon Boudreault | Direction musicale Éric Desranleau | Interprétation Carolina Chmielewski, Tiffany Montambault, Émilien Néron, David Noël et Rebecca Vachon

Réserver

18h – 18h50 | Corps Noirs (gratuit)

Une performance-recherche qui explore les conséquences du racisme systémique sur le corps.

Texte et interprétation Stella Lemaine

Sans réservation

20h – 21h20 | Au marqueur permanent (17 $)

Ce texte s’inspire d’un fait divers des années 1990 qui s’articule autour d’un groupe de femmes étudiantes de l’Université de Rhode Island que les médias de l’époque surnommaient les Magic Markers Terrorists. Sur le mur d’une toilette pour femmes, elles dénonçaient les hommes de l’université qui abusaient des étudiantes.

L’autrice établit un parallèle entre les combats du passé et les vagues de dénonciations des dernières années.

Texte Carolanne Foucher | Mise en lecture Alix Dufresne | Interprétation Zeneb Blanchet, Marine Johnson, Évelyne Laferrière, Éléonore Loiselle, Elizabeth Mageren et Amaryllis Tremblay

Réserver

7 mai

16h – 17h | Bouillottes (17 $)

Dans une Gaspésie post-apocalyptique, où l’écoanxiété devient la norme, l’autrice scrute les nuances et les complexités de l’amitié.

Texte Stella Lovejoy-Altamirano | Mise en lecture Rose-Anne Déry | Interprétation Caroline Payeur, Nahéma Ricci, Anna Sanchez et Étienne Thibault

Réserver

18h – 18h35 | SOLEIL INSOLENT (gratuit)

Une collection d’histoires diverses, dont les points de départ sont tous liés à la lumière.

Texte et interprétation Hoda Adra

Sans réservation

19h – 20h10 | Lac artificiel (17 $)

Le texte de Marine Chartrain relate le délitement d’une amitié entre deux jeunes adultes, sur fond de virée nocturne.

Texte Marine Chartrain | Mise en lecture Frédéric Blanchette | Interprétation Clara Bernardo et Clara Prieur | Assistance à la mise en scène Amélie-Claude Riopel

Réserver

8 mai

10h – | Gris, presque noir (gratuit, réservation recommandée)

L’Adolescence est souvent une période où on cherche à s’affirmer, à prendre la parole, à se positionner dans un monde qui nous dépasse. La place n’est pas toujours à la nuance. C’est noir ou c’est blanc. L’Actualité, elle, est souvent faite de zones grises.

Beaucoup de zones grises. Tellement de zones grises que, quand on les superpose, ça devient gris foncé. Presque noir.

Dramaturgie Julien Beauseigle |Mise en lecture Sarah Leblanc-Gosselin | Avec les élèves de 4e et 5e années d’art dramatique de l’École secondaire Henri-Bourassa

Réserver

18h – 18h25 | Même rauque l’espérance ne s’amenuise pas (gratuit)

Cette performance est une ode aux beautés de l’existence qui cherchent à se frayer un chemin jusqu’à nous malgré les désastres, les populations qui souffrent, les morts qui peuplent nos jours, parce qu’il faut vivre.

Texte et interprétation Dada Joseph

Sans réservation

20h – 21h | Pour Maëlle (17 $)

Une comédie romantique contemporaine délicieuse, où un jeune homme de Montréal-Nord tombe amoureux d’une fille du Mile-End. Comme il vient d’un milieu défavorisé et qu’elle est issue d’un milieu aisé, ils arrivent tous deux avec des bagages culturels bien différents. Le changement de classe sociale et la hiérarchie culturelle sont au cœur de ce projet.

Texte Ahmad Hamdan | Mise en lecture Myriam Fugère | Interprétation Marianne Dansereau, Oussama Fares Ahmad Hamdan et Sarah-Anne Parent

Réserver

9 mai

16h – 17h | Embarquement immédiat ! (gratuit, réservation recommandée)

Ce texte nous plonge dans la réalité des mules — ces personnes, souvent des femmes, qui transportent de la drogue dans leur estomac contre une somme d’argent, au péril de leur vie.

Texte Emmelyne Octavie | Mise en lecture Emmanuelle Jimenez | Interprètes à venir 

Réserver

18h – 18h44 | MAMAN EAUX- Water no get enemy (gratuit)

Une performance dont l’inspiration vient du titre d’une chanson du musicien nigérian Fela Kuti.

Texte et interprétation Sabina Rony

Sans réservation

20h – 21h40 | Medea Luz (17 $)

Par un jeu habile de mises en abyme, l’autrice raconte l’histoire d’une jeune actrice qui s’inspire de la vie de sa mère, une Chilienne ayant fui la dictature, pour proposer une réécriture du mythe grec de Médée.

Texte Kathy-Alexandra Retamal Villegas | Mise en lecture Roxanne Bédard | Interprétation Patricia Pérez, Kathy-Alexandra Retamal Villegas et Akawui Riquelme Catalan

Réserver

10 mai

13h – | Fenêtre ouverte sur la classe de maître de Martin Faucher (gratuit, réservation recommandée)

Cet événement est une restitution des travaux des participant·e·s avec Martin Faucher.

Martin Faucher et les dix participant·e·s

Réserver

18h – 18h45 | porter une arme et imaginer faire feu (gratuit)

L’auteur propose une réflexion poétique et politique, à travers le monologue fiévreux d’une assassine.

Texte Hugo Fréjabise | interprétation Esther Duplessis

Sans réservation

20h – 21h40 | La Détente (17 $)

Dans ce texte, on assiste à la métamorphose de Suzanne, qui passe de l’apolitisme à la radicalité extrême tandis qu’une centrale nucléaire s’installe dans dans son village.

Texte Raphaël Gautier | Mise en lecture Jean-Simon Traversy | Interprétation Simon Beaulé-Bulman, Flavie Bourgeois, Sébastien René, Natalie Tannous et Anne Trudel

Réserver

11 mai

16h – 17h20 | Wahid en duo (17 $)

L’auteur propose une plongée dans l’intime, alors que deux hommes, un Canadien français et un Franco-Libanais se retrouvent dans une salle de bain. Une routine s’installe entre eux, une relation de proximité étonnante aussi.

Texte Eric Plamondon | Mise en lecture Manolis Antoniou | Interprétation Ziad Ek et Eric Plamondon

Réserver

20h – | Soirée de clôture (22 $)

Idéation et animation Lyndz Dantiste | Performeur·e·s Jessica Beauplat, Tatiana Zinga Botao, Claudia Chan Tak, Ève Lemieux, Étienne Lou, Chanel Mings | Interprètes Sarya Bazin, Renee Joseph Eloy, Tracy Marcelin, Sabina Rony et Fabrice Yvanoff Sénat | DJ Micha Ratoutenfeld

Réserver

À propos du JAMAIS LU

Fondé en 2002, le Jamais Lu est un organisme de développement de la dramaturgie. Il accompagne et soutient la naissance d’œuvres théâtrales et en assure la promotion et la diffusion. Il a pour mission de créer un lien fort entre le public et les auteurs. Il offre aux dramaturges, particulièrement ceux de la relève, des tribunes originales, engagées et festives. Chaque année le Jamais Lu produit ou co-produit :

Le Festival du Jamais Lu à Montréal

Chaque printemps, le Théâtre Aux Écuries est pour une dizaine de jours l’hôte du Festival du Jamais Lu où sont présentés des textes fraîchement achevés, des projets éditoriaux, des événements communautaires, des lectures jeune public et des classes de maître.

Le Festival du Jamais Lu à Québec

À l’hiver, c’est au Théâtre Périscope à Québec que le Festival du Jamais Lu tient ses activités. Là aussi, annuellement, les auteurs de la capitale osent l’inédit et font découvrir au public leurs désirs, leurs préoccupations, ainsi que leurs univers théâtraux.

Le Festival du Jamais Lu à Paris

Le projet de festival à Paris a été lancé en 2015, en partenariat avec Théâtre Ouvert. Ce relais solidifie les liens de la dramaturgie francophone internationale.

Les spectacles théâtro-littéraires en tournée

Le Jamais Lu produit également des spectacles théâtro-littéraires uniques qui mettent les auteurs en relation directe avec les spectateurs. Ces productions originales permettent aux dramaturges d’aller à la rencontre de nouveaux publics sur le territoire québécois et international.

Festival du Jamais Lu Caraïbe

Le Jamais Lu développe actuellement un projet de festival en Caraïbe (plus précisément, à Fort-de-France en Martinique) afin de tisser des liens avec d’autres pôles de la francophonie internationale. Un projet en partenariat avec Astrid Mercier (Dimwazell Cie) et Tropiques Atrium Scènes Nationale.

Jamais Lu Mobile

Ces antennes un peu partout dans la francophonie internationale ne font du sens que si l’on développe la dramaturgie contemporaine sur l’ensemble du territoire québécois. Ainsi, nous développons actuellement le Jamais Lu Mobile, un projet qui met en lien les créateurs et les créatrices de différentes régions du Québec (Abitibi-Témiscamingue, Estrie, Gaspésie, Saguenay-Lac-Saint-Jean).

Site internet Facebook Instagram

Presse et média

Pour toute demande média et presse, merci de contacter Emerick Boudon, responsable des communications :
communication@jamaislu.com