Le Clone est triste © Olivier Morin

LE CLONE EST TRISTE

Nous sommes dans le futur, mais pas si lointain. Fin de siècle, le 21e pour être exact. Les baby-boomers ont disparu depuis longtemps déjà, les derniers spécimens ayant été expédiés sur la lune par l’ONU (en aller-simple!) après un verdict unilatéral de Crime contre la Terre. D’un même souffle, le clonage est décrété formellement interdit, « d’un coup qu’un boomer aurait l’odieuse idée de se cloner en cachette », le Monde ne s’en remettrait jamais.

Les années passent jusqu’au jour où Gilles Douillette, un citoyen hautement banal, découvre à la dure qu’il est un clone. Mais le clone de qui? Ça, c’est un mystère…

Guidé par le Club des Marquis (un groupe d’enquêteurs mondains), le désormais fugitif Gilles Douillette scrute les infinis détails de cette poignante intrigue pour découvrir qui, comment et surtout pourquoi son « créateur » l’a conçu à son image. Qui est véritablement le dernier Baby-Boomer?

Pour en savoir davantage… lisez Un homme sans visage, une variation sur un chapitre de la pièce.

Texte Olivier Morin et Guillaume Tremblay
Mise en scène Olivier Morin
Musique Navet Confit et Philippe Prud’homme
Interprètes Navet Confit, Marie-Claude Guérin, Olivier Morin, Philippe Prud’homme et Guillaume Tremblay
Production Théâtre du Futur

 

ACHETEZ VOTRE BILLET

La perspective d’une nouvelle année catastrophique vous déprime? Prenez un raccourci vers le futur avec Le Clone est triste et Nous irons cirer nos canons numériques dans un sweatshop portugais (26 février au 16 mars)! 🚀

Profitez de notre COMBO DE L’AVENIR pour voir ces deux pièces pour seulement 38$.
Venez imaginer votre futur avec nous : https://auxecuries.boxxo.ca/contrats.aspx?codefamille=COM

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LeThéâtre du Futur est né quelque part en 2011 lorsque Guillaume TremblayOlivier Morin et le multiinstrumentiste Navet Confit ont croisé leurs faisceaux d’amour pour la création de Clotaire Rapaille, l’Opéra Rock. L’année suivante, les auteurs-interprètes ont conçu le scandaleux L’Assassinat du Président avant de compléter leur Trilogie du Futur avec Épopée Nord en 2015. En 2016, ils ont présenté La Vague parfaite, un opéra surf d’une rare élégance. Leur projet pour la suite? Conquérir la planète, au minimum. 

Enrichies de recherches sonores et musicales, les créations du Théâtre du Futur questionnent l’avenir et l’inconscient collectif. Humour, dialogues francs, vifs et déjantés entraînent les spectateurs dans un monde neuf et farfelu. La devise de la compagnie : « Puisque le passé n’existe plus et que le futur n’existe pas encore, autant les inventer! » (Clotaire Rapaille).

CRÉATION ET DISTRIBUTION

De gauche à droite : Guillaume Tremblay, Olivier Morin et Navet Confit © Josée Lecompte

Pour lire les biographies complètes, cliquez ici.

Share