Les jeunes dramaturges, c’est un groupe de 14 à 17 qui ont le goût d’échanger, de discuter, de suivre des formations, d’assister à des spectacles, de rencontrer des journalistes, des artistes, des concepteurs·trices, des auteurs·trices, et de se questionner sur tout ce qui entour une production théâtrale ! 

 

© Wanderson Damaceno

 

Les privilèges :

  •  Ils·elles assistent à 8 spectacles de septembre 2021 à avril 2022
  •  Ils·elles ont le privilège de lire le texte original du spectacle
  •  Ils·elles rencontrent les artistes après le spectacle
  •  Ils·elles assistent à des discussions sur la représentation
  •  Ils·elles participent à des ateliers d’écriture et de création
  •  Ils·elles rencontrent l’auteur·trice de la pièce
  •  Ils·elles créent des liens avec d’autres jeunes ayant les mêmes passions
  •  Et, en plus, cette activité est ENTIÈREMENT GRATUITE !!!

Cette année, deux groupes sont offerts :

  • un groupe en présence,
  • un groupe virtuel pour les jeunes de partout au Québec.

 

 Projet financé dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal conclue entre la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec Programme « Médiations culturelles MTL ».

 

Les jeunes dramaturges 2021-2022
  • Camella Laure Belzile
  • Léah Bendavid
  • Ines Bernard de Lajartre
  • Zoé Cohen
  • Marysol Corcuera Valladareo
  • Jeanne Ducas
  • Cosmo Fortier
  • Charlotte Gagnon
  • Angel Gospodinov
  • Amelia Leupi
  • Mayelle Liamini
  • Florence Salem
  • Rose Sulaiman
Activité 1 / Réaliser une critique sur le spectacle MONONK JULES

Rédiger une critique sur le spectacle Mononk Jules, diffusé du 19 octobre au 6 novembre au Théâtre Aux Écuries 

J’ai trouvé le spectacle incroyable, de la musique aux mots de Jocelyn, tout était exécuté d’une façon que j’ai trouvé superbe. L’histoire qu’il nous a racontée m’a aidé à mieux comprendre l’origine de ce continent et les Première Nations. Je suis très impressionnée par lui et son habileté de nous transmettre toute l’histoire sans filtre (de façon positive). Puis, il réussit à envoyer tout cela avec l’émotion qu’il communique comme une peinture. Bref j’ai beaucoup aimé ce spectacle, merci !

 

***

 

Je trouve que la pièce était très bien construite, comme les boîtes autour qu’il utilisait, et aussi les petites vidéos. Jocelyn Sioui est aussi un très bon raconteur et il a bien expliqué l’histoire. J’ai aimé et compris le message derrière la pièce et j’espère pouvoir en voir une similaire à celle-là. 

 

***

 

Pour être honnête, avant de voir le spectacle, je me demandais s’il allait être intéressant puisqu’il n’y aurait qu’un seul acteur. Cela sonnait à deux heures de cours d’histoire ennuyeux à l’école. Oh, comme j’avais tort! Le jeu impeccable et fait avec passion de l’acteur a fait passer le temps si vite. C’est une pièce de théâtre qui nous frappe avec une amère réalité, l’école nous ment, elle ne nous enseigne pas toute la vérité sur notre histoire. Mononk Jules c’est vraiment une œuvre originale qui fusionne ingénieusement histoire, maquettes animées, humour, sarcasme et parfois des sujets plus sérieux et sombres. Ça oui, les cinq dernières minutes furent comme une douche froide. Jocelyn Sioui nous a rappelé qu’il est très important de voir les deux côtés de la médaille et que ce n’est pas parce qu’une personne a fait des sacrifices et des actes héroïques pour une bonne cause qu’elle est exempte de péchés, car nul n’est parfait dans ce monde. Bref, je suis immensément reconnaissante d’avoir eu la possibilité d’assister à cet incroyable spectacle.

 

***

 

J’ai bien aimé le spectacle. Les animations ajoutaient une touche agréable et divertissante. Néanmoins, j’ai trouvé que les changements d’humeur étaient désagréables. Malgré tout, j’ai adoré les objets utilisés pour raconter l’histoire et l’énergie du spectacle en général était vraiment bien. Jocelyn Sioui avait un très bon contact avec le public et le faisait participer et il était très à l’aise sur scène. Finalement, l’histoire m’a beaucoup marquée, autant la grève de la faim que les manifestations. À l’école, nous ne parlons pas de Jules Sioui et c’était intéressant d’entendre son histoire.

 

***

 

 Je ne suis pas jeune dramaturge du haut de mes quarante et un ans mais j’étais là, alors je me lance ! Le travail de Jocelyn sur ce monologue est remarquable, tant sur la forme que sur le fond. Mayelle et moi avons eu une très belle discussion à la suite de cette soirée et sommes arrivés à la conclusion que c’est le genre de théâtre qui peut changer le monde : engagé, courageux, rigoureux… il y a énormément de travail de recherche et de mise en scène pour arriver à un tel résultat.

 Et il y a surtout le courage d’offrir un portrait extrêmement honnête d’un personnage hors normes avec ses parts d’héroïsme et ses parts d’ombre. Nous en sommes sortis bouleversés ! Merci à Jocelyn pour ce fabuleux monologue et au théâtre aux écuries de nous avoir accueillis.

 Cordialement,

 Mokhtar le papa de Mayelle 

 

***

 

J’ai beaucoup apprécié l’œuvre et j’ai été très touchée par l’ampleur des propos énoncés. Je ne peux pas dire précisément pourquoi ou à quel moment mais je suis passé à travers tellement d’émotions différentes surtout en découvrant que ce qu’on apprenait dans nos manuels d’univers social, c’est vraiment n’importe quoi. Vous pourrez dire à Jocelyn Sioui que c’était incroyable et très inspirant.
Ines

***

Activité 2 / Réaliser une critique sur le spectacle PLEIN TUBE
Rédiger une critique sur le spectacle Plein tube, diffusé du 16 au 20 novembre au Théâtre Aux Écuries 

Plein Tube a été une pièce à laquelle je m’identifiais.  J’ai observé plein de caractéristiques que je vois en moi.  Ça m’a donné envie de lire le livre pour encore mieux comprendre 🙂

***

Peut-être était-ce dû au fait que la pièce utilisait un vocabulaire plus riche auquel je ne suis vraiment pas habituée ou peut-être est-ce parce que le français n’est pas ma langue maternelle, mais j’ai l’impression que je n’ai pas pu apprécier correctement cette œuvre. Personnellement, les explorations langagières de Mailloux ont rendu plus difficile la compréhension de ce qui se passait sur scène. C’est très fâcheux car je trouve que Plein tube avait beaucoup de potentiel. Quoi qu’il en soit, voir une pièce à travers les yeux d’un enfant et comprendre son monde et comment il se sent fut très intéressant.

***

 

Je n’ai pas vraiment aimé ce spectacle. L’histoire ne m’a pas interpellée et j’avais du mal à la comprendre, comme si c’était incohérent. Je n’ai pas aimé le fait qu’il n’y avait pas de décor. J’ai trouvé la pièce ennuyante.
Activité 3 / Réaliser une critique sur le spectacle LIMBO

Rédiger une critique sur le spectacle Limbo, diffusé du 17 février au 1er mars au Théâtre Aux Écuries 

Cette œuvre se décrit en trois simples mots : originale, hilarante et philosophique. En effet, Limbo enseigne que le désordre et le chaos sont généralement des facteurs très importants lors de la création d’idées. C’est également une comédie absurde pleine de surprises où il fut, personnellement, très facile de m’identifier avec chacun des personnages grâce à leurs caractères si expressifs et à leurs boutades cocasses. Jusqu’à présent, c’est sans doute la pièce de théâtre avec laquelle j’ai le plus ri ! Bref, en ces temps difficiles, une œuvre comme celle-ci remonte définitivement le moral. 

P.S. : Peut-on aussi parler des beaux habits ? Oh mon Dieu, les acteurs brillaient dans leurs élégants costumes. Un véritable plaisir pour les yeux! 

 

***

 

La pièce était amusante, en général, mais certains passages étaient plus boiteux. J’ai trouvé que l’histoire dérapait. Par exemple, quand Marie-Luc fait une crise de colère et casse une chaise. J’ai trouvé que ça n’allait pas avec le reste. Mais, en même temps, un moment de la pièce m’a fait rire: quand Marie-Luc se déchaîne et danse sur toute la scène. Aussi, j’ai aimé les différentes caractéristiques de chaque personnage. Néanmoins, certaines parties étaient visiblement conçues pour faire rire (comme quand le notaire écrit très petit) alors que je ne les trouvais vraiment pas drôles. Par ailleurs, ce spectacle ne m’a pas du tout fait réfléchir, mais j’ai passé un bon moment.

 

***

 

J’ai beaucoup ri en voyant la pièce, particulièrement lorsque les personnages parlent de leurs émotions, c’était très drôle. J’ai trouvé le personnage de Claude excellent, vraiment bien construit et l’actrice le jouait impeccablement. Cependant, je pense que les acteurs auraient gagné à avoir davantage de liberté ; il manquait, selon moi, une certaine dose de vivacité et d’impro.  Mais en somme, j’ai vraiment apprécié le spectacle. 

 

***

 

J’ai trouvé la pièce extraordinaire.
Premièrement, les personnages étaient très captivants, car ils représentaient des personnes sortant du cadre sociétal actuel. J’ai trouvé qu’ils avaient un aspect très enfantin, comme si on ne leur avait pas encore appris comment il fallait se comporter en société, ce que j’ai beaucoup apprécié, car cela les rendait, selon moi, encore plus attachants. Bravo aux actrices et acteur! Malgré le désordre souvent présent dans leurs paroles et sur scène, je n’ai jamais perdu intérêt, car les sauts de conversations, très étranges, pouvaient être compris malgré leur absurdité. Même si nous comprenions que les pensées des personnages étaient en chaos, le texte a été si habilement écrit que les spectateurs réussissaient à comprendre et même en rire.

De plus, j’ai beaucoup apprécié le contexte de la pièce. L’allure de conférence rajoutait une dimension très comique, car cela nous permettait de nous imaginer une réelle conférence où les conférenciers se mettaient à parler de tout et de rien de façon absurde et amusante. La disposition de la salle était très ingénieuse : le fait d’avoir rajouté une chaise vide vers laquelle les « conférenciers » regardaient toujours en divaguant de leur sujet principal rajoutait une intrigue et un aspect comique à la pièce. J’ai trouvé le dessin de la ligne du temps de Claude très impressionnant. Le thème principal du chaos m’a intriguée, car malgré le chaos et le désordre sur scène, je trouvais que les spectateurs n’étaient pas complètement délaissé.e.s, et cette pièce m’a beaucoup fait réfléchir au désordre. Je dirais même que je pense maintenant, suite aux réflexions fournies par la pièce, qu’il y a un certain ordre au désordre.

En somme, la pièce m’a énormément plu ! Merci et bravo à Amélie Dallaire, Karine Gonthier-Hyndman, Raphaëlle Lalande, Olivier Morin, Wendy Pires, Rachel Locas et Joëlle Leblanc!

Activité 4 / Réaliser une critique sur le MOIS DE LA PIRE ESPÈCE
Rédiger une critique sur le spectacle Les contes zen, diffusé du 10 au 19 mars au Théâtre Aux Écuries 
J’ai trouvé la pièce très bonne, elle rendait tout intéressant tout en restant très calme, zen puis-je me permettre. J’ai beaucoup aimé le concept de répétition et les histoires nous faisaient rire comme elle nous faisaient questionner beaucoup de choses, j’ai trouvé l’intégration de comédie et de philosophie très satisfaisante et bien faite. L’utilisation des objets était très rafraîchissante tout aussi originale dans la multiple utilisation pour différentes raisons mais avec le même objet, il y avait aussi un côté attendrissant à cette pratique. Une bonne pièce en général. 

***

 J’ai beaucoup aimé la pièce. J’ai trouvé très intéressant qu’ils utilisent des légumes par rapport à la saison qui était présentée et le petit « rituel » avant chaque conte de verser de l’eau sur la plante et faire des sons avec la cannette. Je pense que j’aurais préféré si les histoires avaient été un peu plus longues, mais c’était très agréable. J’ai aussi aimé qu’ils laissaient un petit temps de réflexion après chaque conte.

Finalement, j’ai beaucoup apprécié la pièce.

***

Qui aurait pensé que l’utilisation de légumes et de fruits pour créer des marionnettes fonctionnerait si bien ? Pour être honnête, je crois que je n’ai jamais vu un concept aussi inventif ! Avec une précision à couper le souffle, Olivier Ducas et Karine St-Arnaud manipulèrent divers objets afin de créer différents personnages (moines, samouraïs, etc.); et même s’il y a eu quelques petits imprévus, les deux interprètes ont su gérer la situation avec beaucoup de professionnalisme et d’aisance.
J’ai aussi adoré la façon dont ils jouaient avec les effets sonores, comme lorsqu’ils utilisèrent le bruissement des feuilles des petites tomates pour représenter les flammes brûlantes d’un feu ou lorsqu’ils manipulaient l’anneau d’une canette pour simuler le bruit de la pluie.
En outre, les petits messages cachés dans de nombreuses scènes de cette œuvre comico-philosophique m’ont fait comprendre pourquoi l’humour est une si bonne aide pour transmettre des idées plus efficacement. Avec autant d’examens et de projets, il est parfois difficile pour certains étudiants (dont moi) de se reposer. Nous sentons que si nous nous arrêtons un instant, notre productivité s’arrêtera elle aussi. Cependant, voir Olivier et Karine prendre une pause-thé en plein milieu de la présentation fut très agréable et rafraîchissant. Cette partie de la pièce fut un rappel extrêmement important : il est tout à fait correct de prendre le temps de respirer et de se détendre correctement.
Il est également très intéressant de souligner que cette pièce s’adresse à tous les publics, aux enfants comme aux adultes. En effet, la pièce Les contes zen du potager est assez amusante pour capter l’attention des plus jeunes avec ses histoires bien pensées, mais elle contient également des messages plus complexes qui feront beaucoup réfléchir un adulte ! Pour conclure, cette pièce de théâtre fut exceptionnelle ; et si dans le futur, j’en ai la possibilité, j’aimerais bien la regarder une deuxième fois.

***

C’était un très beau spectacle, avec une narration captivante. Les différents aliments et leur utilisation apportaient un côté vivant au spectacle. Les histoires laissaient un peu à désirer. En fait, elles étaient si courtes qu’on n’avait pas le temps d’approfondir les sujets. Mais les artistes étaient très créatifs dans leur façon d’utiliser les objets. J’ai bien apprécié.
Activité 5 / Réaliser une critique sur LA GROSSE NOIRCEUR
Rédiger une critique sur le spectacle La Grosse Noirceur, diffusée du 12 au 30 avril au Théâtre Aux Écuries. 
J’ai vraiment aimé la pièce, j’ai trouvé que les changements d’éclairage et la manière dont les sons et la musique avaient été incorporés étaient très impressionnants. J’ai trouvé ça incroyable la manière dont les changements d’ambiance entre chaque village étaient incorporés (différentes lumières, différents sons, différentes manières de jouer les personnages). J’ai quand même trouvé que la scène de l’Étape était très longue et, même si ça a été fait exprès, il y avait des longueurs. Le côté musical m’a beaucoup plu et la manière dont la pièce est « interactive » sans que cela enlève le côté théâtral. Malgré tout, il y a certaines références que j’ai manquées ou que j’ai mal comprises, par exemple, dans le village des années 80-90. Finalement, j’ai adoré la pièce et je pense que c’était une de mes préférées avec les Dramaturges jusqu’à présent.

***

Je tiens à préciser que cette pièce était tout sauf ennuyante ! Celle-ci m’a laissé choquée. Musique amusante (et même émouvante durant une scène), effets spéciaux impressionnants, un décor comme je n’ai jamais vu, d’excellents interprètes avec de très belles voix, des interactions entre les acteurs et l’auditoire, le fait que j’étais moi-même le personnage principal de l’histoire et jusqu’à l’apparition de Stéphane ! Que pouvais-je demander de plus ? J’ai tellement ri que j’ai fini par avoir mal aux joues et le reste du public fut d’accord avec moi, car je n’avais jamais croisé une foule aussi animée ! Tous les jeux de mots, les nombreuses références hilarantes à la culture populaire (par exemple, Scoop, une série télévisée que j’ai maintenant envie de visionner) et l’absurdité de quelques dialogues ont fait de cette dystopie fantaisiste soit l’un des meilleurs spectacles que j’ai vues de toute ma vie. D’ailleurs, je crois que ce que j’ai le plus apprécié, c’est que, contrairement à d’autres pièces de théâtre, pour profiter à 100 % de La Grosse Noirceur, j’ai dû me laisser emporter, me détendre et ne pas essayer de tout comprendre pour déchiffrer un message profond a chaque scène. Cette œuvre était très aléatoire par moments et c’était cela son charme, je l’ai trouvée parfaite ainsi. 

Bref, j’aimerais bien rentrer dans le cerveau des auteurs pour voir ce qu’ils pensaient en écrivant une telle œuvre d’art. Il faut beaucoup de créativité, de génie et même un peu de folie pour planifier quelque chose de même. Je lève mon chapeau à Olivier Morin, Guillaume Tremblay et à l’équipe du Théâtre du Futur. Bravo!

Inscription pour les jeunes dramaturges 2022-2023

Vos étudiant·e·s ont entre 14 et 17 ans ? Il·elle·s aiment le théâtre ? Il·elle·s en ont déjà fait ? Il·elle·s aiment assister à des représentations ? Il·elle·s sont passionné·e·s par la lecture ? Il·elle·s aiment écrire leurs idées, et échanger leurs points de vue avec leurs camarades ? Qu’ils se joignent aux jeunes dramaturges pour l’année prochaine ! 

 

AUCUNE EXPÉRIENCE REQUISE !

 

Les privilèges :

  • Assister à 8 spectacles de septembre 2022 à avril 2023
  • Avoir le privilège de lire le texte original du spectacle
  • Rencontrer les artistes après le spectacle
  • Assister à des discussions sur la représentation
  • Participer à des ateliers d’écriture et de création
  • Rencontrer l’auteur·trice de la pièce
  • Créer des liens avec d’autres jeunes ayant les mêmes passions
  • Et, en plus, cette activité est ENTIÈREMENT GRATUITE !!!

Pour ce faire, contactez Sylvie Pouliot

 

Projet financé dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal conclue entre la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec Programme « Médiations culturelles MTL ».