assassinat_par_toma_iczkovits © Toma Iczkovits

Québec, 2022. La province est plongée dans la peur et la répression. Un référendum est tenu annuellement dans le seul but d’humilier les derniers tenant de la souveraineté. Gilles Duceppe, retraité depuis quelques années en Suisse, a une révélation au cours d’une entrevue. Il réalise qu’il marmonne un peu, beaucoup, énormément. Il revient au Québec, suit des cours de diction chez Serge Postigo puis devient dirigeant du camp du OUI en vue du 9e référendum. Il fait campagne en motoneige sur tout le territoire du Québec. Mais des menaces de mort assombrissent sa campagne… Méfiez-vous des souffleuses…

L’Assassinat du Président se déroule au Québec en 2022. Les citoyens sont craintifs, méfiants et mentalement fatigués. La pièce est un appel à la confrontation de nos peurs identitaires ainsi qu’une réflexion sur l’affranchissement par rapport aux guerres invisibles qui divisent le Québec : une souffleuse qui passe dans l’hiver de nos complexes. Le spectacle est présenté sous la forme d’un radio-théâtre des années 50, avec des micros et des objets sonores manipulés en direct.

AUTEURS OLIVIER MORIN ET GUILLAUME TREMBLAY
MISE EN SCÈNE OLIVIER MORIN
DISTRIBUTION CATHERINE LE GRESLEY, OLIVIER MORIN, FRANCIS-WILLIAM RHÉAUME, GUILLAUME TREMBLAY (comédiens) ET NAVET CONFIT (musicien)
DIRECTION MUSICALE NAVET CONFIT
LUMIÈRES MARIE-AUBE ST-AMANT DUPLESSIS
SCÉNOGRAPHIE ALEXANDRE PAQUET
RÉGIE CATHERINE SABOURIN

UNE PRODUCTION DU THÉÂTRE DU FUTUR

 

Ce que la presse en dit : 

Biographies

Catherine Le Gresley

Après sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2008, on a pu voir Catherine au théâtre dans Le Mariage de Figaro et Le Dindon au TNM, dans Appels Entrants Illimité du théâtre Le Clou ainsi qu’à la télévision dans Toute la vérité, L’Auberge du chien noir et C’est gars-là. Elle joue le rôle d’Édith dans le téléroman O sur TVA depuis 2014.

Olivier Morin

Olivier Morin est comédien, auteur et metteur en scène. À son actif, beaucoup de théâtre, comme acteur depuis 2002 (oui, beaucoup), quelques mises en scène (Peer Gynt, Queue Cerise), un peu de télévision (Web Thérapie, Série Noire), de la radio (Plus on est de fous, plus on lit) et de nombreuses rigolades connexes (PaparaGilles, Otarie). Il anime aussi l’émission Parconaute, une série documentaire sur TV5. Il est co-directeur, avec Guillaume Tremblay et Navet Confit du Théâtre du Futur, leur compagnie de théâtre divinatoire dont le mandat est de sauver le Québec. Un Minimum.

  Guillaume Tremblay

Guillaume Tremblay est un comédien, créateur et designer nord-américain. Depuis sa sortie du conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2008, il a foulé les planches de plusieurs théâtres dont le Théâtre d’Aujourd’hui, Espace Libre, le Quat’sous, la Licorne et le Théâtre Aux Écuries, dont il est d’ailleurs co-directeur artistique depuis 2016. Co-fondateur du Théâtre du Futur, il a co-écrit et joué dans la Trilogie du Futur, en plus de La Vague Parfaite, dont il assume également la mise en scène. À la télévision on a pu le voir entre autre dans Lâcher Prise, et au cinéma dans le projet Que Ta Joie Demeure de Denis Côté.

 Navet Confit 

Navet Confit crée des odes à l’insignifiance depuis une douzaine d’années en donnant une importance démesurée au futile sur des musiques oscillant entre la lourdeur légère et la légèreté lourde. Le parolier et multi-instrumentiste a une passion avouée pour le travail de studio et réalise ses propres albums en plus de ceux d’autres artistes. En 2011, le légume fait une incursion dans le monde du théâtre comme compositeur, concepteur sonore et/ou musicien live et fonde, avec Olivier Morin et Guillaume Tremblay, le Théâtre du Futur. En 2017, le Navet signera sa première trame sonore pour un long-métrage.

 Marie-Aube St-Amant Duplessis

Depuis sa sortie de l’École nationale de théâtre du Canada en 2010, Marie-Aube St-Amant Duplessis travaille principalement à titre d’éclairagiste. Comme conceptrice lumières, elle aime à fidéliser des liens avec plusieurs metteur(e)s en scène et compagnies important(e)s du théâtre montréalais.  Marie-Aube a également assuré la direction de production du Festival du Jamais Lu de Montréal de 2011 à 2016 ainsi que la direction technique, la régie et l’éclairage d’événements parallèles au Festival.