Chansons pour le musée © Karine Sauvé

Comme pour Les Grands-Mères Mortes, Karine Sauvé travaille une performance où se confondent arts visuels, théâtre, chant et musique live. Cette fois-ci, l’œuvre ne fera pas référence aux derniers temps de vie ou à la fête des morts mais aux moments où l’on se sent profondément vivant et en crise, aux passages où notre créativité et peut-être même notre folie nous servent de levier pour faire le deuil d’une étape de vie. Avec Chansons pour le musée, elle souhaite composer et performer en réponse, voire en conversation avec des sculptures afin de donner à voir l’effet qu’elles ont sur elle. Elle répondra en chantant à des œuvres qui se tiennent entre abstraction et figuration — comme dans un état de métamorphose — choisies dans le corpus de plusieurs artistes.

Cette résidence sera une première étape de recherche et de création où textes, costumes poilus, manipulation de squelette et de musiques seront à la base du jeu. Karine sera une nouvelle fois entourée de David Paquet et Nicolas Letarte, un superbe band interdisciplinaire.

Share